Le juriste et les swaps ; quand le droit organise la financiarisation du monde

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Le juriste et les swaps ; quand le droit organise la financiarisation du monde

Depuis leur invention au début des années 1980, les swaps (produits dérivés financiers) ont bouleversé le paysage de la finance contemporaine. Formidables outils de gestion du risque pour certains, instruments de spéculation éminemment suspects pour d'autres, ils ont connu un succès fulgurant, voyant la valeur de leurs marchés multipliée par mille en quelques décennies, jusqu'à représenter aujourd'hui plus de six fois et demie le PIB mondial. Brièvement désignés au rang des coupables lors de la crise financière de 2007, les swaps sont emblématiques des défis et des dérives que pose la financiarisation de l'économie mondiale. À l'origine de l'essor de cette innovation financière se trouvent certes des banquiers, mais aussi des juristes. Par leur travail de standardisation des contrats, d'interprétation des lois et d'argumentation devant les tribunaux, ces acteurs plus discrets de la finance ont donné aux swaps une consistance matérielle et intellectuelle qui leur a permis de croître en marge des principales réglementations destinées à encadrer la finance. En même temps qu'ils construisaient le langage leur permettant de parler des swaps en droit, les juristes ont amorcé une profonde transformation de la culture juridique du monde des affaires : sous leur influence, c'est en fin de compte le droit lui-même qui s'est financiarisé.

  • EAN 9782724623802
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 324 Pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 14 cm
  • Épaisseur 3 cm
  • Poids 412 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie

Broché
empty