• La crise sanitaire provoquée par la pandémie de coronavirus a mis en lumière le rôle crucial de l'expertise scientifique. Des questions se posent ainsi avec plus d'acuité que jamais : quelles relations nos sociétés entretiennent-elles avec la science ? Quel est son rôle en démocratie ?
    La science a contribué à changer notre vision du monde : révolution copernicienne, théories de l'évolution, de la relativité et des quanta, découverte du code génétique... En interaction avec la technique, elle est un facteur de transformations socio-économiques et joue un rôle croissant dans l'élaboration des politiques publiques (santé, énergie, défense, transports...).
    Mais si la science a contribué à améliorer les conditions de vie de chacun d'entre nous, elle est souvent contestée pour sa participation à l'expertise préalable à la décision politique. Cette contestation incite à réévaluer la relation de nos sociétés à la science alors que nous devons répondre à de multiples défis (prévention des pandémies, réchauffement climatique, impact du numérique sur le travail, inégalités sociales...).
    Cet ouvrage explicite les méthodes scientifiques pour mettre au jour des « vérités » ainsi que leurs limites. Il propose des moyens pour renforcer le rôle de « vigie » de la science et amplifier le dialogue entre les citoyens, les élus et la recherche.

  • En 2050, nos enfants rouleront en voiture électrique, ou avec des biocarburants, les campagnes seront parsemées d'éoliennes, et plus aucun pays dans le monde ne sera laissé sur le banc de touche énergétique... Doux rêve ou réalité en marche ? Les états et les gouvernements commencent à peine à réaliser l'ampleur des défis à relever pour préserver notre avenir et celui de la planète...
    Ces enjeux nous concernent tous, mais comment s'orienter, comment penser notre avenir et celui des générations futures ? Pour cela, Pierre Papon a une méthode efficace : concevoir des scénarios et des utopies ! Projetons-nous dans la France de 2035, où les filières solaire et éolienne sont en plein essor, ou dans le Singapour des années 2050 et ses « Cités radieuses » écologiques... Les possibles techniques se dessinent, les enjeux géopolitiques se font jour, les impasses aussi, face à des innovations qui s'imposent dans notre quotidien et préparent l'avenir.

  • On le sait, les contraintes pesant sur l'offre et la demande d'énergie sont fortes, mais notre avenir énergétique repose-t-il uniquement entre les mains de l'économie et de la géopolitique ? Non : la science et la technologie peuvent, tôt ou tard, changer la donne.
    À plusieurs reprises dans le passé, en effet, des « ruptures » scientifiques et techniques ont changé radicalement les modes de production et de consommation de l'énergie. Quelles seront alors, à l'horizon 2050, les ruptures ouvrant la voie à de nouvelles filières énergétiques ou à de nouveaux modes de consommation de l'énergie ?
    Grands thèmes abordés : la problématique des moteurs du futur et des nouveaux carburants ;
    L'énergie nucléaire ; la filière photovoltaïque ; le stockage et la distribution de l'électricité par des réseaux adaptés ; énergie de demain/société de demain.

  • Pierre Papon est professeur à l'École de Physique et de Chimie de Paris. Il a été directeur général du CNRS, de 1982 à 1986, puis directeur de l'IFREMER, de 1989 à 1995. La France, comme d'autres pays européens, a certes une tradition maritime, mais surtout rurale et continentale. Rares sont les Français, simples citoyens ou dirigeants, qui considèrent la maîtrise de l'espace océanique comme un enjeu fondamental. Or, non seulement notre indépendance militaire, économique et énergétique, mais aussi nos progrès scientifiques et techniques dépendent pour une part importante de l'espace maritime. L'auteur plaide pour une politique européenne de la mer permettant aux pays comme la France ou la Grande-Bretagne d'exploiter véritablement l'immense atout que représentent leurs grandes façades maritimes.

  • La matiere dans tous ses etats

    Pierre Papon

    • Fayard
    • 12 September 2001

    Comment expliquer que l'on puisse trouver une même substance, telle que l'eau, dans plusieurs états - liquide, solide, gazeux ? Quels mécanismes physiques président aux changements d'états ? Pourquoi certains liquides forment-ils des verres en se solidifiant ? Pourquoi certains solides sont-ils aimantés tandis que d'autres sont de parfaits conducteurs de l'électricité ?...
    Cet ouvrage, abordable par le non-spécialiste, est consacré aux défis scientifiques que pose la compréhension des différents états de la matière. Il examine également les enjeux technologiques, économiques, voire politiques majeurs de ces recherches : analyse des évolutions climatiques, mise au point de fibres optiques requérant la fabrication de verres haute performance, exploitation de nouvelles filières énergétiques telles que la fusion thermonucléaire ou la combustion de l'hydrogène, conception de micro-robots ou de micro-capteurs pour la médecine grâce à l'étude des propriétés de la matière à l'échelle du nanomètre (le millionième du millimètre)... Pierre Papon est physicien. Professeur de physique thermique à l'École supérieure de physique et chimie industrielles de Paris, il est spécialiste de la physique des transitions de phases. Il a été directeur général du CNRS et président directeur général de l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (IFREMER). Il préside aujourd'hui l'Observatoire des sciences et des techniques (OST).

  • Manquerons-nous de pétrole dans vingt ou trente ans ? Quel carburant utiliserons-nous alors dans nos voitures et à quel prix ? Saurons-nous limiter l'usage des combustibles fossiles pour éviter une amplification de l'effet de serre ? Les biocarburants ou la fusion thermonucléaire sont-ils la solution à nos problèmes d'approvisionnement énergétique à long terme ? L'énergie, dont la consommation dans le monde a décuplé au cours du XXe siècle, suscite une multitude de questions au coeur du débat politique. Nous sommes à l'heure des choix compte tenu des risques que fait courir le réchauffement de la planète, des besoins énergétiques des pays en développement, des perspectives d'épuisement des réserves d'hydrocarbures et de la dimension géopolitique de l'accès à certaines ressources (le pétrole et le nucléaire). Ce livre, accessible à un large public synthétise tous les aspects de la question énergétique : il procède à un examen critique des scénarios énergétiques à l'horizon 2050, dans leurs dimensions économiques et géopolitiques ; il analyse les possibilités techniques et économiques des grandes filières (des énergies renouvelables au nucléaire) en montrant leurs limites ; enfin, il présente des scénarios de " crise ". Constatant qu'il n'existe pas encore de solutions scientifiques et techniques viables pour répondre à tous les besoins énergétiques à long terme de la planète, l'auteur évalue l'éventualité de ruptures scientifiques qui pourraient modifier la donne énergétique. Il présente en conclusion sept mesures pour tenter de faire face aux enjeux et aider à faire des choix.

  • Au début du XXe siècle, des découvertes scientifiques, des innovations technologiques et artistiques annoncent une transformation profonde de notre vision du monde : physique des quanta, psychanalyse, aviation, théorie de la relativité, cubisme...


    L'ouvrage de Pierre Papon identifie ces « signes du temps » (révolutions scientifiques et technologiques, oeuvres artistiques, littéraires ou philosophiques majeures) qui, au cours de ce siècle, ont entraîné de véritables ruptures dans notre perception du temps, de l'espace, de la matière et du vivant. Il offre aussi une réflexion sur la signification de ces manifestations, sur leur convergence, sur les modes de production et d'appropriation du savoir.

  • Que savons-nous de l'avenir ? Quel sera l'état de nos connaissances dans quarante ans ? Comment pouvons-nous l'entrevoir sans faire de sciencefiction ? Ce livre apporte une réponse, par une réflexion prospective sur la science et la technologie à l'horizon 2050 : des « ruptures » (des nouveaux concepts, des théories nouvelles) pourraient-elles changer la donne ?
    Parviendrons-nous à mieux comprendre les mécanismes du vivant et de la conscience ? Pouvons-nous envisager un renouvellement des théories de la matière et de l'univers et l'avènement d'une nouvelle informatique, etc. ?
    La prospective prend en compte les besoins de la société (dans les domaines de l'énergie, du travail, de la santé et de l'alimentation, de la sécurité) qui auront un impact sur la recherche (une nouvelle robotique, l'utilisation en médecine des thérapies géniques, des innovations dans l'énergie, etc.). Elle doit aussi anticiper l'évolution des liens entre science et société :
    - la recherche, vecteur de l' « économie de la connaissance », échappera-telle à la dictature du temps court et rendra-t-elle le monde plus lisible ?
    - une nouvelle géopolitique de la science et de la technologie et de nouveaux modes de production des connaissances émergeront-ils ?
    - comment engager le débat sur les choix technologiques et la dimension éthique des enjeux?
    C'est à ces questions que l'auteur, armé de sa longue expérience de responsable de la politique scientifique française, tente ici de répondre, à travers des scénarios du futur.

  • Qu'est-ce que l'énergie ? D'où vient-elle ? Quelles sont les différentes sortes d'énergies ?
    Quelles énergies pour demain ?

  • Histoire générale de Provence. T1 / , par M. Papon,... http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k114631s

  • Histoire générale de Provence. T3 / , par M. Papon,... http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k114633j

  • Histoire générale de Provence. T2 / , par M. Papon,... http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1146325

  • Relation de la peste de Marseille, en 1720, et de celle de Montpellier, en 1629 ; par J.-P. Papon,... : suivie D'un Avis sur les moyens de prévenir la contagion et d'en arrêter les progrès, publié par ordre du Gouvernement http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54160359

  • Voyage littéraire de Provence , contenant tout ce qui peut donner une idée de l'état ancien et moderne des villes,... l'histoire naturelle,... et cinq lettres sur les trouvères et les troubadours, par M. P. D. L. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k102254k

  • L'énergie est au centre de débats où interfèrent des enjeux géopolitiques, économiques, environnementaux, scientifiques et techniques. Au cours du XX e siècle, les habitants de la planète ont multiplié par un facteur dix leur consommation d'énergie. Pouvons-nous continuer à augmenter la consommation mondiale d'énergie ? Face à cette question, on a donc le sentiment que l'énergie se trouve à un « carrefour » : il est nécessaire de faire des choix. Après un rapide état des lieux (Quelle énergie consommons nous et sous quelle forme? Quelles sont les ressources et leur répartition dans le monde ?), les auteurs explicitent les contraintes importantes dont doit tenir compte la politique énergétique ainsi que les choix qui sont possibles si des pays comme la France veulent préserver un « accès durable à l'énergie ». En mettant en évidence ces choix, ils montrent au lecteur qu'il n'y pas de réponse unique aux questions que pose l'énergie et qu'il faut sans doute utiliser le mieux possible les filières existantes (de la biomasse au nucléaire en passant par les énergies renouvelables), tout en préparant des mutations scientifiques et techniques à long terme. Ils insistent sur la dimension sociétale et géopolitique de la question énergétique : la consommation d'énergie dépend de modes d'organisation de la société et de modes de vie, les politiques de l'énergie sont conditionnées par des rapports de force entre les pays ou les groupes de pays (les pays de l'OPEP par exemple) voire entre les grandes firmes productrices d'énergie. Plusieurs scénarios pour l'avenir sont présentés en conclusion.

  • Histoire générale de Provence. T4 / , par M. Papon,...
    Date de l'édition originale : 1776-1786 Sujet de l'ouvrage : Provence (France) -- Histoire -- Ouvrages avant 1800 Comprend : Mémoire sur les monnaies de ProvenceAppartient à l'ensemble documentaire : PACA1 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

empty