Sports

  • Ce petit vocabulaire est précédé d'une genèse du rugby qui raconte ses débuts dans l'Angleterre du XIXe siècle. Il aborde à la fois les questions techniques du jeu, les grands événements tout au long de l'année, la culture rugby, mais aussi la terminologie propre au rugby, les "châtaignes", "marron", "chou-fleur", moufles", "tampon", "arroser", etc. S'il ne s'agit pas d'un inventaire des grands joueurs, des figures légendaires apparaissent, égrenées au fil des entrées.
    Le but de ces pages est d'abord de toucher un large public, de faire comprendre que le rugby est d'abord un sport de transmission dont la passe est le geste souverain. Véritable invitation à ce jeu complexe mais si singulier et attachant, ce livre est complété par une synthèse des principales règles que chacun pourra consulter tout en regardant les matchs, ainsi que par quelques lignes sur l'évolution du jeu.

  • Du ballon de rugby

    Des Garets/Eric

    " le ballon de rugby noue des rapports avec l'espace qui doivent beaucoup à sa forme ovoïde.
    Il fuse à l'occasion d'une passe vissée ou d'un coup de pied brossé. il tourne sur lui-même après un coup de pied à suivre et n'a de cesse de tutoyer le ciel lors d'une chandelle... ". d'une vessie de porc est né ce sport si singulier, le rugby. curieusement, on ne s'est jamais beaucoup attardé sur ce drôle de ballon. sauf à en souligner ses rebonds capricieux. les rapports entre les joueurs de rugby et le " cuir " vont pourtant bien au-delà de cette seule dimension.
    Aborder le ballon sous toutes ses coutures, tel est le dessein de ce petit essai. en vieux pratiquant, l'auteur, à sa manière, rend un hommage bien mérité à l'objet d'une foi qu'il partage avec tant d'autres. une gourmandise à déguster entre deux matchs de la coupe de monde.

  • « Francesco Rivera Paquirri souriait à l'heure de sa mort. Dans l'ambulance qui l'emportait vers Cordoue, il fit soixante-sept kilomètres sur les routes d'Andalousie. Soixante-sept kilomètres dans un soir de septembre. Il était vingt et une heures trente quand il arriva à l'hôpital. Il faisait nuit. Il avait vu le soir tomber sur les champs d'oliviers. C'était une nuit d'étoiles. Mauve, sûrement. Silencieuse, avec des chiens dans les fincas. L'ambulance longea des pâturages de toros de combat. Il devait encore faire chaud. A-t-il revu les placidas démontables de ses succès d'enfant ? Ses premières novilladas en France ? Et la place de Ronda, au bord du précipice, dans laquelle il défila avec Ordonez pour des corridas de légende ? A-t-il vu surtout, tandis que la mort voilait ses yeux, les couleurs inconnues dont parlent les gitans ? » Le moment et le lieu de la corrida ne sont pas seulement l'occasion d'un spectacle où s'affrontent toros et toreros. La « plaza » fait apparaître un temps autre, un voyage dans l'imaginaire. Une mémoire d'enfance et la mémoire d'une histoire qui sont aussi celle d'un apprentissage exemplaire.
    Les textes de ce livre sont autant de parcours dans cet imaginaire de l'art tauromachique. Ils convoquent, au-delà des souvenirs personnels de l'auteur, des figures exemplaires et magnifiques, Paquirri, Curro Romero, Belmonte, le Cordobès, les toreros gitans, qui firent de la corrida cet instant magique rompant avec le temps ordinaire et témoignant, bien au-delà de l'exotisme et du pittoresque, de la permanence d'un héritage culturel et de rituels anciens.
    Yves Harté est journaliste à Sud Ouest, prix Albert Londres.

  • Une autre façon de voir Lormont - Un exemple de l'engagement des clubs sportifs d'une petite ville de Gironde, d'où naissent de grands champions - Un magnifique exemple d'une osmose entre le sport et la ville - Dans ce second volume, le basket, la natation, le tennis, la pétanque, des années 1930 et du Front populaire aux années 1970

  • La Société athlétique de la Villa Primrose fut fondée en 1897 par quelques grandes familles du négoce bordelais.
    Club de prestige mû par une certaine volonté de défendre les couleurs de la province vis-à-vis de la capitale, elle est restée très attachée à la perpétuation des traditions.
    Cent vingt années de l'existence de ce club sportif, tel est l'objet de cet ouvrage réalisé grâce à ses très riches archives. On y trouvera brossée de la Belle époque à nos jours l'histoire d'une vie intense de compétition, des amateurs du début du siècle à la lente professionnalisation des joueurs, jusqu'à la « starisation » et au sport-business plus récent.
    Primrose a vu se dérouler quelques-unes des manifestations sportives les plus relevées : championnat de France en 1909, rencontre France-Espagne avec les « Mousquetaires » en 1922, rencontre de Coupe Davis en 1923, le National à six reprises. Le tournoi Passing-shot a hissé le club a un niveau international. Après une interruption de plusieurs années, il a renouvelé ce choix en 2008 avec un tournoi challenger.
    C'est, en toile de fond, toute la mémoire du tennis français qui apparaît dans cet ouvrage abondamment illustré, mais aussi tout un pan de l'histoire de la société bordelaise.

  • A l'heure actuelle, Lormont, en face de Bordeaux, sur la rive droite de la Garonne, peut s'enorgueillir d'être vraiment une ville sportive : avec sa trentaine d'associations sportives, ses 4 000 licenciés, ses nombreuses et emblématiques structures (dont le pôle culturel et sportif du Bois-Fleuri), la longévité de ses clubs, le nombre croissant de champions (dont Christophe Dugarry par exemple) qu'elle voit éclore, son rayonnement dépasse largement les frontières de la région Nouvelle-Aquitaine.
    Il s'agit d'un extraordinaire attachement à une longue tradition sportive et ce dans une grande quantité de disciplines.
    Sous forme de chroniques, de rencontres et de portraits, Renaud Borderie (acc ompagné de B ernard Brisé, photographe), déjà co-auteur d'un guide littéraire et ludique de Lormont et de deux premiers volumes consacrés au début et au développement d'une certain nombre de sports, poursuit le pourquoi et le comment de cette spécificité sportive.
    Il est donc parti à la rencontre de présidents de clubs, d'entraîneurs, de sportifs, de parents, de dirigeants, de bénévoles, bref de tous ceux et celles qui ont fait le sport dans cette ville, qui le font, qui le feront...
    Ces troisièmes carnets sportifs lormontais ne retracent pas seulement l'histoire du sport à Lormont, ils sont un document essentiel pour comprendre l'essence même de la pratique sportive et citoyenne.

empty