Les guerres de l'information à l'ère numérique

Les guerres de l'information à l'ère numérique

,

À propos

Depuis la révolution numérique, les conflits géopolitiques se déploient dans des espaces virtuels dont la nature est en constante évolution. Qu'ils soient démocratiques ou autoritaires, les Etats adaptent leur stratégie de puissance de façon à mieux maîtriser les effets de la propagation instantanée de l'information, ainsi que ses nouvelles possibilités de manipulation. Certains utilisent le cyber et les médias pour porter atteinte à la souveraineté de leurs adversaires et perturber le fonctionnement de leur société et de leurs infrastructures de défense.
Cet ouvrage étudie les trois dimensions qui caractérisent les guerres de l'information. Il explore le fonctionnement technique des conflits informationnels (couches basses de l'Internet, ciblage et amplification). Il examine ensuite les stratégies de plusieurs acteurs-clef de la scène internationale (Chine, Russie, Etats-Unis, Grande Bretagne, France, Japon), mais aussi d'Etats pivots (Iran, Israël) et de pays relativement isolés (Corée du Nord, Qatar).
Enfin, il s'interroge sur les réponses juridiques et institutionnelles apportées pour répondre à la désinformation et réguler ces nouveaux espaces de conflictualité.

Sommaire

Préface. Jean-Baptiste Jeangène Vilmer.
Introduction. Le nouvel âge des guerres de l'information.
I. Techniques et usages de l'information.
Chapitre 1. L'arme de l'information dans les conflits armés. Nicolas Mazzucchi.
Chapitre 2. Les couches basses du cyberespace : contrôle des flux et cartographie d'Internet. Kevin Limonier.
Chapitre 3. Les techniques d'amplification sur les réseaux sociaux. Ben Nimmo.
II. Les guerres de l'information en contexte autoritaire.
Chapitre 4. La Russie : « l'espace informationnel » comme terrain de conflictualité. Maxime Audinet et Céline Marangé.
Chapitre 5. La Chine : une modernisation des pratiques de guerre de l'information. Valérie Niquet.
Chapitre 6. Corée du Nord : la stratégie informationnelle de Kim Jong-un. Marianne Péron-Doise.
Chapitre 7. L'Iran : stratégie asymétrique et diplomatie de masse. Pierre Pahlavi.
Chapitre 8. Les monarchies du Golfe : les guerres de l'information dans la crise de juin 2017. Fatiha Dazi-Héni.
III. Les démocraties face aux guerres de l'information Chapitre 9. Le Royaume-Uni : appréhender une sécurité réputationnelle. Nicholas J. Cull.
Chapitre 10. Les États-Unis : la militarisation de la diplomatie publique.
Chapitre 11. Israël : de la hasbara à la guerre cognitive. Amélie Férey.
Chapitre 12. Le Japon : une prise de conscience récente des enjeux informationnels. Valérie Niquet.
Chapitre 13. La France : quelle stratégie de résilience face aux manipulations de l'information ? Benjamin Pajot.
IV. Les réponses scientifiques, juridiques et politiques.
Chapitre 14. Les enjeux de la réception : comment mesurer l'influence de la désinformation ? Divina Frau-Meigs.
Chapitre 15. Les menaces numériques en période électorale.François Delerue.
Chapitre 16. Panorama des mesures prises contre les manipulations de l'information. Jean-Baptiste Jeangène Vilmer.
Chapitre 17. La régulation pour contrer les manipulations de l'information en ligne : l'impossible consensus international ? Frédérick Douzet et Aude Géry.
Glossaire-Bibliographie sélective.

Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société

  • EAN

    9782130822431

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    452 Pages

  • Longueur

    21.3 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    2.6 cm

  • Poids

    602 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Céline Marange

Céline Marangé est docteure en science politique (Institut d'études politiques de
Paris) et spécialiste des relations internationales et de la politique étrangère et de
défense de la Russie. Ancienne fox fellow à Yale, elle a enseigné à Harvard et à
Columbia avant de rejoindre l'IRSEM. Elle est consultante permanente au Centre
d'analyse et de prévision stratégique du Quai d'Orsay.

Maud Quessard

Maud Quessard est directrice du domaine « Espace Euratlantique » à l'IRSEM, maître
de conférences des universités, diplômée de Sciences Po Bordeaux et spécialiste de
politique étrangère américaine. Elle a enseigné à l'université de Poitiers, à Sciences Po
Paris et à l'Université Paris 2. Elle a été visiting fellow à l'Université de Harvard. Elle est
l'auteur de Stratégies d'influence des États-Unis (PUR, 2019).

empty