Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 14/08/2021

Dictionnaires de français

  • Les expressions de nos grands-mères sont les plus savoureuses !

    Mais d'où viennent-elles ? Que veulent-elles vraiment dire ? Jean Maillet, véritable archéologue de la langue française est aussi un enquêteur obstiné !

    Suivez-le sur les traces de nos expressions françaises les plus drôles et les plus charmantes pour qu'il en révèle l'origine parfois très surprenante.

    Être tabaillot, manger à tous les rateliers, avoir l'air grimaud, l'idiot du village, faire vinaigre etc.

    Redécouvrez ces expressions préférées de nos grands-mères et devenez incollable sur leur signification et leur histoire !

    Au fil des pages, l'auteur vous dévoile ce qu'était une pétaudière, un patachon, du crécoui ou de la gnognotte.

    Un voyage dans le temps charmant et passionnant !

    Jean Maillet est un spécialiste de la langue française. Lexicographe passionné, il est l'auteur de nombreux ouvrages sur les expressions, l'étymologie et l'histoire des mots.

  • Une  présentation pratique  :
    - 40 fiches sur 1 ou 2 pages maximum
    - 4 rubriques récurrentes à l'intérieur des fiches
    Une  maquette colorée et agréable  qui permet un repérage rapide dans le livre, et un format qui tient dans la poche pour avoir toujours sur soi la solution aux questions les plus fréquentes !

  • Un livre original et complet qui passionnera les amoureux de la langue française

    Dit-on
    pallier au mal ou
    pallier le mal ? Comment remplacer les anglicismes
    briefer, burn-out, crush, fake news ? Que faire de ces tics de langage qui nous ont envahis :
    c'est tendance, a minima, c'est culte, du coup ? Pourquoi ne doit-on pas dire
    choisir au hasard ni
    faire polémique ?

    Avec près de 800 entrées, ce livre sans équivalent est appelé à devenir un ouvrage de référence. Emplois fautifs, abus de sens, néologismes ou anglicismes : aux difficultés les plus variées, les linguistes du Quai Conti apportent des explications claires et argumentées.



    Les multiples interrogations sur l'omniprésence d'un vocabulaire technologique ou sur l'irruption de mots étrangers, véhiculés par les médias et la mondialisation, trouvent ici des réponses passionnantes. Car l'Académie française, loin d'être un gendarme, est aussi attentive à la nécessité d'enrichissement de la langue qu'à la lutte contre l'appauvrissement du vocabulaire.

    En se confrontant à des questions d'usage pratique, à des cas concrets et quotidiens, ce travail constitue un vif hommage à l'intelligence et aux subtilités de la langue française.

  • Un concentré d'humour : 320 pages de bons mots, traits d'esprits et calembours plus ou moins célèbres ! Un croyant est un antiseptique.Raymond DevosLe sport, je suis croyante, mais pas pratiquante.Anne Roumanoff
    De Victor Hugo à Florence Foresti et de Georges Courteline à Pierre Desproges, Hélène Drouard a sélectionné la crème de la crème des bons mots, des traits d'esprits, des satires et des sarcasmes.À consommer sans modération !

  • Remettons le dictionnaire au milieu du village !

    Le politiquement correct va-t-il tuer notre langue française ? La question est posée depuis déjà quelques années. Et la réponse met en danger les multiples trésors de nos dictionnaires. Plus d'offenses, certes, mais plus de nuances non plus ! Choisir le bon mot est la base d'une expression précise. Aujourd'hui, la façon de s'exprimer est trop souvent guidée par la prudence ou la volonté de ne surtout pas réveiller les garants d'une morale parfois imaginaire.

    On ne dit plus "licenciement massif" mais "plan de sauvegarde de l'emploi". On ne dit plus "guerre" mais "conflit armé". On ne dit plus "être au chômage" mais plutôt "être en situation de demande d'emploi". On ne dit plus "vieillir" mais "être atteint par la limite d'âge"... les exemples ne manquent pas !

    Françoise Nore, docteur en linguistique et traductrice, dénonce ces mauvais usages qui vident un mot de son sens initial ou bien le remplissent de contresens ! Dans cet ouvrage qui rappelle les facilités prises avec notre belle langue française par ceux qui nous gouvernent, chacun en prend pour son grade !

    Vouloir faire le buzz ou vouloir s'exprimer "proprement" ne devrait pas être une raison suffisante pour dévoyer et appauvrir le français.

    Aux mots, citoyens !

  • "Maudits mots" ou l'inventaire raisonné des mots irraisonnables, les insultes racistes.
    Des plus insignifiantes - Amerloque, Polack, Rital - aux plus outrageantes - Crouille, Chimpanzé, Youpin. Citations à l'appui, puisées dans les textes anciens ou contemporains, elles sont presque toujours spectaculaires de bêtise et de haine.
    Comment ces désignations injurieuses ont été fabriquées, pour quelles raisons, dans quelles circonstances historiques elles ont été imaginées ?
    On verra, si, en la matière, l'imagination ne fait défaut à personne, les motivations, elles, sont essentielles.
    On observe depuis peu une « libération de la parole raciste », "Maudits mots" met en perspective cette logorrhée malsaine en quête de pouvoir politique pour l'inscrire dans l'histoire.

  • Retrouvez les plus belles citations de Guy Bedos !"Je vais bien. Et si tout le monde allait aussi bien que moi, j'irais beaucoup mieux.'
    "La célébrité n'est pas facile à assumer, je ne vois rien de pire, si peut-être, l'anonymat.'
    "Le bonheur, ça tient à un coup de volant mal négocié.'
    Ce petit livre rend hommage à Guy Bedos à travers 150 des plus belles citations de Guy Bedos.

  • Ne commettez plus ces fautes de français impardonables ! Comme même, au jour d'aujourd'hui, pallier à...
    Découvrez dans ce petit livre 150 fautes ou impropriétés langagières en quelques grandes thématiques : solécismes, anglicismes, pléonasmes, clichés, tours discutés, mots ou expressions employées à contresens, technocratismes, etc. et parlez le meilleur des français !

  • Barba non facit philosophumLa barbe ne fait pas le philosopheAssurément, glisser ici ou là une phrase en grec ou en latin est le signe d'une personne cultivée !
    Piochez parmi les 150 citations de ce livre, classées selon une quinzaine de thèmes, pour enrichir vos écrits, relever le niveau de vos conversations en famille et entre amis ou pimenter vos soirées mondaines. Vous serez ainsi toujours sûrs d'avoir le dernier mot !

  • Morue, queutard, pisse-froid, chiard, raclure...Peu de langues ont autant d'injures que le français et de jurons aussi créatifs que les nôtres. Alors pourquoi se limiter à
    putain,
    con et
    merde ? Pourquoi ne pas voyager dans le temps à coup de
    peine-à-jouir et
    jean-foutre ? Ou pourquoi ne pas insulter, mais en restant poli, les
    sales zigotos et autres
    kékés ? Même si, bien sûr, un bon
    sale thon ou
    espèce d'enfoiré fonctionne toujours...
    Une bonne repartie, c'est aussi une insulte bien choisie, alors enrichissez votre vocabulaire grâce à ce recueil de 200 noms d'oiseaux !

  • Gougnafier, billevesée, rodomontade, gobe-mouche, mouscaille...Il semble loin le temps où les bonnes gens portaient
    rouflaquettes ou
    suivez-moi-jeune-homme (chapeau à rubans) et juraient à grand renfort de
    saperlipopette et
    jarnicoton ! Et pourtant... nombre de mots désuets reviennent à la mode ces dernières années, à l'image de
    galimatias,
    carabistouille ou
    croquignolet. Aussi, pourquoi ne pas prendre de l'avance en remettant vous-même au goût du jour quelques-uns de ces mots surannés ?
    Grâce à ce livre au ton décalé, vous pourrez enfin comprendre tout ce que vous dit votre grand-mère (et éventuellement la battre au Scrabble) tout en enrichissant votre vocabulaire !

  • La querelle de la féminisation des noms de métiers (titres, grades, fonctions...) est exemplaire du rôle de la langue dans notre pays. En dix ans, elle a rythmé un des changements les plus rapides et les plus étendus de son histoire. Mêlant, tout comme l'interminable débat orthographique, le linguistique et le politique, opposant les conservateurs et les interventionnistes, confrontant le patrimonial et le fonctionnel, elle fait du français une langue querelle. La récente controverse sur l'écriture inclusive l'a montré à nouveau.
    Rien n'est plus passionnant que les aventures de notre langue si on sait nous les raconter. Et c'est bien le talent de Bernard Cerquiglini, qui a su, au fil de ses livres, allier l'humour à la science du français tel qu'on le parle. Il retrace ici l'histoire savoureuse de cette féminisation, les arguments de ses acteurs, leurs hauteurs de vue et parfois leurs petitesses...
    Bernard Cerquiglini est un linguiste français, universitaire. Il a exercé de nombreuses fonctions au ministère de l'Éducation nationale, au Conseil supérieur de la langue française. Il présente l'émission quotidienne de format court Merci professeur! sur TV5 Monde et est l'auteur de nombreux ouvrages.

  • Metin Arditi, amoureux comme personne de l'esprit français, examine d'une plume légère et souvent espiègle les diverses formes dans lesquelles s'incarne en France le désir de plaire." On ne considère en France que ce qui plaît ", dit Molière, " C'est la grande règle, et pour ainsi dire la seule ".
    Partant de cet indiscutable constat, l'auteur de ce dictionnaire, lui-même amoureux comme personne de l'esprit français, examine d'une plume légère et souvent espiègle les diverses formes dans lesquelles s'incarne en France le désir de plaire : au fil des siècles se sont développés le goût du beau, bien sûr, mais aussi le principe d'élégance, le sens de l'apparat, le souci de légèreté, l'humour, l'art de la conversation, un attachement historique à la courtoisie, la délicatesse du chant classique " à la française ", le penchant pour la théâtralité, l'amour du juste, le goût des barricades, du panache, oui, du panache, et, surtout, une exigence immodérée de liberté. Ce dictionnaire parle de Guitry et de Piaf, de Truffaut et de Colette, mais aussi de Teilhard de Chardin, Pascal, Diderot, Renan, Péguy, les prophètes qui ont nourri les artistes de leur pensée et les ont libérés dans l'exercice de leurs talents.
    L'esprit français a aussi ses interdits. Ne jamais être lourd... Ne pas faire le besogneux... Comment plaire, sinon ?
    Au fil des pages, ce dictionnaire rappelle que le goût des belles choses a un prix, qu'un tel bonheur ne vient pas sans facture. À défaut, l'esprit français ne serait pas ce qu'il est... Sans vouloir transformer un pays qui, c'est heureux, n'est pas transformable, on pourrait peut-être imaginer, ça et là, quelques mesures aptes à diminuer le montant de l'addition.
    À l'heure où chacun s'interroge sur la délicate question de l'identité du pays, ce dictionnaire rappelle combien l'esprit français est un cadeau.


  • Éclairer les obscurités qui font de nos expressions favorites des trésors cachés, voilà ce qu'une équipe d'amoureux du langage, animée par Alain Rey, a imaginé pour nous permettre d'" en connaître un rayon ". Et quand certaines expressions sont pimentées par Stéphane De Groodt, virtuose du jeu de mots, c'est encore plus savoureux ! À découvrir en version e-book.

    Jouer avec les mots pour qu'ils ne se jouent pas de nous. Éclairer les obscurités, lever les couvercles qui font de nos expressions favorites des trésors cachés.
    Voilà ce qu'une équipe d'amoureux du langage, animée par Alain Rey, a imaginé pour nous permettre d'"en connaître un rayon " et faire que nous cessions de "ne pas être dans notre assiette ". Quand on se lève "dès potron-minet", on peut reconnaîre le minet, mais certes pas le potron. Si les choses se produisent "au fur et à mesure ", qu'es aco, ce "fur" ?
    La langue française est une richesse, mais c'est aussi une boîte à malice. Déjouer cette malice, ce n'est pas trahir notre langage, c'est l'enrichir, et c'est nous faire plaisir. 200 fois plaisir, par les temps qui courent, ce n'est déjà pas si mal.
    Et quand quelques-unes de ces expressions sont pimentées par Stéphane De Groodt, virtuose de jeu de mots, c'est encore plus savoureux !
    Racontées par Alain Rey

    Linguiste et lexicographe reconnu, Alain Rey est l'auteur de nombreux ouvrages de la langue française et l'un des principaux créateurs des dictionnaires Le Robert.
    Avec la participation de Stéphane De Groodt

    Comédien de renom, ce natif de Bruxelles est également un funambule des mots connu notamment pour ses chroniques sur Canal+ qui ont donné naissance à ses célèbres Voyages en absurdie (Plon).

  • Comment parlerions-nous français aujourd'hui si nous n'étions un tantinet polyglottes ? Si nous n'avions emprunté du vocabulaire à nos cousins européens – italiens, espagnols, allemands, néerlandais, anglais...
    Si nous devions nous passer de ces mots du bout du monde – persans, amérindiens, asiatiques...
    Ces milliers de mots débarqués dans notre langue, mâchés de bouche en bouche, nous les avons fait nôtres.
    Marie Treps a tenté, au fil des pages, de rendre à chacun sa couleur propre, son parfum singulier. Ces mots migrants, qui ont parfois l'air de bons vieux mots français, ouvrent nos imaginaires à la différence, ils nous rappellent sans cesse qu'ailleurs existe, que l'autre existe.

  • Un ouvrage insolite et amusant, témoin du niveau scolaire de nos aïeuls et permettant de s'amuser et de se tester aujourd'hui

  • 200 répliques célèbres pour avoir de la repartie en toutes circonstances !
    "Tout ce qui peut être fait un autre jour, le peut être aujourd'hui", a dit Montaigne, "Vouloir être de son temps, c'est déjà être dépassé", a affirmé Eugène Ionesco.
    Ce petit livre recense 200 répliques qui vous permettront d'émailler vos conversations de brillantes citations empruntées aux plus grands génies ! Pour avoir toujours le dernier mot !

  • Le petit livre pour en finir avec les fautes de français !Devenez un as en orthographe et evitez de tomber dans les pièges de la langue française : apprenez les règles d'orthographe et de grammaire de base grâce à des leçons quotidiennes et des exercices pour vous entraîner !

  • Les jeunes têtes blondes en âge de passer le certificat d'études en 1930 devaient connaître sur le bout des doigts toutes les conjugaisons possibles, même les moins courantes et les plus improbables.
    Mesurez-vous à eux avec ces 130 casse-têtes sur les verbes et leurs déclinaisons :Les auxiliaires, les verbes transitifs, intransitifs, impersonnels et défectifsLes voix active, passive et pronominaleLa concordance des temps, les accords du participe passé...Et plein feux sur les temps les plus complexes : passé simple, futur antérieur, subjonctifs imparfait et plus-que-parfait, etc.

  • Le premier GPS de la langue française !
    Pour éviter les embouteillages quotidiens en orthographe, grammaire ou conjugaison, branchez le GPS !

    Julien Soulié vous propose une méthode 100% inédite pour déjouer tous les pièges de la langue française, que ce soit à l'écrit comme à l'oral.

    Une difficulté d'orthographe, de lexique, de liaison, de grammaire, de conjugaison ? Et si, plutôt que de faire une erreur ou de perdre du temps, vous empruntiez un itinéraire bis ?

    Pour chaque difficulté, Julien Soulié vous offre des astuces imparables. Des itinéraires bis plus faciles pour contourner sereinement les règles qui vous posent problème ! Évidemment, il vous donne également des astuces mnémotechniques pour faire disparaître vos bêtes noires de la langue française.

  • Spoiler, inclusif, malaisant, flexitarien, charge mentale, influenceur...La langue française évolue sans cesse, et chaque année, de nouveaux mots entrent dans le dictionnaire. Qu'il s'agisse de néologismes, d'anglicismes ou de termes anciens connaissant une seconde jeunesse, leur apparition reflète l'évolution de la société.
    Découvrez dans ce petit livre une centaine de ces nouveaux mots du dico !

  • Tout aphorisme se doit de résumer en quelques mots une vérité fondamentale ou d'énoncer de manière succincte une vérité banale de la vie courante pour, souvent, aller à l'encontre des stéréotypes et des idées convenues. La tradition des formes brèves et sentencieuses remonte à la culture grecque et traverse toutes les époques. Illustrée à l'origine par Plutarque, Héraclite, Aristote ou Marc Aurèle, elle est poursuivie par Villon et Montaigne, dont les Essais fourmillent d'aphorismes, puis par La Bruyère, Chamfort, Vauvenargues ou La Rochefoucauld, et jusqu'à Cioran. Tous firent de cet " art de la pointe " un art à part entière. Cet ouvrage de Philippe Moret témoigne de la richesse d'un genre littéraire proprement universel. Il ne se limite d'ailleurs pas au domaine français, puisant aussi bien dans les littératures anglaise, allemande et espagnole que dans celles d'Afrique ou d'Orient. Conçu sous forme d'abécédaire, il embrasse, de A comme " Âges de la vie " à Z comme " Zoologie ", en passant par E comme " Éros ", R comme " Rire " ou S comme " Sociabilité ", tous les thèmes ayant trait aux grandes questions de l'existence et de la culture, de la relation à soi et à autrui. Le lecteur trouvera dans ce vaste répertoire quantité d'aphorismes souvent savoureux, drôles, incisifs, comme ceux-ci : " Il y a toujours une philosophie pour le manque de courage " (Albert Camus) ; " On est orgueilleux par nature, modeste par nécessité " (Pierre Reverdy) ; " La politique est l'art d'empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde " (Paul Valéry) ; " La vie familiale est une intrusion dans la vie privée " (Karl Kraus) ; " Toute confidence engendre deux servitudes " (comtesse Diane). Il y a ici matière à s'instruire autant qu'à se distraire.

  • Un petit recueil des plus beaux proverbes d'Afrique. À méditer sans modération !Plus de 150 perles de sagesse, à picorer, méditer et partager !
    Là où le coeur est, les pieds n'hésitent pas à aller. TOGO
    Le chemin le plus court pour aller d'un point à un autre n'est pas la ligne droite, mais le rêve. MALI
    Quelle que soit la durée de la nuit, le soleil apparaitra. CENTRAFRIQUE

  • Un dictionnaire irrésistiblement drôle des mots mal aimés de la langue française !
    Ce sont les mal aimés du vocabulaire français. Quoiqu'ils aient depuis toujours leur place dans les dictionnaires les plus fiables, ces mots ne sont jamais prononcés que du bout des lèvres, avec une vague réticence. Car les sonorités qui les composent les affligent d'un lourd handicap : c
    oncubin, concupiscent, circonspect, abscons, putatif, conspuer... Partagés entre l'évitement et l'humour, on ne peut s'empêcher de revenir buter sur une interrogation : d'où ces mots peuvent-ils bien tenir leur aspect si peu présentable ?

empty