Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Donnez votre avis

L'idéal de la souveraineté nationale confère une légitimité aux États modernes. Les gens qui font partie d'une nation prétendent assumer des liens d'association privilégiés ; ils s'imaginent avoir des intérêts convergents et partager des valeurs et des aspirations semblables. Quelle est la nature de ces croyances et des illusions qu'elles entretiennent ? Ont-elles un substrat fantasmatique commun ? Les nations furent inventées comme des projets d'émancipation collective, mais comment comprendre les conflits politiques et les violences qu'elles ont entretenus dans le passé, les tragédies guerrières qu'elles ont inspirées au XXe siècle et qu'elles continuent d'influencer dans le cadre des ethnonationalismes contemporains ? La défense des solidarités nationales implique le nationalisme, à savoir l'exacerbation des frontières identitaires à l'encontre des étrangers et des minorités. Les études historiques et sociologiques de ces phénomènes ne manquent pas. Elles peinent toutefois à interpréter les origines et les conséquences émotionnelles des représentations imaginaires de la nation. Guidé par l'éclairage de la psychanalyse, Pierre de Senarclens revisite l'histoire des nations et des nationalismes depuis la fin du XVIIIe siècle et renouvelle la compréhension de leurs fanatismes identitaires qui ont suscité et continuent d'engendrer tant d'évènements funestes dans l'histoire contemporaine.


empty