Vie pratique & Loisirs

  • De la garbure au confit et à la daube, de la morue au cèpe, mais encore de la poule au pot à la tourtière, « manger Sud-Ouest », c'est visiter par le palais un pays dont l'identité est fonction de la sensibilité de chacun. Pays qui se déploie le long de la Garonne et du canal du Midi ; pays de langue d'oc, celui des festayres entre Mont-de-Marsan et Béziers ; pays qui s'organise autour des deux capitales complémentaires, Bordeaux et Toulouse. Le Pays basque en fait ou non partie, selon ses humeurs politiques. Et l'Espagne pointe toujours ses cornes, comme un horizon familier.
    La cuisine du Sud-Ouest est à l'image de ce pays. Elle relève moins de la tradition que de l'histoire et de l'esprit d'invention. Pour la comprendre, il y faut de la curiosité et un goût prononcé du voyage : suivre ses évolutions, ses innovations, ses utopies, la bouche ouverte et l'esprit libre.
    C'est ce à quoi s'emploie cet ouvrage, sérieux et jouissif, épicurien et plein d'enseignements. De récits en anecdotes, de témoignages en recettes, Christian Coulon s'attarde, parmi d'autres « incontournables », sur l'ail qui « règne de la Gascogne à la Provence », le cassoulet, « monument de la gastronomie languedocienne », ou encore le foie gras qui « représente un mythe fondateur de notre être physique et bien sûr culturel ».
    Défenseur d'une gastronomie vivante et ouverte sur le monde, ce livre, publié avec un grand succès il y a preque vingt ans, a été revu et augmenté pour cette édition de poche.

  • Ce petit vocabulaire est précédé d'une genèse du rugby qui raconte ses débuts dans l'Angleterre du XIXe siècle. Il aborde à la fois les questions techniques du jeu, les grands événements tout au long de l'année, la culture rugby, mais aussi la terminologie propre au rugby, les "châtaignes", "marron", "chou-fleur", moufles", "tampon", "arroser", etc. S'il ne s'agit pas d'un inventaire des grands joueurs, des figures légendaires apparaissent, égrenées au fil des entrées.
    Le but de ces pages est d'abord de toucher un large public, de faire comprendre que le rugby est d'abord un sport de transmission dont la passe est le geste souverain. Véritable invitation à ce jeu complexe mais si singulier et attachant, ce livre est complété par une synthèse des principales règles que chacun pourra consulter tout en regardant les matchs, ainsi que par quelques lignes sur l'évolution du jeu.

  • Alors que les prix de ses plus grandes étiquettes s'envolent, le vignoble bordelais demeure une source inépuisable de vins authentiques, sérieux, véritables témoins de leur Terroir, à des prix abordables. La sélection réalisée dans ce livre de quelques 300 « Grands Bordeaux Abordables » est la continuité depuis trente ans du travail de dégustation mené par Franck Dubourdieu (en solo ou en comités de sélection dans le négoce) et de la publication de plusieurs guides.
    Ce choix regroupe la totalité des AOC Bordeaux. La fourchette de prix retenue varie de 5 € à 35 € ( prix communiqués à titre indicatif).
    Le lecteur ne trouvera dans ce guide ni étoiles, ni notes, ni classement ; le fait d'y avoir été retenu est la preuve, pour les crus cités - rouges, rosés, blancs secs et liquoreux, crémant -, d'offrir une qualité régulière à chaque millésime.
    Certains crus (marqués AB), conduisant le vignoble en bio ou en biodynamie, ont ajouté dans leur cahier des charges, celle de la qualité hygiénique.
    Le guide des « Grands Bordeaux Abordables » s'adresse aux vrais amateurs qui ne veulent pas se ruiner. Il facilitera leur choix chez le caviste, lors des foires au vin ou pour commander directement par Internet.

  • Parmi les grands produits de la terre qui font la célébrité de la gastronomie française, la truffe (tuber melanosporum, entre autres), tient une place toute particulière. Son aspect de "diamant noir", sa vie secrète sous terre, l'extraordinaire qualité de son "arôme", la quasi spéculation dont elle est l'objet, font d'elle un produit de luxe, à l'instar des grands vins. Mais c'est aussi une incarnation de la rusticité, et l'emblème de certaines de nos régions les plus attachées encore à leur vie traditionnelle, comme le Périgord, le Vaucluse ou le Var.
    Ce petit livre cultivé, généreusement illustré, permet une approche complète de ce miracle de la nature : pousse, milieu, ramassage, commercialisation, vertus, consommation. On y verra aussi la place que la truffe a pu occuper dans l'histoire et la littérature. La dimension culinaire est évidemment présente, à travers notamment 10 recettes de Nicolas Frion, chef du Chapon Fin, qui mettent en parallèle plats traditionnels et nouveaux, mais aussi par la démonstration, ô combien importante ! que l'on peut atteindre, avec quelques dizaines de grammes (et donc un budget relativement modeste), des sommets gastronomiques...

  • Parmis les grands produits de la terre qui font la célébrité de la gastronomie française, la truffe tient une place particulière.

  • Le vin dans la cuisine est né d'une grande passion pour le vin et de l'envie de découvrir comment le vin apporte aux aliments un supplément d'âme.

  • La forêt privée française ? Près de quatre millions de propriétaires pour une surface de plus de dix millions d'ha. Une communauté d'hommes et de femmes travaillant dans l'ombre, patiemment, passionnément, le plus souvent pour les générations futures.
    Non, la forêt ne grandit pas toute seule. Notre ambition est la suivante : faire découvrir tous les hommes qui font la forêt française, les montrer tels qu'ils sont, créateurs, gestionnaires prudents ou inventifs, producteurs exigeants et sylviculteurs besogneux.
    Soutenu par France Bois Forêt et Forestiers privés de France, ce livre fait d'abord le point sur l'état de la forêt privée française, avant de vous proposer les portraits d'une vingtaine d'hommes et de femmes, représentatifs des grands massifs forestiers et des essences emblématiques du territoire, des chênes sessile de Bourgogne aux hêtres de la Normandie, des châtaigniers du Massif central aux peupliers des Pays de la Loire, de l'érable de la Champagne- Ardenne aux fruitiers forestiers de la Lorraine, des robiniers de Poitou-Charentes aux pins maritimes des Landes, des chênes liège de la Corse aux sapins pectinés des Vosges, du douglas du Limousin aux cèdres du Lubéron, etc.
    Pourquoi exploiter la forêt ? Produire du bois, pour quels usages ? Comment s'occuper d'une forêt ? Comment acquérir une forêt ? À toutes ces questions, ce livre apporte des réponses, avant de proposer enfin un glossaire des termes techniques.

  • Combien d'entre nous ne rêvent-ils pas la nuit aux pêches d'autrefois sur l'île aux Oiseaux du bassin d'Arcachon, au Martray sur l'île de Ré ou dans les affluents de la Loire ?
    Combien n'ont-ils pas le souvenir des premiers tirs à la .9 mm sur les merles dans les haies ? Combien, plus tard, initiés par un père ou un grand-père, n'ont-ils pas le coeur qui bat à l'évocation de la première bécasse retrouvée dans les feuilles mortes, de la truite ferrée dans le cours transparent d'un torrent de montagne on de la poignée de cèpes ramassée derrière un chêne centenaire ?.Combien, simplement, ne songent-ils pas à ces ronciers de mûres à la fin de l'été au bord des chemins ou aux sacs de jute remplis d'escargots le long d'anciennes voies ferrées.
    Ce à quoi ils songent vient de vieilles histoires : des histoires d'enfance bien sûr, mais aussi de chasseurs cueilleurs de la Préhistoire. Mais les enfants sont devenus grands et responsables ; et l'espèce humaine s'est sédentarisée et séparée de la nature en inventant l'agriculture, l'élevage, l'artisanat, l'industrie. La France est un pays où la diversité des milieux naturels, des grandes forêts d'Auvergne ou des Landes à l'immense côte atlantique, des zones humides aux grandes plaines céréalières, des massifs montagneux à la baie de Somme et aux étangs des Dombes, permet encore aux chasseurs, aux pêcheurs mais aussi aux simples cueilleurs, d'échapper aux contraintes de l'existence trop réglée de nos villes, d'assouvir un désir d'évasion, de renouer ce lien magique à la nature.
    Sans le savoir, ou si peu; ils retournent à l'enfance comme ils retrouvent un peu de la vie des anciens hommes. Chasseur Cueilleur est le récit de cette expérience.
    C'est aussi un livre d'art où chaque nuage renvoie le lecteur à .un moment privilégié. En fin d'ouvrage, on trouvera les recettes d'une cuisine immédiate qui sont au fond l'aboutissement de nos évasions.

  • Dans le règne particulièrement diversifié des champignons, un certain nombre de milieux et d'espèces sont encore largement méconnus. L'ouvrage de Jacques Guinberteau est de ce point de vue novateur et pilote.
    La côte atlantique et son cordon dunaire est un extraordinaire milieu, à la fois sauvage et très fréquenté, surtout en été, par les vacanciers, les surfeurs et les pêcheurs, et en automne par les chasseurs. 
    En prospectant systématiquement tout le long de la côte, et en effectuant de multiples sondages au sein des dunes non boisées, l'auteur a mis en évidence une extraordinaire richesse en matière de champignons, de la plage à la frange forestière.

    Dans ce paysage sans cesse remanié par les vents, ces espèces s'adaptent et s'installent, précisément dans chaque partie de la dune, notamment des agarics, une foule de petites lépiotes, mais aussi des bolets ou encore l'exceptionnel Xerula mediterranea ou le surprenant Gyrophragmium (ou « Agaric du désert »).

    Un ouvrage indispensable pour les mycologues, une initiation au milieu dunaire pour tous ceux qui le fréquentent.

  • Pêcheur

    ,

    Après Cèpes et Chasseur-cueilleur, couronné par le prix Connaissance de la Chasse 2012, Pêcheur est le dernier volume de la trilogie consacrée par Eric Audinet et Jean-Luc Chapin à leur passion de la nature, ici les rivières, les fleuves et les lacs de France où s'exerce le noble art de la pêche. Pêcheur n'est pas un livre sur une nature aménagée pour l'homme, mais l'expression d'un amour profond pour la nature sauvage et pour l'extraordinaire force d'évasion qu'elle représente.
    Les pêches les plus diverses, la pêche au bouchon dans les étangs, la pêche au toc ou au lancer à la truite et aux carnassiers dans les rivières, les techniques des carpistes ou des moucheurs, et bien d'autres encore, toutes sont abordées dans les plus beaux milieux naturels aquatiques de France, les torrents pyrénéens, les grands lacs, la Dordogne ou la Loire, les rivières de l'Aubrac ou des Ardennes, etc.
    A travers des textes remplis du désir d'évasion et d'admirables photographies, les auteurs défendent la vie sauvage, question centrale au coeur de nos sociétés modernes, qui ne cessent de s'éloigner de leurs sources vitales. Départ à l'aube au bord des rivières sur lesquelles flotte encore le brouillard, matinées enivrantes sur une barque au milieu d'un lac à la recherche des sandres, remontées des jours entiers d'un gave pyrénéen, pêche au brochet à la tombée de la nuit dans une lagune perdue...
    Pêcheur est tout cela, hymne à la pêche et aux paysages.

  • Les meilleures adresses, les plus authentiques du Pays Basque.
    50 objets, paysages ou produits mythiques du Pays Basque, vus par un des grands reporters photographiques de ce temps, installé au Pays Basque depuis deux générations.
    Par l'auteur d'un Dimanche avec Garbo, des textes qui nous racontent l'histoire et la dimension imaginaire des objets, des produits et des paysages choisis.
    Loin du simple folklore, Jacques Pavlovsky et Olivier Mony ont cherché à réunir des objets ou des sites porteurs d'un pouvoir d'évocation sans limite du Pays Basque, cette région à l'histoire si riche, entre terre, mer et montagne. Objets du quotidien comme l'abarka ou le makhila, produits typiques comme le piment d'Espelette ou le jambon de Bayonne, éléments de l'art de vivre comme le tunttun, les pelotes basques ou les cuirs cloutés de chez Laffargue, mais aussi sites majeurs comme le Guggenheim de Bilbao ou le rocher de la Vierge à Biarritz, chacune des images de ce beau livre, chacun des textes qui les accompagnent, se veulent aussi un hommage rendu à l'identité et au peuple basque.
    Immergé dans cette ambiance si particulière, le lecteur s'attendrit devant le « pottok » sur les pentes de la Rhune et les gourmands d'ailleurs, qui en ont rêvé toute l'année, retrouveront la tasse de chocolat de chez Cazenave, sous les Arceaux à Bayonne, accompagnée de toasts, beurre et petit pot de crème Chantilly.

  • éloge du vin de Bordeaux

    Ters/Didier


    bien des choses ont été écrites sur le vin de bordeaux.
    ce petit livre, embelli par les délicates aquarelles de pierre chaveau qui promène le lecteur de châteaux en vignobles, ne prétend pas rajouter un énième ouvrage à la longue liste de ceux qui l'ont précédé. il borne son ambition, et c'est toute sa richesse, à présenter à l'amateur les éléments d'information susceptibles d'éclairer l'intérêt qu'il porte aux vins de bordeaux. car du vignoble bordelais et de ses vins, rien n'échappe à la curiosité de didier ters ! il arpente le premier en long, en large et en travers, déguste et commente avec enthousiasme les seconds.
    " la vie de château ", " une vigne millénaire ", " a propos de terroir ", " des bordeaux si divers ", " un vignoble bien classé ", parmi d'autres courts chapitres, révèlent une mine de connaissances dont sa plume joyeuse et élégante sait extraire l'essentiel. éloge du vin de bordeaux réconfortera plus d'un lecteur : " inutile de prendre des poses de cardinal en oraison pour déboucher une bouteille " ou encore " l'appellation d'origine contrôlée : mieux qu'un label, c'est un certificat d'authenticité pour le vin et un repère bien utile pour le consommateur ".
    dit ainsi, c'est tellement plus simple !.

  • On compte dans la famille des bolets les célébrissimes cèpe de Bordeaux ou Tête de nègre. Mais la famille des bolets comprend plus de cent cinquante espèces, dont certaines rivalisent sur le plan gustatif avec nos cèpes et d'autres sont l'objet de magnifiques découvertes. C'est à la recherche de quarante de ces espèces que nous entraîne ce petit livre, qui nous propose tout à la fois une approche scientifique comportant l'identification et les précisions morphologiques de chaque espèce et une approche sensible sur les milieux, les moments et les circonstances dans lesquels le chercheur avisé ou amoureux des champignons pourra renforcer ses connaissances et s'extasier devant le magnifique Boletus erythropus (bolet à pied rouge), ou le fascinant et dangereux Boletus satanas (bolet de Satan), ou faire une cueillette de modestes mais bien mangeables, en temps de disette de cèpes, Xerocomus badius (bolet bai).

  • La pêche en mer reste un espace de liberté. Il suffit de monter dans un bateau, d'aller sur une jetée ou même de marcher sur la plage pour pouvoir tremper du fil ou faire sa cueillette. Vaste lagune sablonneuse, le bassin d'Arcachon héberge quantité d'espèces. Cette richesse piscicole est d'autant plus intéressante que pendant les mois d'été beaucoup de carnassiers entrent dans le Bassin pour frayer ou chasser les bancs d'anchois ou de maquereaux.
    Beaucoup d'espèces attendent le pêcheur amateur et la plupart d'entre elles sont excellentes ! De la pêche aux crabes ou aux crevettes dans les flaques ou sous les pierres à la pêche sportive aux bars et aux maigres dans les rouleaux des passes, Eric Joly, fin connaisseur du Bassin, passe en revue toutes les techniques, de la « calée » à la pêche au lancer en passant par la pêche à la ligne flottante, au buldo et en surf-casting, expliquées de manière pédagogique et à l'appui d'une iconographie abondante.
    Poissons plats, bars, maigres, mulets, dorades royales, soles, dorades grises (appeléPamelae « griset »), rougets (dit « vendangeurs »), anguilles, crevettes grises ou roses, araignées, étrilles, seiches, etc., chaque saison a ses arrivages. Ce livre, accompagné de nombreuses recettes locales, passionnera pêcheurs débutants comme pêcheurs confirmés, qui trouveront tous leur plaisir sur ce merveilleux plan d'eau.

  • Connaissances des passionnés du bassin, d'identifier, mois par mois, les espèces animales et végétales

  • Le cuisinier landais ; les bons domestiques ; lettres à mon gendre et nouvelles lettres à mon genre Nouv.

    Plus qu'un simple recueil de recettes, des plus simples aux plus subtiles, Le Cuisinier landais est un hymne vibrant aux plaisirs de la table et la consécration de ce qui fait la richesse de la cuisine et de la civilisation traditionnelles des pays landais.
    Paru en 1893, constamment réédité depuis, il est, pour chaque nouvelle génération d'amateurs de gastronomie et de littérature, l'occasion de se plonger dans un monde de saveurs et d'odeurs infinies. On y découvre, à travers une langue précise et savoureuse, truffes et ragouts, gibiers et lamproies, rognons de veaux ou nougats de Tarbes, confitures de pastèques et autres « vins des dieux », qui sont autant d'ingrédients d'une cuisine accessible à tous jusque dans sa complexité, à quoi s'ajoutent de belles descriptions de l'outillage culinaire gascon.
    Comme l'oeuvre de Félix Arnaudin, cet ouvrage apparaît aujourd'hui comme le lieu de conservation de tout un monde qu'il ressuscite et rend au lecteur dans sa fraîcheur originelle.
    Un étonnant manuel des Bons domestiques fait suite, qui en dit long sur les rapports entre maîtres et serviteurs à la fin du XIXe siècle, et qui nous rappelle qu'il n'est pas de véritable cuisine qui ne soit aussi un manifeste de savoir vivre.
    En écho, le grand écrivain occitan Bernard Manciet, disparu en 2005, dans ses éblouissantes Lettres et Nouvelles lettres à mon gendre, nous fait partager quelques uns des secrets de la lande, entre pins et sables, épices et aromates.

  • Cèpes

    ,

    Cèpes n'est pas un ouvrage de plus sur l'identification des champignons.
    Il raconte l'histoire de deux amateurs de forêts françaises. La cueillette des cèpes - cette excroissance mystérieuse, bonhomme et succulente de la terre et des arbres - a été l'occasion de matinées enivrantes, de traversées de bois prometteuses, de promenades le long de rivières sauvages, d'espoirs de découvertes exceptionnelles. Dans les grandes hêtraies pyrénéennes comme dans les chênaies de la côte atlantique, dans les châtaigneraies de Dordogne, les forêts profondes de la Corrèze, sous les épicéas du plateau de Millevaches, en Auvergne ou en Ariège, la rencontre improbable de l'homme et du bolet est devenue pour nous source de vrais bonheurs.
    Nous avons voulu dans ce livre partager les excitations qui nous mènent à travers bois. Où trouver, comment trouver, quand trouver ? Un travail photographique et des prises de notes de plusieurs années ont permis de mener à bien ce projet, pour tous ceux que les forêts et la nature sauvage font encore rêver.

empty