Ils étaient dix t.5 ; omerta

À propos

"La Corse, terre d'accueil pour une nouvelle vie. 1837, dix-sept ans se sont écoulés depuis que Jean-Baptiste Grassien a assouvi sa vengeance : Clara et lui se sont mariés et ont eu trois enfants. Le Commandant Joseph Colombani, toujours bonapartiste, se révèle un oncle parfait. Cependant, les injustices ne sont pas plus acceptées en Corse qu'à Paris ou en Russie.


Alors, quand un homme veut mourir sur ses terres et qu'il n'en a pas le droit, les réseaux se reforment. Et Joseph n'hésitera pas à confier ce « vieux bandit » aux bons soins de sa nièce Eugénie. Mais le vieil homme mourant n'est pas forcément celui qu'il paraît être, et la police du roi n'oublie pas si facilement ses ennemis."

Categories : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes > Histoire

  • Authors

    Eric Stalner

  • Publisher

    Glenat

  • Publication date

    01/08/2012

  • Collection

    12bis

  • EAN

    9782356483812

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    48 Pages

  • Longueur

    32 cm

  • Largeur

    24 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    596 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Eric Stalner

Né en 1959, Éric Stalner commence par dessiner à quatre mains avec son frère Jean-Marc (Le Boche, Le Fer et le Feu). C'est en 1999 qu'il débute une carrière en solo avec la création de La Croix de Cazenac sur scénario de Pierre Boisserie chez Dargaud. De nouveau chez Glénat, il signe seul Le Roman de Malemort.En 2003, il dessine À la recherche de Blanche chez BDEmpher, puis en 2005 Ange-Marie avec Aude Ettori chez Dupuis. En 2004 paraît Blues 46 écrit par Laurent Moënard chez Dargaud où il débute en 2006 La Liste 66.En 2007, Stalner lance deux sagas d'envergure, sur lesquelles il assure à la fois scénario et dessin, avec son complice Pierre Boisserie : Flor de Luna et Voyageur.En 2010, il revient en solo avec La Zone, une fable d'anticipation S.-F.Sa puissance de travail lui permet de signer un nombre d'albums impressionnant tout en conservant une grande qualité graphique à ses ?uvres.Le blog d'Eric Stalner : http://www.stalner.blogspot.com

empty