La fin de la modernité juive

À propos

La modernité juive s'est déployée entre les Lumières et la Seconde Guerre mondiale ; sa richesse intellectuelle, littéraire, scientifique et artistique ne finit pas de nous éblouir. Mais dans cet essai, Enzo Traverso developpe une thèse forte et originale, selon laquelle la modernité juive a épuisé sa trajectoire. Après avoir été le principal foyer de la pensée critique du monde occidental - à l'époque où l'Europe en était le centre -, la pensée juive vit, depuis l'après-guerre, un tournant conservateur, et se retrouve aujourd'hui, par une sorte de renversement paradoxal, au coeur des dispositifs de domination.

Categories : Religion & Esotérisme > Religion généralités

  • EAN

    9782707175465

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    256 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    240 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Enzo Traverso

Enzo Traverso est maître de conférences en sciences politiques à l’université de Picardie Jules Verne. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, traduits en une douzaine de langues. Parmi ses derniers travaux, La violence nazie (La Fabrique, 2002), À feu et à sang. La guerre civile européenne 1914-1945 (Stock, 2007 ; Hachette-Pluriel, 2009). À La Découverte, il a publié Les Juifs et l’Allemagne (1992), Siegfried Kracauer. Itinéraire d'un intellectuel nomade (1994, rééd. 2006) et, en 2011, L’Histoire comme champ de bataille.

empty