Utopies locales ; les solutions écologiques et solidaires de demain Utopies locales ; les solutions écologiques et solidaires de demain
Nouv.
Utopies locales ; les solutions écologiques et solidaires de demain Utopies locales ; les solutions écologiques et solidaires de demain

Utopies locales ; les solutions écologiques et solidaires de demain

À propos

Le « monde d'après » annoncé par tant de prophètes pendant le confinement du printemps 2020 existe déjà. Il ne demande qu'à se déployer pour que les innombrables « utopies locales », porteuses d'une autre manière de produire, de vivre et de consommer, deviennent la norme de l'économie de demain. Ce monde d'après est en grande partie mis en musique par des acteurs de l'économie sociale et solidaire. Cette foule d'initiatives citoyennes défriche les possibles et construit des solutions écologiques et solidaires face aux besoins et aux aspirations des habitants.

Pôles territoriaux de coopération économique, tiers-lieux, revenu de transition écologique, énergies citoyennes, foncières solidaires, mobilités partagées : les expérimentations des associations, coopératives, mutuelles, fondations et autres entreprises sociales se multiplient dans les territoires. Elles ouvrent la voie à une « société post-croissance », une société où primerait la finalité du bien-vivre.

Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société

  • EAN

    9782363832870

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    138 Pages

  • Longueur

    20.1 cm

  • Largeur

    13.1 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    166 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Timothée Duverger

Docteur en histoire contemporaine, spécialiste des alternatives (décroissance, ESS), Timothée
Duverger chargé de cours à l'IEP de Bordeaux est l'auteur de 3 ouvrages : La
décroissance, une idée pour demain (Sang de la Terre, 2011), Le Parti socialiste et l'écologie
(Fondation Jean Jaurès, 2011) et La modernité relationnelle (Ère, 2013).

empty