Léon Tolstoï contre le fantasme de toute-puissance Léon Tolstoï contre le fantasme de toute-puissance
Léon Tolstoï contre le fantasme de toute-puissance Léon Tolstoï contre le fantasme de toute-puissance

Léon Tolstoï contre le fantasme de toute-puissance

À propos

À juste titre, le grand public connaît et admire en Léon Tolstoï l'immense écrivain, maître de la littérature mondiale et auteur des chefs d'oeuvre Guerre et Paix (1869) et Anna Karénine (1877). Dans les années qui suivirent la parution de son second grand roman, au terme d'un pénible retour sur soi, il renoua avec un christianisme purifié de ses mystères et de ses superstitions, pour en extraire les principes de la non-résistance au mal par la violence qui influencèrent grandement Gandhi. Écrivain et sage au rayonnement international, Tolstoï révèle cependant encore un autre visage, méconnu. À travers ses très nombreux pamphlets consacrés à la question sociale, qui occupent une très large part de ses écrits à partir du milieu des années 1880, on peut en effet largement l'envisager comme un précurseur de la décroissance. Sur des questions qui sont au coeur de la pensée sociale de la décroissance, telles que le sens du travail, l'utilité de la production, la satisfaction des besoins, la marchandisation des biens communs - et, au premier chef, de la terre -, la place des innovations techniques dans la société, la définition de la culture, le rapport entre la ville et la campagne, et enfin la notion de progrès, Tolstoï a en effet une vision cohérente. Si son discours verse parfois dans la déploration, sa défense d'un socialisme agrarien à égale distance du productivisme aveugle des libéraux et des marxistes demeure précieuse et mérite d'être redécouverte.

Categories : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Faits de société / Actualité

  • EAN

    9782369350002

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    96 Pages

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    110 cm

Infos supplémentaires : Broché  

empty