• Sur cette partie nord du plateau convoité par les militaires, veillent les paysans du Larzac, toujours aussi nombreux, toujours aussi déterminés. Certes, le soutien extraordinaire qu'ils ont trouvé en France les a beaucoup aidés. Il n'empêche que depuis le début : l'affaire du Larzac, c'est l'affaire des paysans du Larzac. Pendant ces huit années, que de chemin parcouru... Après la réaction viscérale du paysan qui refuse de quitter sa terre, est venu le temps de la réflexion, de l'approfondissement. La course aux armements, le pillage du tiers monde, l'égoïste recherche du profit, la centralisation excessive, l'étouffement des cultures régionales ont été dénoncés par d'autres bien avant. L'originalité des paysans du Larzac est de s'exprimer par des actes : longues marches, jeûnes, labour de terrains militaires et récolte au profit de villages du Sahel, construction de bergeries et de routes, redécouverte de la fête... Tout en pratiquant la démocratie locale, la non-violence, la solidarité, ils assument directement leurs responsabilités, et ils ont clairement conscience de défendre un art de vivre, une manière d'être. La dignité et l'authenticité de leur démarche - où l'humour a toujours sa place - fait de leur lutte un exemple et un symbole.

empty