Les échos de la Terreur ; vérités d'un mensonge d'Etat (1794-2001)

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Les échos de la Terreur ; vérités d'un mensonge d'Etat (1794-2001)

Nous vivons dans une époque où les spectres des terreurs, brune, rouge noire ne cessent de nous entourer et de solliciter nos mémoires. Peut-on parler de terreur sans penser à « La Terreur » de 1794 ? Le lien a été - et demeure - encore discuté notamment depuis Hannah Arendt. L'objet de ce livre est d'examiner comment se sont développés au fil du temps ces échos de la terreur qui influencent nos imaginaires et de mettre en évidence les prolongements jusqu'à aujourd'hui de cet épisode décisif de l'histoire de France. Il s'agit de rendre compte des liens entre terreur politique et démocratie, de la terreur comprise comme mode de gouvernement, de la terreur comme structure politique indissociable de la Révolution française. Il s'agira aus si de mettre en lumière les lacunes de la démonstration, qui a renversé le sens même du mot terreur, qui a utilisé sans précaution le mot terroriste, qui a aussi oublié, voire masqué, d'autres véritables terreurs.

  • EAN 9782410002065
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 324 Pages
  • Longueur 2 cm
  • Largeur 2 cm

Rayon(s) : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799)

Jean-Clément Martin

Jean-Clément Martin, professeur émérite de l'université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, ancien directeur de l'Institut d'histoire de la Révolution française, a notamment publié la Nouvelle histoire de la Révolution française et le Dictionnaire de la Contre-Révolution chez Perrin, La Guerre de Vendée et La Machine à fantasmes.

empty