• La banque joue, en premier lieu, le rôle de liaison qui met en rapport les fournisseurs et les demandeurs d'argent. La plupart des opérations de blanchiment de capitaux et financement du terrorisme nécessitent à un certain moment l'intervention d'une banque, compte tenu des services techniques qu'elle offre. Les institutions financières sont impliquées dans la lutte contre le blanchiment de capitaux et financement du terrorisme parce qu'elles sont détentrices d'infos auxquelles les enquêteurs n'ont pas d'accès direct. Ce travail qui porte sur "Le secret bancaire à l'épreuve du blanchiment de capitaux et financement du terrorisme" sera bénéfique pour les professionnels de la banque et permettra de voir la face noire de la mondialisation. Il met en oeuvre à la fois les techniques de blanchiment ainsi que les stratégies de lutte contre ce blanchiment et financement du terrorisme. En même temps, des recommandations ont été proposées pour une meilleure gestion.

  • La satisfaction de la clientèle est vaste et complexe. L'analyse pratique est centrée sur les relations entre les produits offerts et la satisfaction de la clientèle. En d'autres termes, la relation service client est généralement l'objet d'une attention particulière. C'est donc aujourd'hui une véritable industrie qui joue un rôle économique de plus en plus important dans la plupart des pays. Dans toutes les activités, dans toutes les organisations, que ce soit politiques, que ce soit dans les services, que ce soit dans le tourisme, les différents acteurs cherchent à attirer des clients et à les satisfaire parce que sans la satisfaction, on ne peut pas parler de pérennité d'une offre.

  • Hans Castorp rend visite à son cousin dans un luxueux sanatorium de Davos, en Suisse. Piégé par la magie de ce lieu éminemment romanesque, captivé par des discussions de haut vol, il ne parvient pas à repartir. Le jeune Allemand découvre son attirance pour un personnage androgyne et, au mépris du danger, se laisse peu à peu envoûter par cette vie de souffrances, mais aussi d'aventures extrêmes en montagne et de dévergondage, où fermentent des sentiments d'amour et de mort.
    Écrite entre 1912 et 1924, La Montagne magique est l'un des romans majeurs du vingtième siècle. Cette oeuvre magistrale radiographie une société décadente et ses malades, en explorant les mystères de leur psychisme. Évocation ironique d'une vie lascive en altitude, somme philosophique du magicien des mots, ce vertigineux « roman du temps » retrouve tout son éclat dans une nouvelle traduction qui en restitue l'humour et la force expressive.

    1 autre édition :

  • La Mort à Venise est le récit de la passion folle et fatale qui saisit un écrivain d'âge mûr et l'apparition d'un gracieux adolescent d'une extraordinaire beauté.
    Dans Tristan, le dilemme qui s'offre à l'héroïne est de tenter de vivre en étouffant ses dons d'artiste ou mourir de musique.
    La fin de Lobgott Piepsam dans Le Chemin du cimetière prouve que la vie est dure aux faibles, mais que la mort vaut mieux que la débâcle d'une constante lâcheté.
    C'est peut-être dans ses nouvelles que Thomas Mann, le plus célèbre écrivain allemand de ce siècle, a mis le meilleur de sa verve ironique et de sa sensibilité musicale, de son émotion discrète et dominée, qui se drape volontiers d'un sarcasme.
    /> Introduction et notes d'Armand Nivelle.

  • Juliette est courageuse : même si elle a un peu peur de grimper à l'arbre, elle sait qu'elle ne risque rien, car papa la tient ! Mais, quand un chien aboie fort en montrant les dents, elle tremble de tout son corps et son coeur bat la chamade. Car la peur est utile : elle permet de cerner où se trouve le danger. Mais pourquoi a-t-on peur du noir ? Et que signifie "avoir le trac" ? Avec Juliette on fait le tour de cette grande question qui concerne les petits et les grands aussi !

  • Thomas Mann Les Buddenbrook Les Buddenbrook, premier roman de Thomas Mann, devenu l'un des classiques de la littérature allemande, retrace l'effondrement progressif d'une grande famille de la Hanse au xixe siècle, de Johann, le solide fondateur de la dynastie, à Hanno, le frêle musicien qui s'éteint, quarante ans plus tard, dans un pavillon de la banlieue de Lübeck.
    Le style, tout en nuances, où l'émotion se teinte de connivence et d'ironie, d'affinités et de détachement, traduit parfaitement la relation que l'auteur entretient avec la réalité et accentue subtilement la transcription du lent processus de décadence.
    Les Buddenbrook ou le grand livre de la dégénérescence.

    1 autre édition :

  • Dans la forêt amazonienne, les petits perroquets répètent les leçons de maître Ara pour les savoir par coeur.
    Il y en a qui trouvent ça idiot, difficile ou inutile. Mais, quand une élève se retrouve à la merci d'un jaguar affamé, elle ne peut compter que sur ce qu'elle sait par coeur pour se sauver...
    Une collection qui accompagne les CP dans leur découverte de la grande école et de ses premières fois, avec une double page de conseils pratiques destinés aux enfants élaborée en collaboration avec la pédiatre Catherine Gueguen.

  • C'est le jour du parcours en forêt pour la classe des poneys. La maîtresse donne la consigne: il faut tous se retrouver à l'arrivée.
    Aussitôt, certains s'élancent pour gagner la course, tandis que d'autres s'effraient ou se découragent. Mais à quel moment la maîtresse leur a-t-elle demandé d'arriver le premier ? Ce n'est pas une compétition...
    Une collection qui accompagne les CP dans leur découverte de la grande école et de ses premières fois, avec une double page de conseils pratiques destinés aux enfants élaborée en collaboration avec la pédiatre Catherine Gueguen.

  • « Quand on est mort on grandit plus ! ».
    « Quand on est mort, est-ce qu'on peut parler ? ».
    « La vie de mamie s'est s'arrêtée, est-ce qu'elle va recommencer après ? ».

    Par une série de questionnements, voici un livre qui aide les enfants à prendre conscience de la « finitude » de la vie. Donc du sens de la vie-même.

    Un livre qui aidera toutes les familles en deuil à ouvrir un espace de dialogue apaisé et ouvert, hors de toute question métaphysique. Un thème fort et malheureusement très d'actualité en 2020.

  • Castille n'est pas une princesse ordinaire. Le rose l'embête, les licornes et les chatons ne lui font aucun effet, elle déteste les barrettes à fleurs ou broder des petits coeurs. Elle, ce qu'elle aime, c'est s'occuper des cochons du fermier Mathurin, salir sa robe et ses jolies bottines dans le crottin. Et alors, est-ce que ça fait d'elle une princesse moins bien ?

    Une histoire avec de la dentelle, quelques petits prouts... et une bonne dose de liberté !

  • On le sait, le sommeil est indispensable à la croissance.
    En plus de favoriser les connexions neuronales, il permettrait même à l'enfant d'appréhender la séparation.
    - Problèmes d'endormissement, terreurs nocturnes : le sommeil reste un sujet de préoccupation majeur pour les parents.
    - À un âge où la sieste devient provisoire mais les journées plus chargées en émotions : un documentaire pour comprendre à quoi sert le sommeil et comment mieux le préparer.
    - Une collection jeune d'à peine deux ans, mais qui a tout d'une grande : "Les Émotions" (10 600 ex.), "Zizis et Zézettes" (10 800 ex.) depuis avril 2018.

  • Dans la cour du palais, les princesses jouent à des « jeux de princesses », et les princes à des « jeux de princes ».
    Et pourtant, parmi eux, des princes et des princesses ne sont pas d'accord. Eux aimeraient bien jouer ensemble à des jeux... pour tous les enfants !
    Une collection qui accompagne les CP dans leur découverte de la grande école et de ses « premières fois », avec une double page de conseils pratiques destinés aux enfants, élaborée en collaboration avec la pédiatre Catherine Gueguen.

  • Début des années 30 du siècle dernier, Sebastian, un écrivain, Sonja, une comédienne, Gregor Gregori, danseur et dandy, et d'autres, veulent échapper à un monde qui ne leur ressemble plus. La drogue devient leur refuge. Ensemble mais seuls, ils se côtoient, fuient à Paris, à Berlin ou encore à Fès, simplement pour faire une trêve, le temps d'une courte rencontre à l'infini...

    1 autre édition :

  • « Moi, j'aime les fraises ! ».
    « Moi, j'aime mon chat ! ».
    « Moi, j'aime ma grand-mère ! ».

    Qu'est-ce que ça veut dire « aimer » quand on peut aimer tant de choses différentes, de tant de façons différentes ? On aime avec ses sens (le chocolat, le vélo, nager...) mais aussi avec son coeur (son doudou, ses parents, ses jouets...). Par une série de questionnements, voici un livre qui aide l'enfant à prendre conscience de sa relation aux autres et à tout ce qui l'entoure. Comment vivre bien ensemble tout en développant sa propre personnalité ?

    Un livre qui aidera toutes les familles à ouvrir un espace de dialogue apaisé et ouvert, hors de toute question métaphysique. Un thème fort qui permet d'aborder toutes sortes de relations, avec ses parents, ses frères et ses soeurs, ses copains, etc.

  • " L'un des plus grands romans de Thomas Mann, composé aux Etats-Unis de 1943 à 1947, et dont la trajectoire trouve un écho flamboyant et tragique dans l'histoire contemporaine, le triomphe et l'apocalypse de l'Allemagne hitlérienne.
    Brassant les mythes, renouant avec le démoniaque, paraphant son véritable testament spirituel d'artiste, Mann nous livre la biographie imaginaire d'un artiste qui, comme Nietzsche, braverait la folie pour porter la souffrance d'une époque dans son orgueil de créateur et, comme Schsnberg, serait l'inventeur de la musique sérielle.
    " Jamais, disait-il, je n'ai autant aimé un personnage imaginaire. " Texte intégral "

    1 autre édition :

  • Super-Maîtresse l'a annoncé : aujourd'hui, les super-CP passent leurs évaluations de rentrée. Pour certains, c'est facile ! Pour d'autres, beaucoup moins. Il y a des élèves, enfin, qui n'y arrivent pas du tout... pour le moment. Car super-Maîtresse est justement là pour les aider !
    Une collection qui accompagne les CP dans leur découverte de la grande école et de ses « premières fois », avec une double page de conseils pratiques destinés aux enfants élaborée en collaboration avec la pédiatre Catherine Gueguen.

  • Le tournant

    Klaus Mann

    Né en 1906, klaus mann, le fils aîné de thomas mann, fut un écrivain précoce qui, à dix-huit ans, avait déjà publié une pièce de théâtre et un recueil de nouvelles.
    Seul ou avec sa soeur erika, il commença dès ce moment à parcourir le monde- europe, asie, etats-unis... mais, très vite, cette vie insouciante et libre de dandy des années folles - drogue dure, sexe, homosexualité affichée - fut interrompue par la montée du nazisme, auquel il s'opposa résolument dès le début. ecrivain prometteur encouragé par cocteau et gide, il fonda en exil une revue antifasciste à laquelle collaborèrent notamment einstein, brecht, trotski, pasternak, roth et hemingway, et participa, en 1934, à la préparation avec rené crevel du congrès international pour la défense de la culture.
    Après avoir été correspondant de guerre en espagne du côté républicain, il s'installa aux etats-unis en 1938, et c'est sous l'uniforme américain qu'il devait revenir dans une allemagne en ruine. son oeuvre romanesque - fuite au nord, le volcan, mephisto - contenait déjà de nombreux fragments autobiographiques. mais il fallut attendre le tournant, qu'il acheva peu avant son suicide à cannes, en 1949, à l'âge de quarante-deux ans, pour qu'il brosse magistralement la fresque tragique de son temps.
    La beauté du livre tient à cette étrangeté : c'est l'autobiographie sans confession d'un homme plus attentif aux autres et à son époque qu'à lui-même.

  • Les poussins qui entrent en CP ne sont plus des bébés. La preuve : ils quittent l'école des petits pour celle des grands. Mais ils n'avaient pas prévu, dans cette école de grands, d'être les plus petits... Or, dans la basse-cour, les poulets plus âgés occupent toute la place...

    Une collection qui accompagne les CP dans leur découverte de la grande école et de ses "premières fois", avec une double page de conseils pratiques destinés aux enfants élaborée en collaboration avec la pédiatre Catherine Gueguen.

  • Sur la plage, les plastiques abandonnés mettent en danger les animaux marins, dans la nature, certaines espèces végétales sont menacées, à la campagne, les oiseaux diminuent, en ville, la voiture prend toujours plus de place... Découvrez dans ce recueil de 4 histoires comment 4 enfants ont décidé de prendre les choses en main pour améliorer le monde dans lequel ils vivent. Des histoires pour sensibiliser les jeunes lecteurs à l'écologie et à la protection de la planète.
    Préfacé par Maxime Zucca, ornithologue et naturaliste.

  • Dès 3/4 ans, les tout-petits se posent des questions sur leurs parents... À l'âge où ils sont affectivement encore très dépendants de leurs mère et père, ils sont souvent traversés par de fortes émotions. Et les parents ne savent pas toujours trouver les mots justes. Certaines questions essentielles, parfois, laissent sans voix.

    Importantes dès l'enfance, ces questions existentielles méritent d'être prises en compte avec attention.

    À travers cinq contes provenant de différentes cultures du monde, cet ouvrage amène les petits à réfléchir sur leurs parents, leur condition d'enfant, leur place dans la famille... Des bandes dessinées permettent d'ouvrir le dialogue et d'approfondir la réflexion.

    - Pourquoi faut-il obéir aux parents ? (éducation, transmission, autorité...) - Pourquoi les parents veulent-ils des bébés ? (amour des parents, construction d'une famille...) - Pourquoi je ne peux pas me marier avec mon papa ? (liens familiaux, complexe d'oedipe...) - Pourquoi les parents se disputent ? (disputes, séparation, divorce...) - Est-ce que quand je serai grand, je pourrai habiter avec papa et maman ?(grandir, devenir adulte, autonomie, émancipation...) Un ouvrage indispensable pour aider les petits à dire ce qu'ils éprouvent, les rassurer et les aider à grandir.

  • Carotte, le lapin d'Emilien, est mort : le petit chien est profondément triste... Heureusement, maman et papa sont là pour l'aider à accueillir sa tristesse, et à faire le deuil de son ami.

    La collection Petit Zen propose des histoires poétiques et rassurantes pour passer un moment calme avec son enfant et lui apprendre à canaliser ses émotions.

  • Thomas Mann Tonio Kröger Peintre puissant de la bourgeoisie allemande avec Les Buddenbrook, Thomas Mann publie à vingt-huit ans ce bref roman, une de ses oeuvres les plus révélatrices de son débat intérieur.
    Jeune écrivain prisonnier de l'introspection et de la réflexion sur son art, Tonio Kröger est fasciné par son contraire : ceux qui vivent sans réfléchir, abandonnés à leurs instincts vitaux, comme son camarade Hans et la belle Ingeborge, dont il s'éprend. L'art et la pensée seraient-ils morbides ? La vraie vie résiderait-elle dans la sérénité heureuse et terre à terre des gens « normaux » oe Dans cet étonnant portrait d'un homme qui ne parvient pas à s'approuver, le grand romancier, prix Nobel de littérature en 1929, mêle la réflexion philosophique à l'analyse des tourments de l'âme, avec une lucidité et un dépouillement qui font de ce roman une oeuvre classique au meilleur sens du terme.

    2 Autres éditions :

  • Quand les émotions prennent le dessus, voici un livre pour aider l'enfant à les apprivoiser ! A la fin de l'ouvrage, 8 cartes exercices pour canaliser ses émotions. La collection Petit Zen propose des histoires poétiques et rassurantes pour passer un moment calme avec son enfant et lui apprendre à canaliser ses émotions.

  • Nouvelle d'enfance Nouv.

    Nouvelle d'enfance

    Klaus Mann

    • Rivages
    • 3 March 2021

    Ecrite en 1926, alors que Klaus Mann, fils aîné de Thomas Mann, avait à peine vingt ans, c'est le deuxième ouvrage de cet auteur. Dans cette nouvelle au titre innocent, Klaus Mann montre donc déjà un véritable engagement pour les marginaux et les réprouvés - un engagement qui, peu à peu, va mener Klaus Mann vers un combat plus public, vers une ouverture à la cité et aux problèmes qui, dans cette République de Weimar à l'agonie, deviennent de plus en plus oppressants. En même temps, Klaus Mann efface symboliquement la figure du père, ce Thomas Mann honoré et vénéré, modèle, juge et rival, qui n'a jamais vraiment compris son fils, lequel, du moins dans sa jeunesse et avant que leurs relations s'apaisent, a profondément souffert de ce manque d'amour.

empty