Fermeture de la librairie jusqu'au 30/08/2020

Productivite et emplois dans le tertiaire Productivite et emplois dans le tertiaire
Productivite et emplois dans le tertiaire Productivite et emplois dans le tertiaire

À propos

En comparaison internationale, la France a un faible taux d'emploi, et ceci recouvre essentiellement un «déficit» d'emplois dans les services. En effet, au cours des dernières décennies, la baisse de l'emploi industriel n'a pas été plus marquée en France que chez ses partenaires ; en revanche, la création d'emplois dans les services a été plus limitée. Par ailleurs, l'exemple américain montre que l'expansion de certains services peut s'accompagner de gains de productivité élevés. Partant de ces constats, les auteurs nous mènent au coeur des problèmes de l'emploi. Michèle Debonneuil souligne que les services aux particuliers sont sous-développés en France alors qu'ils répondent à de nouveaux besoins, en rapport avec le vieillissement de la population, la généralisation du travail des femmes, etc. Leur développement à grande échelle est aujourd'hui rendu possible grâce aux nouvelles technologies de l'information, celles-ci permettant la création de véritables « plates-formes » où une offre diversifiée peut être mise en adéquation avec la demande. Il suppose aussi la mise en place de systèmes de formation adaptées. Il existe là un gisement important d'emplois productifs. Pierre Cahuc analyse la situation du commerce, de la restauration et de l'hôtellerie. Si la France avait le même taux d'emploi que les Etats-Unis dans l'ensemble de ces trois secteurs, elle aurait 3,4 millions d'emplois supplémentaires ; la comparaison avec l'Allemagne aboutit à 1,2 million d'emplois. La « remise à niveau », compte tenu des spécificités de ces secteurs, suppose une amélioration du fonctionnement du marché du travail : allégements de charges plus ciblés, réglementation de la protection de l'emploi mieux adaptée, encouragement au temps partiel ; mais également une réglementation plus favorable à la concurrence.

Categories : Entreprise, économie & droit > Sciences économiques > Sciences économiques généralités > Faits de société / Actualité

  • EAN

    9782110056870

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    254 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    474 g

  • Distributeur

    Dilisco

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Pierre Cahuc

Économiste du travail, Pierre Cahuc est professeur à l'École polytechnique depuis 2007. Il est membre du Conseil d'analyse économique, chercheur au Centre de recherche de l'Insee et au Centre for Economic Policy Research de Londres. Il dirige le programme « Labor Market Institutions » de l'IZA de Bonn. Auteur du livre Le Chômage : fatalité ou nécessité ?ÿ(avec André Zylberberg, Flammarion, 2004), il a également publié La Machine à trier :ÿComment la France divise sa jeunesse (Eyrolles, 2011).

Michèle Debonneuil

Administratrice de l'Insee et inspectrice générale des Finances, Michèle Debonneuil a notamment été directrice des études économiques et financières à la banque Indosuez. Elle est connue pour son action dans le développement du Plan de développement des services à la personne. Elle est l'auteur, entre autres, de L'Espoir économique : vers la révolution du quaternaire (Bourin éditeur).

empty