/

Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Donnez votre avis

Le mot de l'éditeur : Après avoir émergé il y a une vingtaine d'années, le web a privilégié à outrance l'automatisation, mise au service de modèles économiques, la plupart du temps ravageurs pour les économies et les sociétés. Et bien que le web ait été inventé en Europe par le CERN, c'est en Amérique du Nord, et sous l'influence de groupes devenus planétaires en moins de dix ans, grâce à des modèles d'affaires qui leur étaient favorables, que le web a évolué en un sens ...qui l'a profondément dénaturé, au point d'en faire un outil d'hégémonie économique, un instrument d'hypercontrôle et de gouvernance algorithmique. Dans le sillage des effets provoqués par les révélations d'Edward Snowden, Tim Berners Lee, principal inventeur du web a lancé le mouvement The Web We Want, avec comme objectif de définir et recréer le « web que nous voulons ». Cet ouvrage présente tous les aspects théoriques et pratiques de cette refondation qui propose non pas de subir ou de rejeter les technologies, mais de réinventer le web, parce qu'aujourd'hui, c'est aussi là que nous vivons. L'automatisation du web n'est bénéfique que si elle est capable d'organiser des plateformes coopératives et processus délibératifs notamment par la conception d'un nouveau type de réseaux sociaux fondé. Les théoriciens et critiques majeurs du numérique tels que Julian Assange, Bernard Stiegler, Evgeny Morozov, Dominique Cardon, Paul Jorion, mais aussi des acteurs importants du secteur, balayent tous les aspects et enjeux économiques, politiques, militaires et épistémologiques de cette rénovation nécessaire et donnent les clés pour permettre l'élaboration d'un avenir meilleur.


empty