Ce corps n'était pas le mien Ce corps n'était pas le mien
Ce corps n'était pas le mien Ce corps n'était pas le mien

Ce corps n'était pas le mien

À propos

13 février 2019. Ce jour, pour Béatrice, est une seconde naissance. Il marque le moment où son corps est enfin en adéquation avec celle qu'elle est, celle qu'elle a toujours été - une femme.
Née Bruno, elle a vécu sous cette identité jusqu'à sa soixantaine, conjuguant vie professionnelle et vie familiale comme fils, frère, époux, père, puis grand-père. Cependant, d'aussi loin qu'il se souvienne, Bruno a toujours ressenti une forme de mal-être, d'étrangeté à son propre corps, de différence : au fond de lui, il se sent femme, et sait qu'il est né dans le mauvais corps.
Au lendemain de l'opération qui a changé sa vie, Béatrice commence ainsi le récit de ce long cheminement de souffrances, d'interrogations, de doutes, parfois de désespoir, avant de découvrir, grâce à internet, sa dysphorie de genre, puis de prendre la décision de s'engager dans un processus de transition.
Né d'une volonté irrépressible de témoigner, ce texte généreux montre que la transidentité n'est ni un choix ni une lubie. Il offre un aperçu de ce que peuvent être la transidentité et le parcours de vie des personnes trans et de leurs proches, avec l'espoir, une fois l'esprit et le corps réconciliés, de pouvoir enfin vivre, et s'aimer.

Categories : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Témoignages > Sexualité / Genres

  • EAN

    9782412061343

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    286 Pages

  • Longueur

    22.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.4 cm

  • Poids

    394 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Beatrice Denaes

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Béatrice Denaes, née Bruno, a exercé toute sa carrière dans le journalisme et les médias, principalement à Radio France, comme journaliste, rédacteur en chef, secrétaire général, puis médiateur des antennes. Elle a dû attendre son départ à la retraite avant de décider son opération de réassignation et son changement d'identité. Elle est désormais journaliste indépendante et enseignante, notamment à l'École de journalisme de Sciences Po.

empty