Cavalerie rouge ; journal de 1920

Cavalerie rouge ; journal de 1920

Résumé

Il pleuvait. Le vent et les ténèbres volaient au-dessus de la terre trempée. les étoiles étaient étouffées par l'encre boursouflée des nuées. les chevaux poussés à bout soupiraient et piétinaient dans l'obscurité. il n'y avait rien à leur donner. je nouai la longe de mon cheval à mon pied, m'enroulai dans un imperméable et me couchai dans une fosse pleine d'eau. la terre détrempée m'ouvrit l'étreinte rassérénante d'une tombe. Le cheval tendit la longe et me tira par le pied. il avait trouvé une touffe d'herbe et se mit à la brouter. alors je m'endormais et vis en rêve une grange remplie de foin. au-dessus de la grange retentissait l'or poussiéreux du battage. des gerbes de blé volaient dans le ciel, la journée de juillet allait vers le soir, les buissons du couchant se déversaient sur le village.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782742709991

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

Isaac Babel

Né à Odessa en 1894, Isaac Babel se rallie à la révolution en 1916. Il rencontre Gorki qui l'encourage dans ses débuts littéraires. En 1920, il entre dans l'Armée rouge, expérience dont il tire en 1926 un recueil de nouvelles, Cavalerie rouge. Critiqué violemment parce qu'il ne célèbre pas assez « la vie nouvelle », il se retire de la vie littéraire en 1930. Injustement dénoncé, il est arrêté en 1939 et fusillé en 1940.

empty