Manger local, manger global
Manger local, manger global

Manger local, manger global

À propos

La science a lancé l'alerte. L'alimentation « globale », d'origine industrielle, est responsable d'une part considérable des gaz à effet de serre. Chacun est sommé de se convertir aux vertus du local, aux circuits les plus courts possibles, issus de réseaux identifiés, porteurs de culture. Sans compter le gain qualitatif : les produits frais sont plus riches en nutriments que ceux qui ont traversé les océans.
Pourtant, manger local est-il encore possible aujourd'hui ? Peut-on vraiment se priver des aliments ou des plats qui nous connectent symboliquement au monde ? Car, à l'échelle locale, le monde est riche de diversité : sushi, pizza, nems, couscous, bretzel, cappuccino, paella, kimchi, bortch, tandoori, ceviche, tortilla et mille autres mots étrangers nous sont devenus familiers.
C'est ce noeud local/global que l'on défait ici pour comprendre ce que manger veut dire.

Categories : Sciences humaines & sociales > Géographie > Géographie généralités > Ecoles / Courants / Thèmes

  • EAN

    9782271086969

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    188 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    157 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Gilles Fumey

Géographe de formation, Gilles Fumey est enseignant-chercheur en géographie culturelle de l'alimentation à l'université de Paris IV-Sorbonne et au CNRS. Animateur du Café géographique de Paris, qui se réunit au café de Flore, il est membre du comité de rédaction de la revue La GéoGraphie. Il a publié de nombreux ouvrages dont Géopolitique de l'alimentation (Éd. Sciences humaines), et Est-ce ainsi que les hommes vivent (Le Chêne), sur le monde paysan.

empty