Les arabes, leur destin et le nôtre ; histoire d'une libération

Les arabes, leur destin et le nôtre ; histoire d'une libération

Résumé

Depuis des décennies, l'actualité offre l'image d'un monde arabe sombrant dans la violence et le fanatisme. Comme si une malédiction frappait ces peuples, de l'interminable conflit israélo-palestinien aux guerres d'Irak et de Syrie, en passant par l'essor du jihadisme international. Jean-Pierre Filiu remonte à l'expédition de Bonaparte en Égypte, en 1798, pour nous offrir une autre histoire des Arabes. Une histoire intimement liée à la nôtre, celle de l'Occident, de l'Europe, de la France. Une histoire faite d'expéditions militaires et de colonisations brutales, de promesses trahies et de manoeuvres diplomatiques, une histoire de soutien à des dictatures féroces ou à des régimes obscurantistes, mais tous riches en pétrole. Cette « histoire commune » qui a fait le malheur des Arabes ne doit pas faire oublier une autre histoire, largement méconnue : une histoire d'émancipation intellectuelle, celle des « Lumières arabes » du XIXe siècle, mais aussi une histoire d'ébullition démocratique et de révoltes sociales, souvent écrasées dans le sang. Autant de tentatives pour se libérer du joug occidental et de l'oppression des despotes, afin de pouvoir, enfin, écrire sa propre histoire. Sous la plume de Jean-Pierre Filiu, les convulsions du présent se prêtent alors à une autre lecture, remplie d'espoir : dans la tragédie, un nouveau monde arabe est en train de naître sous nos yeux.

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

  • EAN 9782707186614
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 250 Pages
  • Longueur 19 cm
  • Largeur 13 cm
  • Épaisseur 2 cm
  • Poids 260 g
  • Distributeur Interforum

Jean-Pierre Filiu

Jean-Pierre Filiu est professeur associé à l'Institut d'études politiques de Paris. Il a consacré sa thèse d'histoire contemporaine à « La crise de l'ORTF en mai-juillet 1968 ». Il a déjà publié « Mitterrand et la Palestine » (Fayard, 2005) et « Les Frontières du jihad » (Fayard, 2006).

empty