Bookseller chronicles

  • The Talk : "Tu seras toujours un danger à leurs yeux"

    Darrin Bell

    Coup de coeur

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Mon avis : Darrin Bell est le premier noir à recevoir le prix Pullitzer. Au cours de sa vie, beaucoup (trop) de ses contemporains se sont arrêtés à sa couleur de peau, considérée comme une menace. Exemple prit de ce policier qui lui confisque à 6 ans son pistolet à eau vert fluo, « en guise d’avertissement ».

    Dans un récit autobiographique poignant et puissant, Darrin Bell nous entraîne dans son quotidien de petit garçon, puis d’homme noir, dans un pays où le racisme peine à reculer, plus de 250 ans après l’abolition de l’esclavage.

    Son regard acerbe sur la société américaine contraste avec son trait simple, parfois brouillon, mais toujours efficace.

    Boris

  • Les silences des pères

    Rachid Benzine

    Coup de coeur

    L'équipe de la librairie de Sciences Po vous conseille

    Extrait :
    « Ton père partait à l’aube (…) J’entends le bruit de sa bécane. Le silence de la nuit, les camions et les bagnoles qui nous frôlaient sur la nationale. On racontait que c’était le jeu préféré des fachos du coin de nous rouler dessus… On appelait cela : « décrocher du melon »… Les melons, c’était nous… »


    Mon avis :
    "C’est à la fois mon père et un étranger qui est mort » 
    Grâce à ses anciens camarades d’usine, un fils découvre son père. Il revit son arrivée en France, sa jeunesse engagée, sa passion inattendue pour la musique et son premier amour.
    Un récit intimiste de l’immigration et du monde ouvrier des Trente Glorieuses.

    Stéphane

  • Les évaporés

    Isao Moutte

    Coup de coeur

    L'équipe de la librairie de Sciences Po vous conseille

    Le sujet : Hirokaza quitte sa maison, au milieu de la nuit, avec seulement deux valises. Akaïma fait la plonge dans le restaurant du vieux Kobayashi, quand celui-ci est assassiné par la pègre. Yukito travaille dans un restaurant japonais depuis 5 ans, pour payer ses études. Tous vont se retrouver liés aux évaporés, ces gens qui disparaissent volontairement, par milliers, chaque année au Japon et que personne ne cherche vraiment.

    Mon avis : Isa Moutte nous plonge en noir et blanc dans un Japon post-Fukushima où se croisent anonymes, perdus et fuyards, bien loin des geishas, du kawaï et des trottoirs bondés de Tokyo. Une œuvre maîtrisée et sublime

    Boris

  • L'illusion magnifique Tome 1 : New York, 1938

    Alessandro Tota

    Coup de coeur

    Sélection officielle Angoulème 2024

    Sélection officielle Angoulème 2024

    Boris

  • Global police : la question policière dans le monde et l'histoire

    Fabien Jobard, Florent Calvez

    Coup de coeur

    La librairie de Sciences Po vous conseille

    Le sujet : Quand Robert Peel crée la Metropolitan Police de Londres en 1864, il ne se doute pas qu’elle sera à l’origine de toutes les polices du monde, telles que nous les connaissons aujourd’hui. Avec la colonisation, le modèle du policier en uniforme bleu s’est répandu à travers le monde, s’adaptant aux coutumes locales, aux traditions et aux modes de vies.

    Passée de l’agent qui patrouille seul dans le fog victorien aux robots policiers chinois, la police semble s’éloigner de plus en plus du peuple pour devenir un outil de plus au service des pouvoirs en place et aujourd’hui, les exactions policières n’épargnent plus personnes.

    Mon avis : Le modèle du Bobby londonien est-il toujours le meilleur ? À l’aube de la révolution technologique des algorithmes, peut-il y avoir une autre police ? 

    Boris

  • Je m'appelle Asher Lev

    Chaïm Potok

    Coup de coeur

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Le sujet : Asher Lev est un hassid de Brooklyn. Dès sa plus tendre enfance il dessine avec une virtuosité indéniable. Pour sa communauté comme pour ses parents, ce talent n’est pas un don de Dieu mais une malédiction. Une tentation du sitra ashra, du Mal, qu’il convient d’abandonner. Mais que faire lorsque ce don se transforme en pulsion incontrôlable ? 

    Quel prix Ashert devra-t-il payer pour vivre librement son art ? Art et religion peuvent-ils coexister ? Abandonnant une tradition pour une autre, Asher Lev connaîtra déchirement, hésitation et peur, mais verra, finalement, s’ouvrir les portes de la gloire et de l’immortalité.

    En un mot : Un roman inoubliable sur l’émancipation et ses conséquences, un roman incontournable sur l’Art et ses exigences. À lire ou relire.

    Stéphane

  • Le vendeur de sang

    Yu Hua

    Coup de coeur

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Mon avis : Après la Seconde Guerre Mondiale, les autorités sanitaires chinoises invitaient les familles les plus pauvres à vendre leur sang pour compléter leurs revenus. Une pratique aujourd’hui interdite, après la contamination de centaines de milliers de paysans dans la province de Henan.

    Yu Hua déroule la vie d’un livreur de cocons, et de ses camarades, aussi frais qu'attachants. Tous auront recours à cette pratique pour faire face aux épreuves : famines, filles à marier, factures d’hôpital imprévues… 

    A travers ces vies jalonnées de dons et ces corps vigoureux qui s’étiolent, on vit le passage de la Révolution culturelle et les transformations de la Chine rurale.

    En un mot : Une figure quasi-christique, avec un sens de l’honneur et du dévouement familial chevillés au corps… Un roman inoubliable.

    Stéphane

  • Les frères Ashkenazi

    Israël Joshua Singer

    Coup de coeur

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Dans ce roman fleuve paru avant la Seconde guerre mondiale, Israël Joshua Singer évoque, dans un style poétique et précis, fait d’entrelacs constants, les nombreux événements qui bouleversèrent l’Europe de la première moitié du siècle dernier : la révolution industrielle ; l’émergence du communisme ; la montée du militarisme ; la guerre et les pogroms.

    Ce sont tous ces événements que l’auteur nous fait revivre à travers les yeux de la communauté ashkénaze de Lodz. Car, finalement, l’histoire des frères Ashkenazi n’est qu’un prétexte, sorte de fil conducteur. Le sujet principal est bien ailleurs ; il est tout entier dans cette Europe qui perd la raison, emportée par une folie consumériste, nationaliste, intolérante et belliqueuse.

    Un livre d’histoire, passionnant de bout en bout.

  • De nos frères blessés

    Joseph Andras

    Coup de coeur

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis : Comme tant d’autres Français durant la guerre d’Algérie, Fernand Iveton prit fait et cause pour les indépendantistes. Il fut le seul toutefois à le payer de sa vie, condamné à mort et guillotiné pour avoir posé une bombe qui ne tua personne.

    Joseph Andras, avec beaucoup de délicatesse et une tendresse sincère, livre le récit d’un homme simple et oublié. Il redonne vie, avec une efficacité saisissante, à Fernand Iveton, à ses joies, ses espoirs, ses souvenirs. Avec rage et puissance il dénonce l’effroyable machine coloniale et judiciaire qui lui broya le corps, lui trancha la tête mais ne parvint jamais à briser son esprit.

    En un mot : Bouleversant et brillant.

  • Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil

    Haruki Murakami

    Coup de coeur

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Extrait : « À cette époque-là, je ne savais pas encore qu’un jour je la blesserais irrémédiablement. Je ne savais pas que parfois un être humain peut en blesser un autre, par le seul fait d’exister et d’être lui-même…/…Bien entendu, en faisant du mal à Izumi, je m’en étais fait à moi-même. Je m’étais infligé une profonde blessure - bien plus profonde que je ne pouvais l’imaginer à ce moment-là …/…en définitive, je n’étais qu’un être humain ordinaire, capable de faire du mal ».

    Le sujet : Premier amour, première trahison, mariage, enfants, club de jazz et sentiment d’accomplissement personnel, tout semble réussir à Hajime, quand réapparaît un jour ce premier amour. Le temps s’emballe, rêveries et phantasmes l’envahissent au risque de pulvériser cette vie si réussie. 

    Mon avis : Roman de la solitude, roman de la maturité et de la douceur ? Un très joli texte sur les premières amours et leurs cortèges de rêves et de phantasmes, sur les blessures qu’il faut un jour dépasser, mais qui détruisent certains, sur le couple et sa capacité à renaître à lui-même.

    Marie

  • Des hommes

    Laurent Mauvignier

    Coup de coeur

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis : Ce livre dense et sombre nous emmène en Algérie, au temps de la guerre, où deux appelés, Rebut et Bernard vont faire l’expérience de l’horreur la plus totale. De retour en France ils ne pourront rien dire pour tenter d’expliquer, rien faire pour oublier et porteront, toute leur vie, la tristesse insondable de leur innocence perdue.

    Laurent Mauvignier parle dans cet ouvrage du silence de ces soldats jamais revenus de l’enfer. Il fait s’entremêler plusieurs voix pour raconter l’effroi, le dégoût, la peur mais surtout l’impossibilité de dire. Par pudeur, pour ne pas terroriser leurs compatriotes, ces hommes furent hantés par leurs traumatismes et tentèrent, tant bien que mal, de vivre.

    En un mot : Un roman de guerre, dur et puissant.

  • Autour de ton cou

    Chimamanda Ngozi Adichie

    Coup de coeur

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Notre avis : Qu’elle parle du déclassement ou de l’exil solitaire d'un migrant aux États-Unis, des maris volages ou de la rencontre involontaire de deux femmes que tout sépare (ethnie, religion, éducation, condition sociale) pendant une violente émeute raciale; ou qu’elle fasse surgir l’ombre de la guerre du Biafra, il règne dans cette très belle série de nouvelles de la jeune romancière nigériane Chimamanda Ngozi Adichie, un ton juste et une vraie tristesse : celle des femmes humiliées, oubliées, violée;  celle des enfants morts et des vies brisées dans le silence des dictatures. 

    Une grande romancière : Un très beau livre d'une romancière déjà primée aux États-Unis pour ses précédents romans L'Hibiscus pourpre et L'Autre moitié du soleil, ou plus récemment Americanah, tous publiés chez Gallimard

  • La tante Julia et le scribouillard

    Mario Vargas Llosa

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Ce livre, largement autobiographique, entraîne le lecteur dans deux récits. Le premier conte la vie de Vargitas, alter ego de l’auteur, rédacteur de bulletins d’informations à Radio Panamericana et surtout amoureux fou de sa tante, la belle et indépendante Julia, divorcée, de quinze ans son aînée !

    Le second récit est composé de feuilletons radiophoniques que rédige le fantasque Pedro Camacho, comparse de l’auteur, dans lesquels l’absurde et la folie rivalisent.

    Page après page, la fiction et la réalité s’entremêlent pour offrir au lecteur des passages splendides et drôles, faits d’ histoires tantôt sérieuses tantôt hilarantes. Avec pour toile de fond le Lima des années 60, Mario Vargas Llosa offre ici sans doute son meilleur livre

  • Avicenne ou la route d'Ispahan

    Gilbert Sinoué

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Abu Ibn Sina n’est pas n’importe quel prince ; il est le cheikh el-raïs, le prince des savants.

    Celui que le monde connaîtra sous le nom d’Avicenne est, à dix-huit ans seulement, le plus grand médecin du monde musulman et sans nul doute de son temps.

    Si son génie lui fait gagner les faveurs des puissants de ce monde qui règnent sur les hommes, mais non sur la science, son esprit libre et tranchant lui attire les foudres et la haine de ces mêmes seigneurs. Une vie faite de combat pour la science, les arts et le progrès.

    Une plongée envoutante et fascinante dans l’Islam médiéval. C’est l’histoire d’un homme qui, d’exil en exil, voudra, toute sa vie durant, améliorer le bien-être de ses semblables et transmettre son savoir à tous ceux qui viendront après eux.

  • L'étrange défaite ; témoignage écrit en 1940

    Marc Bloch, Hoffmann

    Coup de coeur

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Rédigé par un historien chevronné à la fin de l’année 1940, L’Étrange défaite est un témoignage incommensurable.

    Marc Bloch n’est en rien un témoin lointain des causes de l’effondrement de son pays. Officier dans le ravitaillement il rend compte de l’état des esprits, celui de l’État-major, des soldats, des civils et parvient, avec méthodologie, à identifier les origines de la débâcle qui vont engager la France dans une période inconnue et angoissante.

    L’Étrange défaite n’est pas un livre d’histoire mais le témoignage lucide et éclairé d’un esprit brillant et d’un citoyen patriote et engagé. Un livre écrit dans une langue d’une fluidité à couper le souffle, et celui d’un homme déjà frappé par le statut des juifs qui mourra fusillé en juin 44 après être passé par les geôles de Klaus Barbie !

  • La solitude du coureur de fond

    Alan Sillitoe

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Classique de la littérature anglaise des années 50, ce livre qui se lit d'un seul trait, le temps d'une course de fond, est une magnifique allégorie de la liberté. Smith enfermé dans une maison de correction se voit proposer la rédemption en devenant un coureur victorieux. Mais pour lui, courir est avant tout une manière de libérer ses pensées et de rester indomptable. Là où son geôlier veut le dresser, en faisant de lui "un cheval de course", Smith entrevoit sa défaite comme une victoire contre l'ordre et la discipline !

  • L'équipe de la librairie vous conseille

     

    Howard Zinn, auteur de la très célèbre Histoire populaire des États-Unis, offre ici une plongée captivante dans l’Amérique de l’après-guerre. Cette autobiographie d’un acteur du XXe siècle américain, montre que les combats menés par cet infatigable militant, jusqu’à sa mort en 2010, ont déterminé une large part de ses sujets de recherche.

    Homme humble mais déterminé, Zinn fut pilote de bombardier dans l’US Air force, professeur d’une université noire du Sud, l’un des premiers lanceurs d’alerte et un farouche opposant à la guerre en Irak. Il vous fascinera, de la première à la dernière page.

  • L'équipe de la librairie vous conseille

    Dans une roulotte, une drôle d'équipée se trimballe à travers la pampa argentine du 19e siècle, allant au-devant de rencontres impromptues avec les gauchos et les indiens. La dureté de la vie se confronte au désir d'amour et de liberté pour China et son amoureuse. Tous ses sens sont en alerte dans cette traversée épique qu'elle nous transmet à travers ses yeux de jeune femme clairvoyante et joyeuse, qui décide de foncer droit vers le bonheur malgré une société qui cherche sans cesse à l'esquinter et à la brutaliser. Fantasques, les aventures de China Iron sont assurément féministes !

  • Black America ; une histoire des luttes pour l'égalité et la justice (XIXe-XXIe siècle)

    Caroline Rolland-diamond

    Coup de coeur

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Connaissez-vous Booker T. Washington ? Marcus Garvey ou encore W.E.B. Dubois ? Ce livre vous les fera connaître et vous montrera que les racines des mouvements qui vous sont familiers, Black Panthers ou Black Lives Matter, sont profondes et anciennes. 

    L’histoire de l’émancipation des Africains-Américains s’écrit dans le cours d’une histoire plus longue. C’est ce travail de synthèse qu’accomplit Caroline Rolland-Diamond dans ce livre admirable

  • Kanaky ; sur les traces d'Alphonse Dianou

    Joseph Andras

    L'équipe de la librairie vous conseille

    En 1988, une poignée d’indépendantistes kanak investissent la gendarmerie d’Ouvéa en Nouvelle-Calédonie. Ce coup d’éclat qu’ils désiraient pacifique tournera au drame : 21 morts.

    Joseph Andras est allé à l’autre bout du monde, pour rencontrer ceux qui connaissaient le mieux leur meneur Alphonse Dianou : amis et compagnons de luttes, parents et proches. Non pour absoudre ou condamner mais simplement pour comprendre et rechercher l’homme derrière le portrait du monstre qu’évoquèrent journalistes et militaires français.

    Le portrait infiniment triste d’un homme qui toute sa vie, et par-delà la mort, se battit pour l’indépendance et la dignité de son peuple. Un livre sublime, dur et éprouvant 

  • L'ours de Ceausescu

    Aurélien Ducoudray, Paul Bona

    Coup de coeur

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Des citoyens roumains aux profils très différents se retrouvent l'un après l'autre victimes d’arrestations arbitraires. Tandis qu’ils se remémorent leurs dernières heures de liberté, tentant de comprendre la raison de leur incarcération, l’irrationalité du système répressif côtoie le burlesque, égratignant copieusement au passage le couple Ceausescu : un régal !  

    Stéphane

  • Le bateau-usine

    Takiji Kobayashi

    L'équipe de la librairie vous conseille

    Très populaire au Japon, ce livre datant des années 20 mais censuré dès sa sortie par le pouvoir en place, raconte le quotidien des ouvriers dans un bâteau-usine de pêche industrielle au crabe. Malgré les effroyables conditions de travail, malgré la peur et la concurrence instillées par l'intendant Asakawa, la rébellion jaillira des entrailles de ce monstrueux navire, véritable cercueil pour ces prolétaires. Fort de son succès, l'auteur se verra torturer par la police japonaise et mourra en 1933 en prison. Un récit indispensable pour qui ne veut pas réduire la culture japonaise à la figure de la docilité !

  • Vivre et mentir à Téhéran

    Ramita Navai

    Coup de coeur

    L'équipe de la librairie vous conseille

    « Pourquoi aller en Thaïlande ? il n’y a pas de tombes d’Imams chiites là-bas… »

    Feuilletant le passeport de son époux, devant l’imam qu’elle venait consulter, une femme découvre, interdite, que son mari, dévot zélé qui réalisait de fréquents pèlerinages à la Mecque, pour accumuler des bons points spirituels « la seule monnaie qui ne connait pas de dévaluation en Iran », visitait en réalité des prostituées en Thaïlande ! 

    Ramita Navai, croque à l’aide d’une succession de situations tragi-comiques - mensonges et respectabilité de façade – l’intimité de Téhéranais coincés entre soif de modernité occidentale et respect des règles imposées par un gouvernement religieux répressif.   

    Une lecture réellement passionnante entre fiction et reportage sociologique.

     

    Stéphane

  • De purs hommes

    Mohamed Mbougar Sarr

    Coup de coeur

    L'équipe de la librairie vous conseille

    « … vous nous enseignez la poésie d’un homosexuel… le ministère a interdit d’étudier Verlaine. Il fait partie de la grande propagande européenne pour introduire l’homosexualité chez nous. On ne l’acceptera plus. Les programmes vont changer, In Sha Allah. »

    A travers le positionnement tourmenté - entre rejet et fascination -  d’un professeur de littérature française,  l’auteur du prix Goncourt 2021, livre ici une plongée dans la société sénégalaise.

    Un roman incandescent à l’écriture sensuelle, qui se lit d’un souffle. 

    Stéphane

empty