/

Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Donnez votre avis

Le mot de l'éditeur : À l'heure où l'on prophétise la « fin de la télévision », pourquoi proposer une sociologie de la télévision ? Il est vrai que les jeunes générations se détournent du vieux poste pour de plus petits écrans, qui les libèrent des rigidités de la grille. Un public croissant coupe le cordon avec les chaînes historiques pour s'adonner, en payant ou non, à une passion presque privée pour l'opéra ou le sport. Pourtant, la télé ne se contente pas de résister ...: elle mobilise encore en moyenne près de quatre heures d'attention par jour en France, sans parler de la télévision vue sur d'autres écrans. Elle s'adapte si bien aux technologies et nouveaux usages que le flux des programmes télévisés envahit tous les écrans. Bref, « la télévision est la nouvelle télévision », selon le titre ironique d'un chercheur nord-américain. Il s'agit dans cet ouvrage d'étudier ce vieil objet et ses nouveaux usages dans une perspective sociologique, en se montrant attentif aux acteurs, à leurs interactions et à leurs conflits (qui produit les programmes ?), à une logique du flux d'émissions et de ses transformations (ce flux a-t-il un sens ?), aux pratiques des publics (que font réellement les téléspectateurs ?), aux divers effets des programmes ou d'un média « paisible support de clichés », et à leurs conditions d'efficacité (la télévision fait-elle toujours et partout l'élection ?).


empty