Revue raisons politiques n.75 ; aout 2019 ; democratie radicale : retours critiques Revue raisons politiques n.75 ; aout 2019 ; democratie radicale : retours critiques
Revue raisons politiques n.75 ; aout 2019 ; democratie radicale : retours critiques
Revue raisons politiques n.75 ; aout 2019 ; democratie radicale : retours critiques

Revue raisons politiques n.75 ; aout 2019 ; democratie radicale : retours critiques

À propos

La démocratie libérale a perdu de son aura. Chose encore impensable il y a seulement une vingtaine d'années, ses institutions sont aujourd'hui vivement contestées et son autorité mise en doute. Toutes ces critiques ne se valent pas, cependant. Quand certains remettent en cause le principe même de la démocratie et en appellent à un retour à des méthodes de gouvernement autoritaires et verticales, d'autres reprochent au contraire à la démocratie de ne pas aller jusqu'au bout de sa logique et de renoncer aux idéaux d'égalité et d'autonomie. Assimilée à la simple organisation de la compétition électorale, la démocratie a cessé d'être perçue comme l'incarnation d'un idéal politique.
On a alors affirmé que, fidèle à ses principes et à sa promesse émancipatrice, la démocratie ne pouvait être que radicale. Est-ce bien le cas ? Et les auteurs qui se réclament de la démocratie radicale sont-ils aussi unanimes qu'on le prétend ? Ce dossier propose une reprise critique de ce courant théorique et politique et montre qu'il est loin d'être unifié. De nombreuses lignes de faille apparaissent autour d'enjeux majeurs, tels que le rapport au libéralisme, à l'État ou à la représentation. La démocratie radicale finit par se révéler aussi fragile politiquement qu'elle est féconde théoriquement.

Sommaire

MANUEL CERVERA-MARZAL, Une « démocratie radicale » pas si radicale ? Chantal Mouffe et la critique immanente du libéralisme.
MARTIN DELEIXHE, La démocratie radicale et la critique du marxisme. Démocratie, État et conflictualité.
ARNAUD TOMÈS, Démocratie radicale et représentation chez Cornelius Castoriadis et Ernesto Laclau.
AUDRIC VITIELLO, La démocratie radicale entre action et institution. De la politique adversariale à la politique préfigurative.
SOPHIE KLIMIS, L'harmonie discordante : un schème pour penser radicalement l'institution de la démocratie.

Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Sciences politiques généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur les sciences politiques

  • EAN

    9782724635935

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    114 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    15.5 cm

Infos supplémentaires : Broché  

empty