Du social business à l'économie solidaire ; critique de l'innovation sociale Du social business à l'économie solidaire ; critique de l'innovation sociale
Du social business à l'économie solidaire ; critique de l'innovation sociale Du social business à l'économie solidaire ; critique de l'innovation sociale

Du social business à l'économie solidaire ; critique de l'innovation sociale

, , ,

À propos

Face à la conception technocratique et entrepreneuriale portée par les pouvoirs publics, une approche alternative de l'innovation sociale, plus populaire et moins visible, à travers l'exploration d'initiatives citoyennes. Prenant comme point de départ le constat d'une appropriation institutionnelle de l'innovation sociale, orientée vers la compétitivité et l'efficacité marchande des expériences de l'économie sociale et solidaire, l'ouvrage vise à la fois à apporter un regard critique sur cette conception de l'innovation sociale et à remettre en lumière des expérimentations citoyennes peu prises en compte par les pouvoirs publics. Il montre ainsi la nécessité d'un tournant épistémologique valorisant les dynamiques de coproduction des savoirs et des politiques entre acteurs, chercheurs et institutions.

Sommaire

I- LE TOURNANT NÉOLIBÉRAL DE L'INNOVATION SOCIALE. La face de Janus de l'innovation sociale, Laurent Fraisse. Le grand récit du social business, Antoine Perrin. Business social et bas de la pyramide : la marche forcée du capitalisme social, Isabelle Guérin. Du modèle québécois à l'autoritarisme du PLQ. La résilience des associations à l'épreuve, Denis Lachapelle. La force du nombre : un impératif managérial ? Le community organizing travaillé par le tournant néolibéral, Julien Talpin. II- L'INNOVATION SOCIALE INVISIBLE : DES EXPÉRIMENTATIONS CITOYENNES ANCRÉES DANS LES TERRITOIRES. Usages différenciés et effets paradoxaux du concept d'innovation sociale dans les démarches d'accompagnement de projets citoyens, Blandine Sillard. La sphère locale comme espace de protection et d'émancipation. Le cas barcelonais, Joan Subirats. Les mouvements pour l'alimentation locale en Belgique : des initiatives locales aux collaborations institutionnelles, Geoffrey Pleyers. Le municipalisme des communs au-delà de la gouvernance urbaine collaborative. Souveraineté sociale, autogouvernement et assemblée des communs, Pierre Sauvêtre. Le Buen vivir : vers une nouvelle scène territoriale pour la transformation sociétale ?, Jean-Marc Fontan et Juan-Luis Klein. III- QUESTIONS ÉPISTÉMOLOGIQUES : VERS UNE COPRODUCTION DES SAVOIRS ENTRE ACTEURS, CHERCHEURS ET POUVOIRS PUBLICS. Vers une épistémologie post-pauvreté ? Le croisement des savoirs avec les personnes en situation de pauvreté, Marion Carrel. Analyse des apports des recherches partenariales et collaboratives à la transformation du rapport « science-société », Anne Gillet. La « réflexivité sociale », une pratique pour le développement des communautés, Denis Bussières, Pierre-André Tremblay. Si l'innovation sociale est la réponse, quelle est la question ? Les débats autour de la soutenabilité des politiques de prospérité, Joan Subirats.

Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie

  • EAN

    9782749266336

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    336 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    438 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty