Qu'est-ce qu'une vie réussie ?

À propos

Luc Ferry
Qu'est-ce qu'une vie réussie oe

Notre société nous incite à penser la « réussite » sur le mode du rêve éveillé. Rêves de possession : « On dirait qu'on aurait gagné à la loterie. » Rêves de séduction : nous voici - enfin - dotés de qualités sublimes, virtuoses d'un instrument dont nous n'avions jusqu'alors tiré que des sons crispants, champions d'un sport qui commençait à nous décourager, dotés à l'égard des autres de vertus insoupçonnées.
Pour répondre à la question de la « vie bonne », les sagesses anciennes invitaient les hommes à régler leur vie sur des principes transcendants. Elles voyaient, par exemple, en l'harmonie de la nature ou la splendeur du divin, des modèles à imiter. Longtemps encore après la « mort de Dieu », l'humanité a éprouvé le besoin de sacraliser des idéaux - la patrie, la
révolution - pour donner un sens à l'existence. Ces objectifs s'estompent.
Ce livre évoque les grandes réponses que nos prédécesseurs avaient apportées, les vies idéales qu'ils avaient imaginées. Il montre ce qu'elles avaient de beau, de puissant et ce qu'elles pourraient nous apporter encore.
Mais, au-delà de ce récit, il propose une réponse nouvelle à cette antique interrogation. Il se peut bien, en effet, que notre monde laïque soit moins hostile aux transcendances qu'on ne le
dit ; que nous inaugurions, sans bien y prêter attention, l'époque du réenchantement du monde.



Categories : Vie pratique & Loisirs > Vie quotidienne & Bien-être > Bien-être > Développement personnel

  • EAN

    9782253112150

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    540 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    290 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Poche

Luc Ferry

Agrégé de philosophie et de sciences politiques, docteur d'Etat en sciences politiques, Luc Ferry mène d'abord une carrière d'enseignant et de philosophe. Entre 1984 et 1985, il publie les trois tomes de sa 'Philosophie politique', dont il écrit le dernier avec Alain Renaut. Cette collaboration se poursuit notamment avec, 'La pensée 68 - Essai sur l'antihumanisme' et 'Système et critique' en 1985, et avec 'Heidegger et les modernes', en 1988. En 1992 paraît 'Le nouvel ordre écologique - l'arbre, l'animal et l'homme', traduit en plus de quinze langues, qui lui vaut le prix Médicis essais ainsi que le prix Jean-Jacques Rousseau. Intellectuel très médiatisé, il mène en parallèle une carrière politique discrète avant d'entrer au gouvernement en mai 2002, à cinquante et un ans, en tant que ministre de la Jeunesse, de l'Education et de la Recherche. Il préside en effet depuis 1994 le Conseil national des programmes et participe en 1997 à la commission présidée par Pierre Truche pour la réforme de la justice. Après la refonte ministérielle de mars 2004, lors de laquelle il quitte ses fonctions, il est nommé président délégué du conseil d'analyse de la société (CAS) et entre au Conseil économique et social.

empty