• Chaque enseignant sait bien que l'effi cacité du travail en classe relève d'une alchimie complexe et que la construction d'une relation pédagogique apaisée requiert la parfaite maîtrise des savoirs à enseigner, mais aussi la capacité à être présent aux élèves et à réagir de manière pertinente aux événements qui peuvent survenir.

    C'est là une affaire de « posture » explique ici Jean Duvillard. Une posture professionnelle qui ressaisit, tout à la fois, les enjeux didactiques, psychologiques, sociologiques et éthiques d'une situation d'enseignement. Une posture qui relie une « intention » avec un ensemble de gestes professionnels déterminants : le regard, la voix, les déplacements, les mots employés, tous ces « petits détails » qui - chacun en a fait l'expérience - peuvent tout faire basculer, en quelques secondes.

    L'enseignant est ainsi décrit, tout à la fois, comme un « guetteur de signes » et un « décideur permanent ». Parce qu'il sait observer et comprendre ce qui se passe sous ses yeux, parce qu'il anticipe les effets de ses moindres gestes, il peut non seulement « tenir le coup » dans l'adversité et gérer au mieux les situations de crise, mais aussi redonner sens, au quotidien, à son engagement.

    Fort de sa longue expérience de formateur, Jean Duvillard mobilise ici une multitude d'exemples et de de données théoriques. Précis et concret, associant des analyses de situations minutieuses et des préconisations rigoureuses, aussi bien dans le domaine de la relation aux élèves que dans celui de la formation des enseignants, il montre qu'enseigner est un métier qui s'apprend et que, pour peu qu'on se garde de basculer dans la déploration ou de convoquer la fatalité, on peut faire sereinement la classe et « instituer l'École ».

  • Parce qu'un cours efficace, ce n'est pas uniquement un cours bien conçu, cet ouvrage est une clé indispensable pour les enseignants.
    Pour Jean Duvillard, les difficultés, voire les souffrances des professeurs viennent de la diffi- culté à comprendre l'incidence des gestes et micro-gestes sur leur auditoire, des élèves qui, parfois, ignorent ou rejettent les « codes scolaires ».
    L'auteur, enseignant et formateur, part de son expérience et des travaux en cours pour mettre en évidence cinq marqueurs qui interagissent constamment entre le professeur et ses élèves. Les postures , la voix, le regard, l'usage du mot et les déplacements doivent être maîtrisés par l'enseignant pour mettre en place une transmission des savoirs effi- caces.
    Il tend à démontrer que la qualité de la relation éducative se trouve inscrite dans l'appa- rente insignifiance de ces cinq « micro-gestes professionnels ». L'auteur montre qu'il est devenu urgent de se former à cette dimension essentielle pour incarner l'intention d'ensei- gner.

  • "Cet écrit demeuré inédit (l'ouvrage présenté ici en est la première
    transcription et édition), fut rédigé en 1813 par Duvillard. Intitulé Principes
    et Formules du calcul des Probabilités pour assigner les limites des variations
    des événements naturels, il traite de la mortalité dans la lignée des travaux
    du mathématicien Jean-Henri Lambert publiés en 1772. Duvillard entreprend ici
    de trouver une équation qui décrirait au mieux l'extinction progressive d'une
    génération humaine. Ces travaux représentent donc un tournant dans l'étude des
    phénomènes démographiques. En effet, c'est une première tentative d'application
    des principes du calcul des probabilités à l'évolution démographique, notamment
    par l'évaluation précise des limites entre lesquelles varient l'estimation du
    nombre d'une population et celle des taux de mortalité. L'introduction de
    Gorgio Israel et Luca Dell'Aglio présente les travaux de Duvillard dans leur
    contexte historique, mathématique et scientifique et met notamment en exergue
    l'incompréhension de la plupart de ses contemporains vis-à-vis d'un
    mathématicien en avance sur son temps. Le corpus, transcription intégrale du
    mansucrit, s'articule autour de quatre parties : - Première partie : La
    confection des tables de mortalité et l'expression mathématique de la loi de
    mortalité: l'auteur s'interroge sur les conditions d'une croissance stable de
    la population à travers une équation de la mortalité appliquée aux données de
    l'actuaire hollandais Willem Kersseboom et à celles de la France. - Deuxième
    partie : Les applications du calcul des probabilités aux différents mouvements
    de la population en France : après avoir rappelé les grands principes et les
    formules utiles du calcul des probabilités, Duvillard assigne les limites de
    variation d'une population : naissances, mariages et décès. Il étudie enfin la
    validité d'un multiplicateur des naissances pour évaluer la population. -
    Troisième partie : La description mathématique des forces vitales et
    destructives des individus et des générations : l'auteur mesure des « forces
    vitales et des forces destructives » d'une population. - Quatrième partie :
    L'influence de la mortalité sur la nuptialité : l'auteur étudie l'effet de la
    loi de mortalité sur les mariages, et applique les résultats obtenus à des
    tables anglaises et aux données utilisées par le français Antoine Deparcieux
    sur la mortalité des religieux de Saint-Sulpice. Il y ajoute un extrait du
    mémoire de Jean Tramblay sur l'inoculation de la variole." "Emmanuel-Étienne
    Duvillard de Durand (1755-1832) est né à Genève. Mathématicien, il se
    spécialise dans l'actuariat, puis dans l'étude des populations humaines. Il est
    notamment l'auteur d'une étude sur les avantages de l'inoculation de la variole
    traités de façon mathématique. Giorgio Israel est spécialiste de l'histoire des
    sciences, membre de l'Académie internationale d'histoire des sciences, du
    comité exécutif de la Commission internationale d'Histoire des Mathématiques et
    directeur du centre de Recherche en méthodologie des Sciences à l'université de
    Rome La Sapienza. Luca Dell'Aglio est historien des sciences et enseigne
    notamment au département de Mathématiques de l'université de Calabre."

  • Recherches sur les rentes, les emprunts et les remboursements , d'ou résultent :º1 des formes d'emprunts moins onéreuses à l'emprunteur et... plus avantageuses aux créanciers...º2 des conversions de remboursemens... par M. Du Villard Date de l'édition originale : 1787 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • L'Adduction des eaux françaises du lac Léman à Paris et dans la banlieue, projet P. Duvillard. Résumé des études. Projet définitif par P. Duvillard et E. Badois,...
    Date de l'édition originale : 1900 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Ce texte est construit à partir d'extraits du journal intime de Lucie, une adolescente qui tente de fuir cet avenir banal dont elle ne veut pas.
    Souillée par la brutalité de son existence, la jeune fille enchaîne les internements et les tentatives de suicide. Elle cherche, comme elle peut, à se sauver de ses démons : le shopping et le sexe. S'enfermant dans sa dépression, elle se réfugie dans l'écriture.
    C'est une rupture qui va tout faire basculer et la faire plonger. Anorexie, mutilations, prostitution... Lucie se plaît dans la transgression et cherche les ennuis, à poursuivre cette question : « Je suis là, mais pour quoi ? ».
    Elle voudrait trouver un sens à sa vie et à ce qu'elle a enduré mais comprend peu à peu qu'il n'y en a pas. Là où il n'y a plus rien, elle cherche désespérément quelque chose. N'importe quoi...

empty