Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

Les leçons politiques de Game of thrones

Traduction Tatiana Jarzabek - Langue d'origine : Espagnol

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Donnez votre avis

Le mot de l'éditeur : Pour mener à bien ce volume collectif paru fin 2014, Pablo Iglesias, le secrétaire général du jeune parti Podemos, qui a acquis ces dernières années une très grande popularité en Espagne, a réuni une équipe de chercheurs, d'universitaires et de politologues. Ensemble, ils ont entrepris de disséquer la série télévisée Game of Thrones, adaptée des romans de R. R. Martin, et d'en tirer les enseignements politiques. Au-delà de sa combinaison particulièrement efficace d'intrigues, de sexe et de violence ...sur fond de fantasy traditionnelle, Game of Thrones tient probablement sa popularité de la description d'une société caractérisée par l'effondrement de son ordre civil et politique, par la lutte à mort à laquelle se livrent quelques puissants pour la conquête du Trône de fer - symbole du pouvoir de l'État -, et par la menace sourde d'un effondrement civilisationnel, faisant écho au pessimisme ambiant et évoquant par bien des aspects le monde contemporain. Game of Thrones ne se contente ainsi nullement de brosser des intrigues politiques. La politique, entendue comme lutte sans merci pour la conquête du pouvoir, constitue bien son principal enjeu narratif. La popularité de la série, et l'impact qu'elle suscite sur les représentations collectives, en fait ainsi un objet d'analyse de premier ordre. Étudier Game of Thrones donne ainsi aux auteurs l'occasion d'aborder à nouveaux frais les concepts de pouvoir, de conquête et de légitimité, ainsi que leur articulation, mais également de s'interroger sur les constructions identitaires, sur les stratégies à mettre en oeuvre, sur l'essence de la politique ou sur la détermination des règles qui la structurent, en convoquant les personnages de la série (Eddard Stark, Lord Varys et Daenerys Targaeryen), mais aussi Nicolas Machiavel, Antonio Gramsci et le philosophe argentin Ernesto Laclau. C'est également celle, pour Pablo Iglesias, Iñigo Errejón et ses camarades, devenus des acteurs politiques de premier plan en Espagne (et sur qui se braqueront les projecteurs lors des élections prévues au quatrième trimestre 2015), de brosser le tableau complexe des politiques nationales au sein d'une (dés)Union européenne durablement affectée par la crise financière. En définitive, il s'agit ici de tenter de formuler une nouvelle articulation entre théorie et action politiques pour créer les conditions d'une reprise en main du pouvoir par les citoyens, en Espagne et en Europe.


empty