• Depuis plusieurs années, Sylvie Le Poulichet explore la dynamique de phénomènes qu´elle a dénommés « processus limites », à l´oeuvre chez des patients ordinairement désignés comme borderline. Ces patients souffrent d´une difficulté à « habiter » leur corps, à repérer les limites entre le vivant et le mort et à s´approprier leur histoire.
    Le déploiement de la vie paraît chez eux tombé sous le coup de condamnations parentales, émanant d´événements traumatiques et de fantasmes inconscients, qui se transmettent de génération en génération. Ces sujets en viennent à sacrifier inconsciemment certaines zones de leur corps ou des aspects de leur identité sexuelle. Et des somatisations, des dépressions, des addictions (la boulimie, par exemple), des états de figement affectent souvent leur devenir.
    /> Dans cet ouvrage, on voit se déployer les mouvements de la démarche analytique : l´auteure relate des séquences de cure où l´analyse de rêves et la traversée de fantasmes permettent de recomposer les figures du corps en souffrance.
    Des scènes insoupçonnées apparaissent, ayant le pouvoir de construire de nouvelles versions de la venue au monde du sujet. Et c´est lorsque s´animent les images du corps pensées par le langage du rêve que se produisent de nouvelles prises de corps. C´est lorsque sont analysées les chimères du corps - ces étranges assemblages fantasmatiques de plusieurs corps, vivants ou morts, en un seul, qui vont jusqu´à menacer la continuité d´existence - que tous les symptômes douloureux disparaissent.
    Ce livre montre quels sont les modes d´interprétation qui permettent de dissoudre les fantômes, de dénouer les forces traumatiques et de mettre en jeu des processus créateurs qui laisseront enfin surgir un nouveau champ de regard, de présence, de jeu et de désir.

  • La distance est grande entre les discours tenus sur la toxicomanie et l'expérience clinique que le psychanalyste acquiert de certains cas d'addiction toxicomaniaque dans sa pratique psychothérapique. Cette distance pourrait être négligée si le patient ne se trouvait pas lui-même pris dans la logique d'une pandémie sexuelle. Et le thérapeute peut-il échapper aux représentations de cette logique ? L'expérience psychothérapique auprès des toxicomanes n'ignore rien des difficultés spécifiques - particulièrement graves - de la dépendance à une drogue. Et elle ne méconnaît pas non plus les apports de la biologie clinique sur les déficiences des défenses immunitaires. Il s'agit pourtant aujourd'hui de ne rien lâcher de l'exigence psychanalytique avec des patients réputés inadéquats à la cure analytique. La clinique se laisse donc transformer par l'expérience de ces cas difficiles et les modèles théoriques subissent les nécessaires remaniements que leur imposent des découvertes de fonctionnements psychiques jusque-là difficilement compris. Ce livre constitue une réflexion informée et rigoureuse issue de la pratique analytique. Il entend proposer sous quelles conditions - à la fois théoriques et techniques - la psychothérapie est possible avec des cas qui traversent la nosographie psychiatrique et désorientent les oppositions classiques entre névroses, psychoses et perversions.

  • L'auteur (maître de conférence en sciences humaines cliniques à Paris 7) examine l'impact des discours catastrophiques sur les menaces pesant sur l'environnement de la Terre et la manières dont ils communiquent avec les autres peurs sociales.

empty