• L'Europe existe-t-elle encore en tant qu'unité et projet ? Comment définir aujourd'hui la place de notre pays au sein de l'Union ? L'auteur propose de s'appuyer sur la zone euro en construisant un véritable fédéralisme économique et social ; de favoriser des noyaux durs européens capables de résister à la concurrence mondiale et constitués autour des grandes industries, universités et pôles de recherche, et de la mise en commun des ressources militaires de quelques pays...

  • Il existe une sagesse indépendante du temps et de l'espace, valable au XXe siècle de notre ère comme au XXe siècle du Moyen Bronze européen et du Moyen Empire de Thèbes. Ce que les Maîtres ont dit voilà des millénaires, c'est comme s'ils l'avaient dit ce matin. Il existe une sagesse, sagesse planétaire et sagesse éternelle, comme il existe une atmosphère, une forme humaine, une arithmétique, une géométrie, une physique. Il existe depuis toujours un ensemble de vérités qui ne dépend ni des humeurs d'un homme ni de celles des climats. Qu'ils soient prophètes, initiés, philosophes ou fondateurs de religions, tous les grands instructeurs, tous les fils de l'Homme, qui sont aussi des fils de Dieu, ont quelque chose à nous dire pour la conduite de notre vie. Ils peuvent nous aider à la mieux structurer, à mieux nous accomplir. Qu'ils se nomment Orphée, Zarathoustra, Confucius, Meng-Tseu, Çakyamouni, Pythagore, Isaïe, Socrate, Platon, Christ, Paul de Tarse, Plotin, Muhammad, ils répondent de façon univoque à nos interrogations ; leur extraordinaire consensus va parfois jusqu'à l'identité des termes. Leurs messages présentent une telle unité qu'ils semblent émaner d'une seule personne, ils concordent de façon si étonnante qu'il est possible d'en tirer un enseignement pragmatique qui nous permettra de nous ressourcer, de nous ressaisir. C'est ce que Jean Prieur a voulu faire dans ce livre qui transmet la sagesse de ces Maîtres de justice ou Maîtres de la pensée juste. Sagesse éternelle, sagesse planétaire.

  • Les dieux habitent leur propre monde, mystérieux : leur nature et leur forme sont inaccessibles à l'esprit et aux yeux des mortels. Sur terre, ils se manifestent par des statues, d'apparence humaine ou animale, parfois même dans des bêtes vivantes. Aussi l'animal occupe-t-il une place importante dans les religions antiques du monde méditerranéen. À des degrés divers, il représente la divinité : l'aigle est l'attribut ou l'image de Zeus en Grèce, de Jupiter à Rome ; en Égypte, le taureau Apis est l'incarnation d'un dieu. S'ils veulent se déplacer rapidement, ou transmettre aux hommes des messages, les dieux ont besoin des bêtes. Les sacrifices sanglants d'animaux créent un lien étroit entre les hommes et les dieux.

  • Le 20 avril 1889 naît en Autriche un enfant prénommé Adolf. Jeunesse misérable. Pour subsister, il peint des aquarelles. Puis il fréquente des sociétés occultes. Il n'est ni beau, ni très intelligent. Pourtant, il deviendra bientôt mondialement et tristement célèbre. Hitler... Incarnation du mal absolu. Comment expliquer cet incroyable destin, cette fascination qu'il exerçait sur les foules, cette chance insolente qui lui permit d'échapper aux obus de 14-18 et, plus tard, aux nombreux attentats organisés par la résistance allemande ? Existe-t-il une providence luciférienne ? Pour Jean Prieur, les forces en présence lors de la Seconde Guerre mondiale se situaient autant dans le ciel métaphysique que dans celui des bombardiers. Car l'Histoire n'est que l'autre nom de l'éternelle bataille des Fils des Ténèbres contre les Fils de la Lumière...

  • La France et le monde ont vécu une extraordinaire accélération de l'histoire, à un rythme inconnu dans l'expérience humaine. Quoi de commun entre l'univers mental et imaginaire d'un lycéen des années 1950 et celui d'un jeune aujourd'hui ? 
    Jean Prieur s'efforce d'abord d'en tirer les conséquences pour lui-même. Qui est-il, lui qui appartient au troisième millénaire, tout en ayant vécu des époques si différentes et si contrastées ? Pour témoigner des bouleversements traversés par sa génération, l'auteur exprime ce qu'il a vécu, entendu et observé, en abordant des thèmes qui lui semblent particulièrement révélateurs de ce changement : les transformations de la nation et de la société française, le rapport au temps ou à l'espace, à la religion et à la mort. De même il étudie l'évolution de la famille, de l'éthique ou de l'amour, du travail ou de la culture, l'explosion et les conséquences de la technologie. 
    Comment assurer la transmission entre générations dans un tel contexte d'ébranlements et de cassures ? Le risque existe en effet que, face à nos descendants, nous ayons de plus en plus de mal à léguer ce que nous avons reçu, dans un monde de plus en plus difficile à maîtriser.

  • Champagne, février 1357. Henri, évêque de Troyes, chevauche vers le lazaret de Lirey, pour tenter de convaincre sa cousine Lucie, dont il est amoureux, de renoncer à ses voeux religieux.

    Dans la chapelle où ils sont réunis, les moines font cet amer constat : les caisses sont vides, et les travaux de l'abbatiale, qui doit accueillir un morceau de la Vraie Croix, seront bientôt arrêtés, faute de moyens... Nous avons fait le serment de bâtir une abbatiale qui accueillera la relique, et nous serons fidèles à notre parole, quoi qu'il en coûte, s'exclame Thomas, le prieur de la communauté.

    Les ressorts de la tragédie, tant amoureuse que religieuse, sont désormais en mouvement...

  • Peu de gens le savent : Jésus occupe dans le Coran une place éminente.
    À partir de deux versets de la sourate IV qui évoquent la crucifixion de Jésus de manière inattendue, Gérard Mordillat et Jérôme Prieur cherchent à reconstituer ce que l'on peut comprendre des origines de la prédication de Mahomet, de son développement dans un milieu païen très marqué pourtant par les références et les influences bibliques.
    Une religion ne naît jamais de rien. L'islam s'est voulu l'ultime révélation après la révélation juive et la révélation chrétienne. Elle en est à la fois l'héritière et la concurrente. Au carrefour des trois monothéismes, dans la succession du judaïsme de Moïse et du judéo-christianisme de certains disciples de Jésus, ce livre explore pour nous la formation de l'islam au début du VIIe siècle de notre ère.
    Pourquoi et comment le juif de Galilée mué en Christ fondateur du christianisme est finalement devenu dans la péninsule arabique " le messie Jésus, fils de Marie, envoyé d'Allah ", l'ultime prophète avant le Prophète.
    Jérôme Prieur et Gérard Mordillat sont écrivains et cinéastes. Les auteurs de la mémorable série de films Corpus Christi ont publié au Seuil Jésus contre Jésus. Leur premier essai, qui demeure un grand succès, a été suivi de Jésus après Jésus sur les origines du christianisme puis de Jésus sans Jésus sur la christianisation de l'Empire romain.
    Jésus selon Mahomet accompagne et prolonge Jésus et l'islam, la nouvelle série qu'ils ont réalisée pour Arte où interviennent vingt-six des plus grands chercheurs internationaux sur l'islam.

  • Turin, mai 1898. Lucia, fille unique du baron Tomaso Pastore d'Urbino, se donne pour la première fois à Enrico Spitiero, un jeune avocat et député socialiste. Le baron, chef du parti monarchiste est un catholique fervent, alors que l'amant de Lucia, Enrico, est un athée notoire. Tandis que dans la rue des manifestants crient À bas la monarchie, Secondo Pia photographie le suaire dans la cathédrale San Giovanni Baptista. Pour le baron d'Urbino, c'est le visage du Christ qui se révèle. Aussitôt, à la chambre des députés, Enrico dénonce un tour de passe-passe des monarchistes pour asseoir le trône de la maison de Savoie. Les esprits s'échauffent, Tomaso et Enrico en sont presque à venir aux mains. Dans le public, Lucia assiste, impuissante, à la querelle qui oppose son père et son amant...

  • 3 exercices d'hypnose inédits de Nicole Prieur.Votre soeur ou votre frère vous a encore fait une réflexion que vous trouvez déplacée et vous ruminez ?
    Vous vous sentez démunie face à votre enfant qui pleure et que vous n'arrivez pas à consoler ?
    Vous culpabilisez parce que vous vous êtes angoissé à l'idée de la prochaine grande réunion familiale ?
    Ces séances sont faites pour vous ! L'hypnose est une pratique de guérison dont les vertus apaisantes répondent particulièrement bien aux besoins de notre époque. Elle fait appel à notre capacité d'auto-guérison et nous aide à reprendre notre vie en main.
    Dans ces 3 exercices, Nicole Prieur propose d'alléger les souffrances d'enfance et autres blessures anciennes qui, trop souvent, entravent notre vie d'adulte.
    Le premier exercice " La maison pour apaiser les blessures d'enfance " développera votre confiance en vous ; libérez-vous du jugement parental et osez être fier de vos qualités.
    Puis " La bulle pour se protéger " vous permettra de ne plus vous sentir étouffé par vos parents, conjoint(e), amis ou collègues. Cette bulle imaginaire se révèlera une alliée indispensable lors des réunions de famille dont vous pourrez profiter sans être atteint par d'inévitables crispations.
    Enfin, l'exercice de " La sensorialité " vous aidera à stopper vos ruminations en vous rendant plus disponible et ouvert à ce que la vie peut vous offrir pour enfin saisir des éclats de bonheur.
    Grâce à ces exercices d'hypnose, à réaliser dans le confort de votre fauteuil, vous découvrirez que vous êtes capable de bien plus que vous ne l'imaginez.

  • Devant la montée des périls qui tendent à rendre la vie de plus en plus difficile sur notre planète, ce Précis vise à éclairer les auteurs ou les victimes des désordres écologiques. Instrument de référence exhaustif sur le droit de l'environnement français, il répond à l'attente de tous les utilisateurs de l'environnement (industriels, associations, collectivités locales, professions judiciaires et administrations, simples citoyens).
    L'ouvrage aborde tous les aspects de ce droit nouveau consacré par la Constitution depuis 2005 comme un droit fondamental de l'homme grâce à la Charte de l'environnement et à la jurisprudence du Conseil constitutionnel.
    La nouvelle edition rend compte d'une série de réformes d'apparence mineures mais qui en réalité contribuent, selon les cas,  à renforcer la protection de l'environnement ou au contraire à la diminuer. C'est notamment au nom de la simplification  et de l'allègement des procédures qu'on été introduites plusieurs réformes procédurales a priori anodines mais qui en réalité diminuent certains droits  relatifs à la participation du public, par exemple en matière d'enquêtes publiques. La grande loi sur la biodiversité et les paysages de 2016 est celle qui a le plus répondu aux exigences nouvelles en matière d'environnement. Plusieurs réformes touchent à la fois l'environnement et d'autres secteurs comme le patrimoine, l'urbanisme ou l'agriculture, dans la mesure où , conformément au principe d'intégration, les autorités publiques s'efforcent d'introduire l'environnement dans toutes les politiques sectorielles. On peut citer à cet égard les réformes de 2016 sur l'architecture et le patrimoine, sur l'autorité environnementale, sur la création des missions régionales de l'autorité environnementale, sur l'information et la participation du public; de 2017 sur l'autorisation environnementale par fusion de procédures.

  • Un certain Marcel Proust, dix-neuf ans en juillet 1890, fait paraître son premier texte imprimé dans le troisième numéro de la revue Le Mensuel. De novembre 1890 à septembre 1891, sous son nom, ses initiales et quelques pseudonymes, il donne au Mensuel dix textes : récits, chroniques sur la mode ou les beaux-arts, comptes rendus de la vie mondaine et culturelle. Il y évoque aussi des « choses normandes » et le souvenir d'une certaine Odette, jadis aimée, et qu'il visite des années plus tard dans la nostalgie du temps perdu. Jérôme Prieur s'est penché sur l'histoire et le contexte de ces premiers pas littéraires jusqu'ici demeurés inédits. Il nous invite à découvrir le jeune Marcel dans le monde éphémère et brillant dont l'oeuvre, ici en germe, s'est nourrie.

  • Voici une méthode originale pour régler les conflits de famille et de couple : l'hypnose, ici génératrice de liens, de ponts, développe la confiance mutuelle et facilite la relation entre soi et autrui. Plus qu'une expérience étrange, ce livre agrémenté d'exercices pratiques explore un art inédit de vivre au quotidien, avec les autres, et propose d'apprivoiser l'amour en sortant du cercle infernal des reproches afin d'attraper des éclats de bonheur. Formée par François Roustang, Nicole Prieur est psychothérapeute et hypnothérapeute.

  • Dans les relations familiales, l'argent peut être un véritable poison, et ce n'est pas une question de fortune. Parfois, il suffit d'un grain de sable dans la vie quotidienne pour révéler une fracture et créer des imbrications inattendues au sein des couples, des fratries et des familles, entre liens de sang, de coeur et d'argent.
    Les enjeux sont différents selon les circonstances : lors de la constitution du couple, de la naissance des enfants, de leur adolescence, de leur envol, puis de la retraite, de la vieillesse ou encore des séparations, du chômage, de la maladie, des successions... En prendre conscience permet à chacun de mieux se situer dans le rapport à l'argent, à l'amour, à l'autre, et d'éviter les malentendus.
    Nicole et Bernard Prieur mettent en lumière les sources de souffrance et d'incompréhension et donnent ainsi des outils précieux pour rendre la vie de famille plus légère, et les liens d'amour plus épanouissants.

  • Depuis l'enfance, j'ai voulu écrire mes souvenirs de la guerre de 14.
    J'ai mis des années avant de m'aventurer sur les traces de cette vieille guerre qui s'était déposée en moi, alors qu'aucune raison biographique, apparemment, ne justifiait cette obsession.
    Cette guerre appartient à notre histoire intime, à nos familles, à nos secrets de famille. Partout les monuments viennent nous le rappeler, avec leur litanie de noms. Survivants et rescapés, combattants oubliés ou disparus, les soldats de 14-18 sont restés des soldats inconnus. Avec leur moustache, leur képi, leur casque, n'ont-ils pas tous l'air de se ressembler ?
    Alors j'ai laissé les revenants m'approcher. J'ai fouillé leurs visages, leurs photos, et même un petit film amateur tourné au front, qui m'est parvenu comme une bouteille à la mer. Je suis parti rechercher les êtres vivants, fossilisés à l'intérieur de ces images, et pourquoi cette guerre s'était fichée au fond de mes yeux.
    J. P.

  • Qui peut réunir dans un même livre un critique de cinéma émérite, une ex-star du cinéma pornographique, un cascadeur de génie, un ancien coach sportif, une comédienne aussi talentueuse que renommée et un écrivain fou de cinéma asiatique ? La réponse pourra surprendre de prime abord, avant de devenir évidente : Jackie Chan !
    En 2017, après 15 années où ses films n'avaient presque jamais atteint les écrans français, sort l'excellent The Foreigner. Jackie Chan, 63 ans, se rappelle à nos bons souvenirs et, dès lors, François Barge-Prieur a une idée folle : celle d'aller retrouver son idole de jeunesse ; de partir Sur les traces de Jackie Chan.
    Commence alors pour lui un voyage à la rencontre d'autres passionnés (avec, au casting, Charles Tesson, Céline Tran, Cyril Raffaelli, Éric Faber, Cécile de France), mais aussi à la rencontre de lui-même et de ses propres souvenirs.
    Plongée dans la nostalgie des vidéo-clubs et des magnétoscopes, de la découverte du cinéma asiatique et d'une passion qui a commencé il y a un quart de siècle...
    Journal de bord d'une enquête minutieuse et d'une quête insensée...
    Sur les traces de Jackie Chan est tout cela et même plus encore. Et, au gré des récits qui se croisent et du livre qui se crée, se dessine en creux le portrait du plus grand génie du cinéma comique d'action.
    À la fin, François Barge-Prieur rencontrera-t-il son idole ?
    Suspense...

    François Barge-Prieur est l'auteur de l'émission culturelle "Le Bon Plan" : sous la forme de courtes vidéos, il y décrypte les bonnes idées de mise en scène, de façon à la fois exigeante et accessible. Dans la continuité de ce travail, il intervient dans de nombreux dispositifs d'éducation à l'image, et propose des formations et des conférences pour différents types de public.


    Critique au sein de la revue Les Fiches du cinéma, il a collaboré à plusieurs ouvrages collectifs, dont Les Sortilèges du blockbuster, paru en 2017. Sur les traces de Jackie Chan est son premier roman.

  • Ce roman, policier malgré lui, nous fait partager les sentiments d'un adolescent face à l'absence du père. Y sont également évoquées les problématiques du monde contemporain comme l'intolérance et l'égoïsme des individus aujourd'hui. Malo est un adolescent qui parle très peu aux autres, au grand dam de son amie Stéphanie. Il souffre énormément de l'absence de son père qui a quitté sa famille il y a déjà quatre ans. Un jour, le jeune garçon trouve une valise dans le local à poubelles de son immeuble. Après avoir longuement hésité à l'ouvrir, il finit par se décider et va tenter de lui arracher son secret. A qui appartient cette valise ? Que cache-t-elle ? Qui a bien pu l'abandonner en un tel lieu ? Malo mène une enquête qui va l'entraîner sur la piste d'un meurtre, bien au-delà de tout ce qu'il aurait pu imaginer.

  • Qu'est-ce que la violence conjugale ? Comment se manifeste-t-elle ? Quelles en sont les causes ? Quel sens les femmes victimes de violences donnent-elles à cet état de fait ? Quel accompagnement social ? Cet ouvrage propose un voyage en République du Congo-Brazzaville pour montrer l'autre face de la domination masculine et pour découvrir en quoi la coutume peut aussi perpétuer des formes de violences caractérisées. Il est aussi un appel pour dire NON à la violence.

  • L'étude des masculinités est récente dans les sciences sociales. Sa généalogie permet de tirer le fil qui est lié historiquement, épistémologiquement et politiquement à l'ensemble de ce que l'on appelle aujourd'hui « la géographie des sexes, genres et sexualités ». Le positionnement scientifique de cette géographie est simple : les lieux n'ont de sens que parce que des corps s'y trouvent. Un de ces enjeux concerne la production même de la connaissance : la géographie est-elle masculine ?

  • Le financement de notre système de santé par une assurance maladie obligatoire permet à chaque Français d'accéder aux soins dont il a besoin, sans obstacle financier. Mais le maintien de ce système est menacé par la croissance de ses dépenses. Il faut adapter notre "Sécu" au vieillissement de la population comme au progrès de la médecine. Voici une réflexion sur l'organisation du système de soin et son fonctionnement - les orientations à suivre pour que la croissance des dépenses revienne à un rythme plus raisonnable.

  • On a beau dire qu'« en amour on ne compte pas », les liens affectifs se tissent autour de dons, dettes, loyautés, difficiles à équilibrer entre ceux qui donnent beaucoup, ceux pour qui tout est dû, et ceux qui ne veulent rien devoir à personne. Comment cependant instituer plus de justice dans les relations ?Si les comptes familiaux sont inéluctables, ils sont également impossibles car ce qui circule n'est pas quantifiable. Il s'agit d'affectif, de symbolique, de regards, d'attention ... des données impalpables. Tout cela nourrit grassement les contentieux, les règlements de comptes interminables en cas de séparation ou succession.Nicole Prieur, psychothérapeute de formation philosophique, décode le fonctionnement de notre calculette inconsciente. Elle décrypte le livre de compte familial, selon les tranches d'âge et les étapes de la vie. Mais elle démontre surtout qu'il n'est pas nécessaire d'avoir réglé ses comptes familiaux pour pouvoir devenir soi et s'accomplir.

  • La fascination actuelle pour le portage, qui va des écharpes indiennes aux pagnes à l'africaine, en passant par les Snugli, Tonga et autres porte-bébés kangourous, pose à nouveaux frais la question de la relation entre la mère et son bébé.

    Pourquoi porter bébé et comment ? Quelles sont les vraies qualités du portage ? Ces pratiques de portage, culturellement marquées, sont-elles vraiment de retour ou simples effets de mode ? Quel lien entre portage, allaitement, cosleeping et tous ces autres phénomènes très actuels autour des bébés et des liens d'attachement ? Mères, sages-femmes, pédiatres, psychologues, psychanalystes, anthropologues exercent sur le portage leur regard critique.

    Régine Prieur est sage-femme et psychologue clinicienne à Toulouse.

  • Devant la montée des périls qui tendent à rendre la vie de plus en plus difficile sur notre planète, ce Précis vise à éclairer les auteurs ou les victimes des désordres écologiques. Instrument de référence exhaustif sur le droit de l'environnement français, il répond à l'attente de tous les utilisateurs de l'environnement (industriels, associations, collectivités locales, professions judiciaires et administrations, simples citoyens).
    L'ouvrage aborde tous les aspects de ce droit nouveau consacré par la Constitution depuis 2005 comme un droit fondamental de l'homme grâce à la Charte de l'environnement et à la jurisprudence du Conseil constitutionnel.
    Cette septième édition tient compte des évolutions les plus récentes. Elle innove grâce aux contributions d'une équipe de rédaction. Elle consacre de nouveaux développements à la mise en oeuvre du Grenelle de l'environnement et des conférences environnementales annuelles qui ont suivi, favorisant une nouvelle démocratie environnementale et une modernisation du droit de l'environnement.
    De nombreuses références jurisprudentielles et bibliographiques ainsi qu'un index alphabétique détaillé rendent ce manuel d'un maniement facile.
    A partir de cette 7e édition, Michel prieur travaille en collaboration avec 5 nouveaux auteurs:
    - Hubert Delzangles, professeur à Science Po Bordeaux.
    - Julien Bétaille, maître de conférences à l'Université Toulouse 1 Capitole.
    - Jessica Makowiak, professeure à l'Université de Limoges.
    - Pascale Steichen, professeure à l'Université de Nice.
    - Marie-Anne Cohendet, professeure à Paris I.

  • Pourquoi on meurt ? J'étais où avant de naître ? Pourquoi on mange des animaux ? Comment on devient grand ? Les dinosaures, tu crois qu'ils étaient heureux... ?
    Dès l'âge de 4 ou 5 ans, les enfants ont le chic pour assaillir les adultes avec leurs drôles de questions sur la vie qui les laissent sans voix. Toutes ces interrogations enfantines, à la fois profondes et pertinentes, constituent un vrai trésor. Une matière digne des plus grands philosophes qui ne demanderait qu'à être utilisée. Comment ? En philosophant avec ces jeunes curieux. Il ne s'agit nullement de leur enseigner la « philo » ni les théories des philosophes, mais simplement de les accompagner dans leur réflexion, les aider à raisonner et à se libérer des idées toutes faites. Ainsi, on les rendra plus libres, plus ouverts aux autres, plus responsables et plus solides : de précieux atouts dans notre époque complexe.

empty