Intégrer un IEP

Le concours d’entrée en première année est commun aux sept IEP qui constituent le Réseau ScPo (Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Rennes, St Germain en Laye, Strasbourg et Toulouse).

Ce concours permet aux étudiants bac +0 et bac +1 de tenter d’intégrer via un seul et même concours l’une des sept écoles. Il ne peut être présenté que deux fois, lors de la terminale et l’année qui suit l’obtention du Baccalauréat.

Depuis 2019, l’inscription à ce concours se fait directement via ParcourSup, les épreuves du concours quant à elles ont lieu simultanément dans les sept villes du Réseau ScPo et 9 centres délocalisés.

 

Les candidat(e)s sont évalués à partir de cinq notes de coefficients différents.

Ils passent 3 épreuves écrites :  questions contemporaines (coefficient 3), histoire (coefficient 3), langue vivante (coefficient 2).

Ils doivent également fournir 2 notes du baccalauréat : la moyenne des deux notes de spécialités (coefficient 1), la note de contrôle continu dans une langue vivante autre que celle choisie pour l’écrit du concours  commun (coefficient 1).

Dans ces manuels complets, vous trouverez des annales corrigées pour les 3 épreuves (questions contemporaines, histoire, langue vivante) ainsi que des fiches de révisions. Conseils et méthodologie seront également abordés.

D’une durée de 3 heures (coefficient 3), l’épreuve de Questions Contemporaines se présente sous la forme d’une dissertation. Le candidat a le choix entre 2 sujets proposés. Les thèmes pour l’année 2021 sont : Le Secret / Révolutions. L’enjeu de l’épreuve est de répondre aux 3 exigences de la dissertation :la maîtrise de la méthode , la capacité à produire une rédaction correcte et claire sur la forme , et la mise en œuvre d’une pensée problématisée et construite de façon progressive.

L’épreuve d’histoire (2 heures, coefficient 3) est une analyse de documents en deux heures. Le sujet est guidé par une consigne générale et contient deux documents de nature différente (le plus souvent un texte et une image ou carte). Il s’agira de rédiger un commentaire de ces deux documents en les analysant ensemble. Le programme du concours en histoire est celui du tronc commun de terminale générale : Les relations entre les puissances et l’opposition des modèles politiques des années 1930 à nos jours.

L’épreuve de langue (coefficient 2, 1h30) s’adresse à des candidat(e)s dont le niveau attendu est le niveau B2. Dans une première partie de l’épreuve (comptant pour 8 points) les candidat(e)s sont testé(e)s, par le moyen de questions tantôt globales, tantôt précises, sur leur capacité à comprendre un texte de presse (d’une longueur d’environ 700 mots). Leurs compétences (grammaticales, lexicales, orthographiques) en expression écrite0 sont ensuite évaluées par le moyen d’un essai (comptant pour 12 points) portant sur un sujet inspiré par le texte proposé. L’essai doit être structuré et argumenté. Les candidat(e)s doivent être capables de rédiger une prise de position informée et personnelle.

empty