Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 14/08/2021

La prison est-elle obsolète ?

La prison est-elle obsolète ?

Traduction NATHALIE PERONNY  - Langue d'origine : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

À propos

Comment et pourquoi plus de deux millions d'américains sont aujourd'hui derrière les barreaux ? Comment les entreprises font-elles profit du système carcéral ? Quels sont les mécanismes qui conduisent à criminaliser les communautés de couleur et à désaffilier politiquement de larges franges d'électeurs dans les minorités ?
Pour Angela Davis, l'incarcération aux États-Unis, est un instrument de la ségrégation raciale, fondée sur une économie d'exploitation.
Elle critiquait déjà dans Les Goulags de la démocratie un système qui s'obstine à bâtir des complexes pénitenciers gigantesques sur les ruines tenaces d'un passé esclavagiste et d'une idéologie raciste et inégalitaire. Elle démontre ici comment les mouvements sociaux ont transformé ces institutions sociales, politiques et culturelles et ont converti en norme des pratiques intenables. Elle argumente sans détours en faveur de la désincarcération et plaide pour une société unie et sans enfermement.

Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société > Thèmes et questions de société autre

  • EAN

    9791030704341

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Longueur

    16.5 cm

  • Largeur

    11.1 cm

  • Épaisseur

    1.1 cm

  • Poids

    106 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Angela Davis

"Née en Alabama en 1944, Angela Davis fait ses études secondaires à New York et ses études supérieures en France et en Allemagne. Membre des Black Panthers et communiste, elle milite au sein du mouvement des droits civiques aux États-Unis tout en enseignant à l'université. Elle est arrêtée en 1970 et poursuivie par la justice à la suite de la tentative d'évasion de trois prisonniers et de la mort d'un juge californien. Une campagne internationale de solidarité impose sa libération. Emprisonnée vingt-deux mois, elle est finalement acquittée. Cet épisode de sa vie est retracé dans le film Free Angela de Shola Lynch, sorti en 2012. Angela Davis poursuit ensuite une carrière universitaire qui la mène au poste de directrice du département d'études féministes de
l'université de Californie, où elle vit. Depuis décembre 2014, elle est docteure honoris causa de l'université Paris Ouest Nanterre La Défense. Sa vie, ses luttes et engagements, ont également inspiré de nombreux artistes qui lui ont rendu hommage en chansons, dans des livres et des oeuvres d'art."

empty