• Le corps d'un homme, la gorge tranchée au bas de son immeuble jette le lieutenant Ma et son adjoint Zhou dans une enquête au cours de laquelle ils vont remuer le ciel et la terre de Pékin menacé d'attentats par des séparatistes Ouighours.
    Treize jours dans une voiture pie à ne connaître que des nuits blanches et des bols de nouille, treize jours à sillonner les rues et les quartiers les plus louches de la Capitale, dans le Pékin des bas-fonds, des junkies punk et des prostituées.
    La corruption liant l'urbanisme de la capitale chinoise au milieu de la drogue et de la pègre les amène, lui, le lieutenant désabusé par un mariage raté et son coéquipier borderline à relier plusieurs meurtres identiques et tenter de remonter la piste des égorgeurs pékinois.

    Mi Jianxiu est un écrivain né en 1961. Trois de ses romans policiers ont été publiés aux éditions de L'Aube.

  • Au début des années 1980, l'inspecteur Peng Yetai de la Sécurité publique de Pékin est chargé d'une affaire de meurtre. On vient de découvrir le cadavre squelettique d'un homme, vêtu d'habits qui ne sont pas les siens et abandonné dans une ruelle.
    Faisant appel à la sagacité de son ami Li Jianjia, juge du tribunal populaire du district Chonwen, il cherche désespérément à identifier la victime. La découverte du corps d'une femme, puis de deux autres hommes, se succèdent dans un bref intervalle et leur fournissent quelques indices ténus qui convergent vers un village du Jiangxi. Leur enquête révèle des plaies restées vives, témoignant d'une violence atroce qui s'est déchaînée, et se déchaîne encore, tandis que les luttes politiques et personnelles s'entremêlent jusqu'à la catharsis finale...

    Mi Jianxiu, né en 1961, a publié plusieurs polars chez le même éditeur. Il décortique comme nul autre la société chinoise, ne dissimulant rien de ses enjeux politiques et de son fonctionnement judiciaire.

  • En 1970, alors que la Révolution culturelle connaît des heures sombres, Da Han, un ancien nationaliste devenu chef de camp de rééducation par le travail, fait régner la terreur et l'injustice sur celles et ceux qui sont condamnés à recevoir les enseignements du maoïsme. Dix ans plus tard, alors que le libéralisme commence à poindre le bout de son nez et que la Chine semble lorgner du côté de l'Occident, un traîne-savates venant d'une province du Sud gît égorgé dans un chantier de démolition à Pékin. Qui d'autre que le juge Li, ­fonctionnaire intègre et têtu, aurait envie de remuer ciel et terre à la recherche de la compagne de l'homme égorgé et de sa fille adoptive, égarées dans un Pékin sens dessus dessous ? C'est en réalité à la poursuite d'un assassin implacable que se lance le juge Li.

    « Un récit savoureux qui dévoile l'envers du décor d'un pays en pleine mutation. » Gérard Meudal, Le Monde

    Mi Jianxiu est un écrivain né en 1961. Récemment réédité chez le même éditeur, dans la même série, Jaune camion.

  • Un sordide réseau de gamines droguées jusqu'à la moelle et un doigt coupé retrouvé dans une poubelle conduisent à un procès pour vols de camions qui entraînera Li Jianjia, juge d'un tribunal populaire à Pékin, ainsi que son ami, l'officier de police Peng, sur la piste d'un trafic bien plus important... Mao est mort, mais la Révolution culturelle est encore dans tous les esprits, et les pressions sur le juge et sur le policier sont considérables. De Qingdao aux confins de la Mongolie, la ténacité des deux hommes aura raison de toutes les difficultés.« Un voyage en Chine, le temps d'un roman noir. » MétroMi Jianxiu, né en 1961, a publié plusieurs ouvrages chez le même éditeur autour du personnage du juge Li. En 2016 paraît Fang Xiao dans la tourmente.

  • « Ils s'étaient perdus de vue. Des souvenirs mêlés affluèrent en masse, mais c'est comme ça : quand on revoit des gens connus il y a longtemps, c'est comme s'ils appartenaient à une autre vie, une vie qui n'avait pas que de bons côtés, et on ne trouve rien à dire. »Fang Xiao, jeune père de famille pékinois, tombe par hasard sur Sui Ganggang, un camarade d'enfance devenu policier. Sui est un personnage ambigu, rival amoureux de Fang dans une adolescence secouée par la Révolution culturelle. Malgré les avertissements de sa femme, objet de cette ancienne rivalité, Fang, mû par un inexplicable sentiment de culpabilité, lui accorde sa confiance. Sui a changé, Sui va tenter d'arranger les ennuis que le hasard accumule sur la tête de Fang : menace d'expulsion, soucis d'argent, suspicion de meurtre. Pourtant, rien n'empêchera la dégringolade sociale qui conduit Fang à envisager la dernière extrémité...L'examen du passé, des révélations en cascade, mèneront à la catharsis finale, brutale et sans appel.Mi Jianxiu, né en 1961, a déjà publié, chez le même éditeur, une série de polars autour du personnage du juge Li, dont le premier volet s'intitule Jaune camion.

empty