• Abécédaire buissonnier, ce livre propose une sorte de portrait ou plus exactement une mythographie qui donne à voir et à sentir le pouls de l'Afrique. Un très grand continent dont la puissance culturelle est en train de se déployer sous nos yeux. Hier minorées, voire moquées, la voix et l'importance du Continent dans les affaires planétaires sont aujourd'hui indéniables. L'Afrique est en passe d'imposer une griffe, un style, une manière d'être au monde et en relation avec le reste du monde.
    Dans ce dictionnaire tour à tour informatif, ludique, drôle, sérieux, Alain Mabanckou et Abdourahman Waberi entonnent un chant d'amour à l'Afrique, à ses habitants d'hier et d'aujourd'hui, à ses ressources exceptionnelles et à sa spectaculaire planétarisation.
     
     
    Finaliste du Man Booker International Prize, Prix Renaudot 2006 pour Mémoires de porc-épic, Alain Mabanckou est l'auteur de plusieurs romans à succès traduits dans le monde entier, dont Verre cassé, Black Bazar, Petit piment, Les Cigognes sont immortelles. On lui doit également des essais très remarqués (Lettre à Jimmy, Le Sanglot de l'homme noir, Le monde est mon langage). En 2016 il a été nommé professeur au Collège de France à la Chaire de création artistique. Depuis une quinzaine d'années il réside à Los Angeles où il est professeur titulaire de littérature d'expression française à l'université de Californie-Los Angeles (UCLA).
    Abdourahman A. Waberi est né en 1965 à Djibouti. Romancier, poète et essayiste, Grand Prix littéraire de l'Afrique noire 1996, ancien pensionnaire de l'Académie de France à Rome-Villa Médicis, il enseigne depuis 2012 les littératures d'expression française et la création littéraire à l'université George Washington (Washington DC) et collabore notamment au Monde. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages primés comme le roman panafricain Aux États-Unis d'Afrique (Lattès, 2006). Son oeuvre est traduite dans une douzaine de langues.

  • Dictionnaire international Bourdieu

    ,

    • Cnrs editions
    • 5 November 2020

    Près de 600 notices, une équipe de 126 auteurs venus de vingt pays et réunissant les meilleurs spécialistes de Pierre Bourdieu, sociologues, politistes, philosophes, historiens, anthropologues, littéraires... Par sa dimension collective, internationale et interdisciplinaire, ce Dictionnaire renouvelle en profondeur l'état des savoirs sur l'auteur de sciences sociales aujourd'hui le plus cité au monde.

    Les entrées portent aussi bien sur les concepts, objets de recherche, méthodes, disciplines et courants intellectuels avec lesquels Bourdieu a dialogué, que sur ses auteurs de prédilection et ses rapports avec ses contemporains, ses ouvrages, les revues, éditions, associations qu'il a fondées, les événements marquants comme la guerre d'Algérie, Mai 68, les grèves de 1995, ainsi que les principaux pays de réception de son travail (de l'Europe à la Chine et au Japon en passant par l'Amérique latine, les États-Unis et le monde arabe). S'y trouvent également abordés, entre autres aspects biographiques, la passion de Bourdieu pour le rugby ou son aspiration de jeunesse à devenir chef d'orchestre, ses relations avec ses professeurs (Raymond Aron, Georges Canguilhem, Jules Vuillemin), les groupes qu'il a créés, sans oublier ses engagements politiques, qu'il concevait sous la forme d'un " intellectuel collectif ". Forme que ce dictionnaire incarne aussi à sa façon...

    Comité éditorial :

    François Denord, Julien Duval, Mathieu Hauchecorne, Johan Heilbron, Franck Poupeau

    Coordination éditoriale :

    Hélène Seiler

  • L'esprit des mots

    Collectif

    • First
    • 10 February 2022

    Chaque mot a sa propre identité, pétrie des interprétations singulières que chacun lui prête...Au-delà de la définition commune qu'en donne le dictionnaire, les mots provoquent en nous des émotions, des images, des sensations uniques, en fonction de notre histoire et de notre vie.
    Les femmes et les hommes qui ont contribué à ce livre ne sont pas lexicographes, ce sont des amoureux des mots. Ils viennent de mille horizons - l'art, la politique, l'histoire, la science -, ils ont mille passions, des croyances différentes, des convictions parfois opposées. Certains sont des personnalités connues et reconnues, d'autres le sont moins, et pourtant, ensemble, ils sont parvenus à construire un dictionnaire collectif à la fois divers et cohérent, dans une volonté partagée d'apporter chacun sa brique à la tour de Babel... Tous les mots ne s'y trouvent pas, et certains mots possèdent plusieurs définitions, car chaque auteur a eu carte blanche.
    Des sentiments les plus intimes aux réflexions les plus profondes, chacun d'entre eux nous offre les vibrations particulières d'un mot qu'il a choisi.

  • Le dictionnaire du progressisme

    , ,

    • Editions du cerf
    • 10 February 2022

    Après les dictionnaires des conservatismes et des populismes, la même équipe rassemblant 130 chercheurs internationaux décrypte le progressisme. Exhaustif et informatif. Une somme politique pour comprendre aujourd'hui.
    Qu'est-ce que le progressisme, souvent invoqué comme l'antithèse du conservatisme ou du populisme dans les débats actuels ? Que sait-on de la genèse du terme, ou de ce qu'implique de nos jours l'idéologie qu'il recouvre ?
    À la fois courant philosophique, politique, religieux, artistique, manière de vivre et de concevoir le monde, le progressisme, bien plus qu'une simple amélioration permanente de notre quotidien, se veut, selon ses promoteurs, une véritable redéfinition dela condition humaine. Pour quels buts ? Se peut-il que, comme ce progrès dont il tire son nom, il ait aussi sa part d'ombre, dont la
    cancel culture serait le dernier avatar ?
    Telles sont les questions auxquelles tente de répondre une équipe de cent trente contributeurs, français et étrangers, pour la plupart universitaires (scientifiques, historiens, sociologues, économistes, juristes) mais aussi médecins praticiens, essayistes, écrivains ou journalistes. 260 notices, d'
    Âge d'or à
    Zorglub, pour définir un terme capital dans les débats de notre temps, en France et dans le monde.
    Une somme foisonnante pour comprendre notre époque.

  • Lexique de sociologie

    , ,

    • Dalloz
    • 21 October 2020

    La sociologie occupe une place croissante dans le débat public. Pourtant le vocabulaire sociologique reste assez mal connu bien qu'il soit indispensable pour comprendre le monde. Ce Lexique présente les grandes notions de la sociologie générale et tous les courants théoriques de la sociologie (sociologie économique, sociologie politique, méthodologie sociologique...). Plus de 1 500 entrées concises et explicites qui couvrent tous les domaines de la sociologie.Plus de 100 définitions encadrées mettant en avant les notions incontournables de la matière. Tous les courants théoriques de la sociologie explicités : subjectivisme, sociologie critique, individualisme méthodologique, fonctionnalisme, ethnométhodologie, interactionnisme... Plus de 400 auteurs cités. 60 notices biographiques des principaux sociologues, facilement repérables ainsi qu'un index des auteurs, qui permet de croiser notions et auteurs. Un système très complet de corrélats qui permet de circuler facilement dans l'ouvrage.

  • L'enquête sociologique

    Serge Paugam

    • Presses universitaires de france
    • 31 January 2018

    Quelle posture un sociologue doit-il adopter et comment constitue-t-il son objet ?
    Quelles sont les techniques d'enquête à sa disposition ?
    Comment analyse-t-il les données recueillies ?
    Comment rend-il compte de ses résultats et les communique-t-il ? C'est autour de ces quatre questions que ce manuel se propose, en vingt leçons thématiques, de présenter les méthodes et enjeux de l'enquête de terrain, qui est devenue une composante essentielle du métier de sociologue. Ses auteurs ont choisi, d'une part, de rendre compte de l'enquête sociologique à partir de la dynamique qui lui est propre, c'est-à-dire à partir des expériences concrètes et des innovations introduites par les chercheurs, et, d'autre part, d'aborder non pas seulement les réussites remarquables des enquêtes, mais aussi les doutes et les tâtonnements inévitables qui accompagnent toute recherche. Ce livre constitue à la fois un guide pratique pour tous les sociologues et une somme de réflexions épistémologiques et critiques sur les méthodes qui définissent cette discipline.

  • Dictionnaire des mouvements sociaux

    , ,

    • Presses de sciences po
    • 1 October 2020

    Mouvements des « sans », des parapluies, des places, mais aussi Mai 68, grèves contre la « Loi travaille », mobilisations féministes et homosexuelles, contre-sommets altermondialistes, blocages d'universités, gilets jaunes... les mouvements sociaux constituent une composante essentielle et en constante évolution de la vie politique et sociale.

    Ce dictionnaire répertorie l'ensemble des concepts clés, traditionnels ou plus récents, pour les appréhender les formes contemporaines de la contestation.

    Olivier Fillieule est professeur de sociologie politique à l'Université de Lausanne (IEPHI-CRAPUL) et directeur de recherche au CNRS (CESSP, Paris-1-Panthéon-Sorbonne).

    Lilian Mathieu est directeur de recherche au CNRS (Centre Max Weber, ENS de Lyon).

    Cécile Péchu est maîtresse d'enseignement et de recherche à l'UNIL.

  • Sociologie de la mode

    Frédéric Godart

    • La découverte
    • 17 November 2016

    De l'identité sociale, de l'affirmation de soi aux mécanismes de l'influence sociale, en passant par l'esthétique et la création artistique, du culte du couturier, " génie créateur " à celui de la marque, la mode est un monde symbolique riche de sens et complexe. Ce livre se propose de lever le voile sur ses mystères. Omniprésente dans nos vies quotidiennes, la mode définit nos identités sociales, mais paraît souvent insaisissable et énigmatique ; la confusion qui l'entoure provient en partie du fait qu'elle est à la fois un type de changement et une industrie. Pourtant, elle peut être comprise à travers le prisme des sciences sociales en général, et de la sociologie en particulier. Ce livre se propose de lever le voile sur ses mystères.
    Il est organisé autour des six principes de la mode, qui sont autant de thèmes permettant d'éclairer ses différentes facettes. Tout d'abord, l'affirmation de soi se déploie entre individu et société dans nos goûts qui sont soumis à la mode. De plus, les tendances convergent pour révéler les mécanismes de l'influence sociale. Ensuite, la mode est une forme d'art, caractérisée par une autonomie esthétique et créative, et, à ces dimensions, la mode contemporaine ajoute d'une part le culte de la personne du couturier, " génie créateur ", et d'autre part celui (symbolique) de la marque. Car, finalement, la mode est un monde symbolique riche de sens dont l'" empire " ne cesse de s'étendre.

  • Sociologie

    Edgar Morin

    • Fayard
    • 1 April 2014

    C'est à la sociologie qu'Edgar Morin consacre ici la réflexion entreprise dans Science avec conscience sur la possibilité d'une connaissance qui ne soit ni mutilée ni arbitraire. La sociologie doit-elle prendre pour modèle les sciences de la nature? Comment peut-elle fonder scientifiquement les notions d'acteur, de sujet, d'autonomie, de liberté, d'invention? Comment concevoir la société sur le modèle de l'auto-éco-organisation et y intégrer la part de mythe qui est dans sa nature même?
    Edgar Morin pousse la réflexion de la sociologie sur elle-même jusqu'à une sociologie de la sociologie. Le sociologue, en effet, ne passe pas impunément de l'individu au groupe, de la classe à l'Etat-nation. Autant de points de vue qui le contraignent à intégrer la dimension historique, à interroger l'événement imprévu. Tel est le propre des diagnostics sociologiques du temps présent auxquels se livre Edgar Morin à propos de l'automobile, du cinéma, de la mode, de l'écologie ou de la crise étudiante. Avec toujours l'aller et retour du micro-social au macro-planétaire qui brise les isolements réducteurs et restitue l'unité complexe.
    Minutieuse anthologie des démarches plurielles de la sociologie, ce livre est la Somme sociologique d'Edgar Morin.

  • Les 100 mots de l'enfant

    Jacques André

    • Que sais-je ?
    • 28 August 2013

    L'enfant ne se contente pas d'apprendre à parler sa langue maternelle, il construit à l'intérieur de celle-ci son dialecte singulier. Cet ouvrage va à la rencontre de l'enfant par ses mots, depuis « c'est pas juste » à « t'es plus ma copine », en passant par « encore » et « quand je serai grand ». Au-delà des mots enfantins, il propose aussi ceux - chagrin, cauchemar, ennui, innocence, secrets... - qui permettent de décrire le monde de l'enfance, l'originalité de son expérience.
    Chacun des 100 mots de ce livre est autant une invitation à regarder plus et mieux nos enfants qu'à se remémorer le temps de l'enfance. Il nous rappelle qu'un enfant ne se contente pas de poser des questions que les réponses des adultes ne pourront jamais satisfaire, il est à sa façon un philosophe en herbe qui disserte sur les énigmes de toujours, celles qui ont l'âge de l'homme.

  • Norbert Elias par lui-même

    Norbert Elias

    • Fayard/pluriel
    • 3 April 2013

    Norbert Elias, mort en 1990 à l'âge de 93 ans à Amsterdam, fut l'un des plus grands penseurs de notre temps. Il est né à Breslau, dans une famille juive aisée où il fait l'apprentissage de la culture allemande classique. En 1930, Karl Mannheim lui propose de le suivre comme assistant à l'université de Francfort. Mais, au printemps 1933 Elias doit fuir l'Allemagne. C'est à Londres  il élabore alors son livre sur « la civilisation des moeurs », sans doute l'un des livres majeurs du XXe siècle, à la fois un classique et un livre qui a fait couler beaucoup d'encre.
    Norbert Elias par lui-même, constitué de plusieurs articles majeurs et d'un entretien, propose une biographie intellectuelle du penseur qui, non seulement éclaire de nombreux pans de son oeuvre et mais aussi explicite les circonstances dans lesquelles lui sont venues ses principales intuitions, ou comment l'homme devient matière de son épistémologie. Ainsi, il analyse sa judéité dans un rapport établis/marginaux qu'il avait auparavant développé dans une enquête empirique révolutionnaire .Au terme de sa longue vie qui se confond avec le siècle, Elias confiait: "J'avais l'ambition de développer une image de la société qui ne soit pas idéologique." Il nous lasse en effet un héritage épistémologique riche, qui pense le monde en termes d'essences, mais de configurations.
    Cet ouvrage est paru en 1991 chez Fayard.

  • La sociologie pour les nuls

    Jay Gabler

    • First
    • 24 January 2013

    La vie en société, mode d'emploi
    La société est en permanente évolution, et ce sont ces éternels changements dans notre quotidien qui font de la sociologie une discipline si cruciale. Étude des interactions sociales, la sociologie traite de tous ces sujets qui touchent notre vie courante, tels que la ville, la religion, la race, le genre, la culture... Offrant un vaste panorama des nombreuses théories de la sociologie, de ses concepts clés, de ses controverses et plus généralement de son application et de son importance dans notre vie de tous les jours, La Sociologie pour les Nuls nous permet d'avoir une meilleure compréhension des mécanismes sociaux ; pour mieux concevoir la société dans laquelle nous vivons, et la place que nous y occupons. Découvrez :
    - Le B.A.-BA de la sociologie
    - La société à travers les yeux du sociologue
    - Égalité et inégalité au sein d'un monde divers
    - Les arcanes de l'organisation sociale
    - La sociologie dans votre vie
    - Dix mythes sur la société déboulonnés par la sociologie

  • Un dictionnaire qui met en lumière ce que des siècles de pudibonderie ou de censure ont dissimulé.
    Si désormais - tout du moins dans les pays libres -, l'homosexualité n'est plus un frein à une carrière, qu'elle soit politique ou artistique, pendant deux mille ans, le silence était de rigueur pour dissimuler ce qui aux yeux de la majorité était un vice, une tare, ou un péché... L'érudition de Michel Larivière enterre en grande pompe cette hypocrisie millénaire et rend à César ce qui lui appartient (eh, oui !) ainsi qu'à chacune et chacun son essence première et sa personnalité propre.
    Ce sont plus de 850 personnalités qui, de l'Antiquité à aujourd'hui, vont enfin se dévoiler sous leur vrai jour.
    Depuis 1982, Michel Larivière se consacre pleinement à ses recherches historiques sur l'homosexualité. Il est déjà l'auteur des Amours masculines de nos grands hommes (2014) et Femmes d'homosexuels célèbres (2016).

  • Dictionnaire absurde du Covid

    Simon Serge

    • Hugo document
    • 5 November 2020

    Cent définitions qui, sous l'apparence de la légèreté, nous font réfléchir sur la période que nous avons vécue.
    Anosmie, Cluster, Écouvillon, Quatorzaine, Sérologie, mais aussi Attestation, Caissière, Expert, Masque, Monde d'avant, Soignant, Télétravail et bien sûr Raoult, Salomon, Véran, Wuhan et Pangolin : avec l'irruption du Covid-19, notre vocabulaire a basculé en même temps que nos vies et une novlangue déroutante a envahi nos conversations, ou du moins ce qu'il en restait. Serge Simon revient sur les cent mots qui nous ont tenu compagnie pendant le confinement. Pour exorciser, pour en rire et aussi pour réfléchir, un peu.
    EXEMPLE DE DÉFINITION : Confinement (kon-phi-ne-man): nom, masc.
    Déf : Comportement humain collectif, respecté par toutes et par tous, basé sur le civisme et l'intérêt général, visant à casser la chaîne de transmission d'un virus. Pour beaucoup ce fut l'occasion d'une introspection permettant un retour aux valeurs essentielles de la vie.
    Syn : La taule, le placard, perpète, la zonzon, Cayenne, le château d'If, Alcatraz, non pas ça !
    Ex : Durant le confinement, René sortait tous les jours en loucedé pour aller boire l'apéro chez Raymond. Pas d'attestation, pas de masque et surtout en guise de bonjour, une belle main au panier de Simone, la dernière conquête de Raymond qui sentait le cul à plain naseaux. Coronavirus ou pas, René n'envisageait pas une seule seconde de déroger à la seule règle qu'il avait respectée depuis l'âge de 14 ans : " Midi c'est un demi ! Midi et quart, c'est un Ricard ! "
    SOMMAIRE NON EXHAUSTIF Agueusie - Anosmie - Anticorps - Apéro digital - Attestation de sortie - Ballon - Bolsonaro - Buzyn - Caissière - Cellophane - Chloroquine - Cluster - Conf call - Confinement - Conseil scientifique - Contact - Contamination - Coronanisme -Coronavirus - Courses de première nécessité - Déconfinement - Dépistage - Distanciation Sociale - Distanciel - Éboueur - Écouvillon - Embrassade - EPHAD - Espagne - Expert - File d'attente - Gel hydroalcoolique - Gestes barrières - Iran - Italie - Johnson - JT - Lavage des mains - Macron - Masque - Monde d'après - Monde d'avant - Nasopharyngé - Pangolin - Passe - PCR - Plage dynamique - Plexiglas - Première ligne - Présentiel - Quarantaine - Quatorzaine - Raoult - Règles sanitaires - Salomon - Seconde ligne - Sérologie - Service de réa - Skypapéro - Sibeth - Soignant - Sport collectif - Sport de combat - Teams - Télétravail - Trump - Vaccin - Véran - Vidéoconférence - Virus - Wimi - Wuhan - Zone rouge - Zone verte - Zoom - 1,5 m - 4 m2 - 10 m

  • Le dictionnaire des sciences sociales

    Jean-François Dortier

    • Sciences humaines
    • 26 September 2013

    Un dictionnaire vivant et facile à consulter, mettant à la portée de tous les concepts, les auteurs, les théories qui forment le corpus actuel des sciences sociales.

  • Dictionnaire impertinent de la vieillesse

    Collectif

    • Eres
    • 24 October 2018

    BIEN VIEILLIR : Vous en connaissez, vous, qui ont envie de vieillir mal, de finir mal ? Quelle tyrannie  ce « Bienvieillir ! » ou « Étonnant, nous avons échappé à une « oldpride ».

    COUCHE : Âgekini.

    LIBIDO : Ce n'est pas elle qui disparaît avec l'âge, c'est le reste !

    MALADE ALZHEIMER : Étranger sans papier, à la fois immigré du temps et émigré de la mémoire.

    SOUTIEN-GORGE : Objet non identifié en EHPAD !

    VIEILLISSEMENT, réussi : Avoir une Rolex avant 50 ans, s'en souvenir après 80 ans !

    Un dictionnaire impertinent de la vieillesse, certes, mais aussi amoureux de la vie. Les uns pourraient voir dans l'impertinence un relatif manque de respect... D'autres pourraient y saisir une manière de se rassurer par l'humour devant le caractère inéluctable d'une vieillesse redoutée. D'autres encore (et c'est le défi que relèvent les auteurs) veulent y trouver une manière de ne pas se soumettre... Ne pas se soumettre à l'arbitraire technique, administratif, économique et gestionnaire quand il vient limiter l'exercice de la liberté des plus âgés de nos contemporains.  C'est aussi, avec les mots, l'occasion de tenir une posture politique affirmée.

    Nourri par une vingtaine d'auteurs, porté par l'association « EHPAD'côté - Les pas de côté », ce dictionnaire iconoclaste mène combat sur les mots pour dire le réel de la vieillesse, pour soutenir toutes les pratiques inventives, formuler des alternatives aux modèles de « prise en charge » des vieux qui espèrent être regardés plutôt comme une chance, au moment où, plus que jamais, ils demandent à être accompagnés, soignés, envisagés... comme égaux à tout autre.

  • La femme Shakti

    Vicki Noble

    • Véga
    • 15 July 2014

    Qu'est devenue la Femme en nous ? notre nature instinctive ? notre puissance créatrice ? De tout temps, il y a eu des femmes qui, investies de leur propre pouvoir et fidèles à leur connaissance spirituelle, ont forgé leur force d'expression authentique. Inspirant autant la crainte que l'amour, ces femmes ont été appelées, selon les cultures, Shaktis, Yoginis, Dakinis, Ménades, Fées, Chamanes, Guérisseuses, Prêtresses ou Sorcières. Ce guide vous éveillera au chamanisme féminin, adapté à notre époque moderne. Ce cheminement est une maîtrise progressive de soi, une exploration des aspects inconscients de notre être, pour libérer l'énergie suprême qui est en nous. Quand une femme reprend possession d'elle- même, elle se sent enracinée, reliée, solide. Elle peut pleinement s'affirmer, comme amante, mère, épouse ou fille. Elle devient Femme Shakti, déesse ou magicienne de l'Amour, dépositaire de la force vitale et créatrice, capable d'influencer les autres et le monde.

  • La sociologie américaine

    Nicolas Herpin

    • La découverte
    • 9 April 2020

    Riche, protéiforme, inventive, connue pour une part seulement au-delà de ses frontières, la sociologie américaine est un univers à soi seul. Ce livre propose une synthèse accessible de ses différents objets, de ses grands auteurs et de ses écoles, de ses principaux concepts et de ses apports méthodologiques.
    Comment les sociologues américains analysent-ils leur propre société ?Les arrivées successives d'immigrés en ont fait les pionniers de la sociologie urbaine. D'autres traits sont des spécificités permanentes de la société américaine : la discrimination à l'égard des descendants d'esclaves, la délinquance juvénile et la faible emprise de la famille sur l'éducation des enfants, la vitalité des confessions religieuses, la réticence de l'État fédéral à réglementer le marché de l'emploi.Au cours du XXe siècle, des grilles d'analyse - celles de l'école de Chicago, du culturalisme, du fonctionnalisme et de l'interactionnisme - ont été élaborées et mises à l'épreuve par des travaux empiriques particulièrement ingénieux. Ce livre en présente les plus novateurs. Leurs auteurs, que leur objet porte sur la ville, le travail, la famille ou la culture, obtiennent des résultats qui ne sont pas toujours convergents, mais qui n'en ont pas moins donné de nouvelles bases à la sociologie contemporaine, fort utiles pour analyser nos sociétés, en ce début de XXIe siècle.

  • Comprendre Weber

    Laurent Fleury

    • Armand colin
    • 22 November 2017

    Responsabilité de l'homme devant les défis de son temps, responsabilité du savant devant la science, responsabilité du politique devant l'histoire : qui entreprend de lire Weber saisit la centralité de la responsabilité, mieux, la découvre comme une tonalité propre à son oeuvre.
    Inversement, qui entend s'intéresser à la responsabilité rencontre Weber, mais aussi la charge d'inquiétude de sa pensée, et discerne l'intellectuel qui allie responsabilité et conviction. Weber s'engage dans les batailles scientifiques et politiques de son siècle, sans pour autant renoncer aux principes qui le guident : probité, rigueur, refus du prophétisme.
    Contre le discours des démagogues et le « sacrifice de l'intellect », il nous invite à regarder en face la réalité et à adopter une démarche scientifique pour penser l'action. Son oeuvre offre un modèle d'exigence critique et nous lègue cette interrogation première et ultime : quelles sciences sociales peuvent rendre possible l'avènement d'un homme responsable ?
    Ce livre propose des clés pour comprendre Weber, penseur des ambivalences de la modernité, penseur par excellence des sciences sociales, mais également fondateur de la pensée politique moderne. En tous points frappe l'actualité de ses enseignements pour nos sociétés contemporaines.

  • Naissance de la sociologie

    Johan Heilbron

    • Agone
    • 2 April 2020

    L'apparition des sciences sociales est communément considérée comme un phénomène récent. Elles seraient apparues au cours du XIXe siècle, mais leur essor véritable ne daterait que du siècle suivant. Les professionnels et les profanes partagent cette représentation, qui est aussi très appréciée des historiens. Ce qui demeure dans l'ombre, est la manière dont ces disciplines sont nées.
    Ce livre a pour but de lever le voile, en historien et en sociologue, sur la genèse des sciences sociales et ses conditions de possibilité. Une telle analyse ne permet pas seulement de mieux comprendre la naissance des sciences sociales, elle offre également un instrument puissant pour repenser ses clivages et ses cloisonnements, ses problèmes et ses promesses. L'ouvrage n'est pas consacré à la naissance de la discipline en tant que telle, aux auteurs canoniques comme Durkheim, Weber, Simmel ou Marx, mais à la « protohistoire » et la « préhistoire » des sciences sociales, qui précèdent la naissance proprement dite.
    Johan Heilbron est chercheur au CNRS, rattaché au Centre de sociologie européenne de Paris, et professeur associé à l'Université Érasme à Rotterdam. Spécialiste de l'histoire des sciences sociales, de la sociologie de la culture et de la sociologie économique, il a notamment publié Pour une histoire des sciences sociales (avec Remi Lenoir et Gisèle Sapiro, Fayard, 2004), et co-dirigé Pour une histoire des sciences sociales, Hommage à Pierre Bourdieu (Fayard, 2004) et plusieurs numéros d'Actes de la recherche en sciences sociales : « Traduction : les échanges littéraires internationaux » (144, 2002), « La Circulation internationales des idées » (145, 2002) et « Espaces de la finance » (146, 2003).

  • La sociologie des professions (2e édition)

    Florent Champy

    • Presses universitaires de france
    • 31 January 2018

    uOpérant une relecture systématique et critique de la littérature sociologique sur les professions, ce manuel vise à dépasser les antinomies fondamentales entre les approches fonctionnaliste et critique. Il en présente les auteurs, les théories, les démarches et les thèmes (travail, carrières, statuts, inégalités de genre, etc.), et met en évidence l'émergence d'un troisième regard centré sur les évolutions actuelles des contenus du travail. Il montre ainsi comment les pressions productivistes et la bureaucratisation des contextes de travail menacent la place des « pratiques prudentielles » dans nos sociétés.

  • Pierre Bourdieu ; une vie dédoublée

    Michel Cornaton

    • Editions l'harmattan
    • 9 October 2015

    En préconisant une "sociologie du combat" Bourdieu a donné de lui et de la sociologie en général une image partisane et dominatrice, à laquelle l'auteur oppose une sociologie partagée, apaisée, de la main ouverte. Cet ouvrage présente une véritable analyse psycho-sociale comparée qui démonte, in vivo, la mécanique bourdieusienne de la prédestinée. L'auteur veut nous faire entendre aussi le combat intérieur douloureux de Pierre Bourdieu pour conjurer la schize qui, sa vie durant, l'a coupé en deux.

  • Histoire critique de la sociologie

    Esse Amouzou

    • Editions l'harmattan
    • 9 October 2015

    Dans ce livre dont l'utilité se laisse apprécier par la variété des courants de pensée de différents sociologues qui ont marqué l'histoire, les lecteurs pourront découvrir les méthodes utilisées par les uns et les autres et les analyses qui fondent respectivement leurs théories. Il met aussi en évidence la pluralité méthodologique et structurelle en sociologie.

  • À partir d'enquêtes menées sur des métiers variés, depuis les ouvriers et les caissières jusqu'aux médecins, en passant par les violonistes et les boulangers, et exposées en détail, ce livre original offre un accès privilégié aux coulisses du métier de sociologue, à ses méthodes, mais aussi aux multiples facettes des expériences de travail, passées et présentes.
    Nombreux sont les ouvrages qui retracent les caractéristiques du monde du travail et proposent une synthèse des acquis de la recherche. La démarche adoptée dans ce livre est différente. À partir de récits d'enquêtes, trois sociologues explicitent les outils empiriques et conceptuels à mettre en oeuvre pour mener une étude sociologique du travail, à partir de récits d'enquêtes sur des métiers variés, depuis les ouvriers et les caissières jusqu'aux médecins, en passant par les violonistes et les boulangers. Les enquêtes sont exposées en détail, afin d'offrir un accès privilégié aux coulisses du métier de sociologue. Loin d'être sacralisée ou déniée, la " théorie " est présentée de façon concrète. Les concepts prennent sens et s'affinent à l'épreuve des faits et d'exemples précis.Ce guide d'enquête et d'analyse s'adresse aux étudiants, aux chercheurs en sociologie ou en sciences sociales, et aux professionnels qui réfléchissent aux pratiques de travail. Les auteurs y transmettent avec passion et pédagogie leur goût pour les enquêtes sociologiques et les ficelles du métier.

empty