Hachette Littératures

  • Qu'est-ce qu'être un homme aujourd'hui ? Comment les pères, les fils, les amants, les conjoints se représentent-ils la virilité, l'autorité ou les rapports entre les sexes ? Le monde change et bombarde les hommes de questions auxquelles il leur est souvent difficile de répondre. D'autres s'en chargent pour eux et nous prédisent l'apocalypse : la confusion des genres et la féminisation des mâles seraient sur le point de provoquer l'effondrement du monde occidental !
    Dans une société organisée autour de la suprématie des hommes sur les femmes, l'égalité fait peur. Au point, parfois, de provoquer un désir violent de retour en arrière, au temps où les hommes pouvaient exiger et exister sans se poser de questions.
    Et si nous étions, tout simplement, en train d'avancer ? Si ce malaise qui bouscule les hommes dans leur vie intime était un signe encourageant d'évolution vers une société plus apte à l'échange entre les sexes ?
    En comprenant comment se construisent les hommes, leurs forces et leurs fragilités, les peurs inconscientes dont ils doivent se libérer, on peut entrevoir déjà l'esquisse de cette société nouvelle, fondée non plus sur les relations de pouvoir entre les hommes et les femmes, mais plutôt sur l'harmonisation des sexes, sur la différence des individus, et sur l'intimité partagée. Rien d'apocalyptique, bien au contraire !
    Serge Hefez est psychiatre, psychanalyste, thérapeute de couple et de famille. Il est également responsable de l'unité de thérapie familiale du service de Psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Il est l'auteur chez Hachette Littératures de La Danse du couple, avec Danièle Laufer, et de Quand la famille s'emmêle.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Pape Diouf a été successivement journaliste sportif puis agent de joueurs avant de devenir le manager général, puis le président de l'Olympique de Marseille. Depuis cinq ans, il a contribué à assainir les comptes du club et sa réputation... L'OM a quitté la chronique judiciaire pour revenir aux pages sportives. Pape Diouf connaît comme personne le football français, ses arcanes et ses secrets. Il porte ici un regard lucide et acéré sur les passions que déclenche le football en général, et l'OM en particulier. Dans un tête-à-tête singulier avec Pascal Boniface, il mêle dans ce livre réflexions et anecdotes sur le football, la société française, et l'Afrique qui lui tient à coeur, sans hésiter à aborder les questions qui fâchent : le rôle d'un président de club face à la presse, l'impact de l'argent, les relations de l'OM et du PSG, l'arbitrage, le racisme dans le sport.

  • à deux mains

    Santoro-F

    A six ans et demi Fabrice Santoro attrapait sa première raquette, à seize il était le plus jeune joueur du circuit pro, à trente-six il en est le plus vieux. Coup droit et revers à deux mains, Fabrice Santoro a un jeu unique. Surnommé « Battling Fab » pour sa capacité à combattre jusqu'à l'épuisement (il détient le record du match le plus long avec 6 h 35 minutes de jeu), il a été rebaptisé par Pete Sampras
    « le magicien » en raison de son toucher de balles
    et de ses coups spectaculaires.
    Au moment de ranger sa raquette, il nous offre ici
    un témoignage inédit sur sa vie de champion. De ses débuts fulgurants de jeune surdoué à son dernier tournoi du grand chelem, l'US Open, Fabrice Santoro, connu pour être discret, ne laisse rien sous silence : le plaisir de jouer et de vaincre mais aussi sa vie de nomade, les douleurs, les gains du tennis, le dégoût ressenti sur les courts face aux dopés, ses relations complexes en coupe Davis avec Yannick Noah puis tendues avec Guy Forget, alors capitaines.
    Entré le 23 avril 1990 dans le top 100 de l'ATP, le classement des meilleurs joueurs mondiaux, Fabrice Santoro ne l'a plus quitté depuis mille semaines et il est toujours, au moment de clore sa carrière, parmi les cinquante premiers joueurs du monde.

  • L'aventure technique et humaine du célèbre navigateur, qui nous raconte son tour du monde en 80 jours.

  • Quand on n'a jamais cuisiné, on s'en fait toute une montagne, mais, une fois passé le cap des premiers oeufs au plat cramés, faire la cuisine devient un jeu et un plaisir. Si vous avez envie de vous lancer ou si vous venez de vous installer dans votre premier appart, ce livre est fait pour vous. En 10 chapitres, les auteurs proposent des recettes pour toutes les occasions - du repas solo express aux idées de cocktails pour les fêtes - et pour tous les goûts. Sont invités au menu les plats traditionnels comme les saveurs venues d'ailleurs : l'inconditionnel des pâtes, le végétarien, le fou d'épices, le basique et le sophistiqué trouveront là de quoi se satisfaire. Le matériel est limité au minimum et la préparation simplifiée au maximum. Les recettes sont adaptées au mode de vie d'aujourd'hui : surgelés et micro-ondes ne sont pas exclus. C'est trop bon est plus qu'un livre de cuisine. Des infos nutrition viennent illustrer les recettes et rappeler les règles de la diététique, garantes d'une bonne santé. Sans privilégier la minceur par rapport à une alimentation saine et variée, il fait le point sur les connaissances actuelles en nutrition. Il n'est pas question de manger sur ordonnance, mais de mieux comprendre la nécessité de bien se nourrir pour être bien dans sa peau. Amusez-vous et bon appétit.

  • Qui est Fouad Chouki ? Aux côtés de Bob Tahri
    et de Mehdi Baala, Fouad Chouki a écrit parmi les
    plus belles pages du demi-fond français. D'ailleurs, murmurent les spécialistes, il ne serait pas le moins
    doué des trois.
    Pourtant à l'adolescence, entre dérives et tentations légitimes, Chouki trébuche et refuse les contraintes qu'exige la vie monacale d'un athlète de haut niveau. Après deux ans d'errements, il reprend une nouvelle fois
    le chemin de l'entraînement et s'offre un retour
    de premier plan qui le conduit jusqu'à la finale du 1 500 mètres des championnats du monde à Saint-Denis
    en août 2003. Sa course en enfer ! Car, entre-temps,
    il a cédé aux sirènes du dopage...
    Pour la première fois un athlète international raconte comment il est amené, comme beaucoup de ses rivaux,
    à franchir la ligne jaune. Un choix qui mettra fin à ses rêves de champion et va complètement bouleverser sa vie. Car c'est dans l'obscurité d'une cellule de prison
    qu'il vivra les jeux Olympiques de Pékin, où son talent aurait pu lui permettre de monter sur le podium.

  • En mettant un terme à sa carrière sportive, après quatorze années passées en équipe de France de judo, Stéphane Traineau a ressenti l'envie de raconter ce qu'est aujourd'hui la vie de la majorité des sportifs de haut niveau, bien loin de celle des millionnaires du football, du tennis ou de la formule 1. Il évoque dans ce livre l'influence de la famille, l'apprentissage du haut niveau, l'univers particulier de l'Insep, ce véritable conservatoire du sport français, la concurrence exacerbée en équipe de France, l'évolution des Jeux olympiques, les joies, les souffrances et les humiliations de l'athlète, les relations avec les médias et le monde politique, le rapport narcissique qu'entretient le sportif avec son propre corps, la blessure, les études, l'argent, le dopage, les relations - pas toujours roses - avec les entraîneurs, la reconversion... A travers son parcours et les observations recueillies tout au long de celui-ci, s'esquisse une réponse à la question initiale : pourquoi certains individus réussissent-ils dans le sport de haut niveau alors que d'autres, tout aussi doués voire davantage, échouent ?

empty