• Le jardinier paysagiste, voyageur du monde et écrivain Gilles Clément imagine : puisque, après l'incendie qui a détruit la toiture de Notre-Dame, la lumière est enfin entrée dans ce lieu, on pourrait en faire un jardin ! « La dernière aventure de Notre-Dame est un envol du chapeau par la force des flammes. Et brutalement, on y voit clair. Pourrait-on bénéficier de cette offre en ce siècle délicat des gestions de l'énergie ? Alors installons une serre, un jardin et, pourquoi cultivons-y une vigne grimpante pour en tirer un vin de messe unique au monde ! » Dans un texte drôle, roboratif et poétique, Gilles Clément montre avec brio que Notre-Dame-de-Paris est un roman et que l'incendie en est un chapitre. Un édifice en perpétuelle transformation qui bouleverse la notion de patrimoine en lui donnant un statut d'oeuvre changeante. Et aujourd'hui, si un tel projet venait à se réaliser, l'auteur en serait le monde vivant non-humain, un ensemble végétal et animal aux imprévisibles décisions.

  • " Qui suis-je ? Si je le savais, cela réglerait un certain nombre de questions que je continue à me poser ! Mais heureusement, j'ai commencé par refuser d'être celui que l'on voulait que je sois. J'ai renoncé très jeune à rentrer dans une catégorie, case, obligation, ou bienséance. Finalement, j'ai exploré deux pistes : l'émerveillement, lorsqu'on observe les insectes on est dans l'étonnement, et le faire, parce que fabriquer de ses mains m'a toujours paru très important. "
    Gilles Clément a vécu son enfance entre la Creuse et Oran, où s'est ancré son goût du voyage et de l'observation. Jardinier, paysagiste, botaniste, entomologiste, enseignant et écrivain, il n'a qu'une passion : le vivant ! Il est à l'origine de nombreux sites (privés et publics, en France et dans le monde) : le jardin de l'Arche de la Défense (Paris), le parc Matisse (Lille), le Domaine du Rayol (Var). Il en a dégagé certains concepts florissants (le Jardin en Mouvement, le Jardin Planétaire et le Tiers-Paysage) sur un principe de base : " Faire le plus possible avec, le moins possible contre " la nature, les énergies, la vie.
    Entretiens menés par Sophie Lhuillier

  • Conjuguant les talents du botaniste, du paysagiste et de l'écrivain, Gilles Clément exprime ici son rêve de voir enfin réconciliés l'homme et la nature.



    Les plantes vagabondes n'ont pas bonne presse : on les appelle mauvaises herbes, fleurs sauvages

  • Possible récit d'un futur hélas crédible, Le grand B.A.L. aborde la question de la privatisation du bien commun au seul bénéfice du marché par une maîtrise de la "nature" ou, plus exactement, par une illusion de cette maîtrise que Gilles Clément dénonce, à la manière d'un Voltaire, en présentant le théâtre du monde comme un jeu de performances absurdes. Par la mise en dérision des situations, des personnages, des institutions et, d'une façon générale, des règles de la bienséance et de l'ordre établi, son roman inverse certaines valeurs considérées comme immuables, mais la nature profonde des personnages reflète une sensibilité humaine intemporelle sans aucun rapport avec l'évolution de la technologie. C'est donc avec leur fragilité et non comme des êtres robotisés que les "danseurs" de ce B.A.L. apparaissent.

  • La maison perdue.
    . c'est d'abord l'évocation d'un deuil difficile, celui d'une maison dans la Creuse où l'auteur ne peut plus aller, chassé, interdit de séjour à cause de déchirures familiales, de remariage du père. On a changé les clefs de la Grange, ce paradis de l'enfance où flotte le souvenir d'une mère très aimée et trahie.

    La nouvelle maison, une cabane de pierre dans une vallée isolée.
    Là-bas, dans la Vallée des papillons où, enfant, il allait faire ses premiers pas d'entomologiste non loin de la maison de famille interdite, Gilles Clément construit, avec une petite bande d'amis, une maison de pierres. Dans le rêve post-soixante-huitard des années 1970, il imagine un jardin en mouvement, un observatoire des espèces, un laboratoire de la nature où se retrouvent déjà toutes les préoccupations environnementales qui feront de lui un paysagiste mondialement célèbre et respecté.

    Scènes de la vie de province dans les années 1970.
    En retournant dans le pays de son enfance, Gilles Clément pensait trouver la nature. Il trouve d'abord la campagne, un monde paysan violent et bourru qui va bientôt disparaître. À cette occasion, il nous offre une extraordinaire galerie de portraits où la tendresse pour ses voisins se mêle à l'humour quand il raconte, pince-sans-rire, ses démêlés avec les instances bureaucratiques locales pour obtenir les autorisations de construire, d'aménager. Il est moins tendre mais cruellement drôle lorsqu'il décrit, au passage, l'univers étriqué d'une petite- bourgeoisie de notables qui regardent sans bienveillance l'installation du jeune jardinier poète.

  • Dans la plupart des civilisations, le jardin - comme le paradis - est un espace enclos. Le jardin est une fabrique de paysage, il se prête aux jeux de l´environnement, et en contenant le rêve, il porte un projet de société. Tout au long de son évolution - architecturale, stylistique -, il ne cesse de refléter une vision du monde en s´approchant d´un idéal de vie.
    Au XXe siècle, l´espace jardinier sort de l´enclos, au point de le faire disparaître. L´écologie est née, et avec elle la conscience d´une finitude écologique. Le jardin change d´échelle, il devient planétaire. Pour préserver ce jardin soumis aux lois du marché et à la croissance à tout prix, le jardinier n´a d´autre choix que de se tourner vers une nouvelle « économie ».
    Le jardinier est à l´écoute du « génie naturel » : il conçoit le jardin dans son aspect dynamique, en respectant le mouvement des espèces dans leur développement et leurs migrations naturelles. Le jardin est imaginé, réalisé et entretenu dans un souci constant d´équilibre avec les énergies en place et d´anticipation des conditions de vie futures.

  • Investigations in space have led to fundamental discoveries of the human body to the space environment. Gilles Clément has conducted extensive research in this field. This readable text presents the findings from the life science experiments conducted during and after space missions. About 1200 human space flights have been completed to date, including more than 500 astronauts from various countries, for a combined total presence in space of about 90 years. The first edition of this title was published in 2005 (written in 2003 - 2004), and new data is now available from crewmembers participating in long-duration flights on board the International Space Station (ISS). The number of astronauts who have spent six months in orbit has doubled since 2004. On board the ISS, the astronauts use newly developed pharmaceutical countermeasure for bone loss (such as biophosphonates) and state-of-the-art exercise resistive devices against muscle atrophy and cardiovascular deterioration. The ISS life support systems now use advanced closed-loop systems for meeting the needs of a 6-person crew, including recycling urine to water. Some of these new technologies have potential spin-offs for medical (i.e., sedentary life style, obesity) and environmental issues here on Earth. And finally, there are new space research opportunities with the Orion space vehicle that will soon replace the Space Shuttle, the Moon, and Mars space exploration program that is slowly but surely taking shape, and the space tourism sector that has become a reality. The focus on this edition is the ISS, Orion and planetary exploration, and space tourism. This edition also includes more than 20% new material, along with photographs, data, and video clips for Springer Extras!

  • Un Tip Tongue accessible quand on commence à peine l'espagnol, sur les traces du si fascinant Salvador Dali.
    Thomas part seul avec son père à Cadaquès. Il connaît bien ce village du Nord de l'Espagne, face à la mer, où il a passé de nombreux étés en famille, mais il est curieux de le découvrir pour la première fois en hiver, vidé de ses touristes. La mère de Thomas, spécialiste d'art moderne, est contrainte de rester à Paris car elle est chargée de préparer la prochaine exposition consacrée à Salvador Dali. Dès le premier soir, Thomas est invité par deux adolescents de son âge dans une somptueuse propriété, où il remarque un tableau qui ressemble à s'y méprendre aux célèbres montres molles de Dali...
    Parce que l'espagnol est aussi agréable à écouter, chaque roman numérique Tip Tongue est enrichi de sa version audio, page après page.

  • Cet ouvrage est un message d'espoir, une invitation à renouer et à faire alliance avec la nature.

    Vous y trouverez: les nombreux bienfaits de la nature sur l'homme (fondements scientifiques à l'appui: systémie, écopsychologie, neurosciences et thérapies analytiques), une sensibilisation sans culpabilisation inutile à notre part de responsabilité dans la marche du monde, des pistes concrètes de résolution de nos défis écologiques à travers un programme tridimensionnel : agir dans, avec, et pour la nature.

    Jean-Luc Chavanis est consultant, formateur en management et santé au travail, médiateur certifié, coach diplômé de l'Université de Paris 8, membre certifié de l'EMCC (European mentoring and coaching council), il est le fondateur de Métanature et le concepteur de la méthode Métanature® créée en partenariat avec l'université de Cergy Pontoise, le Professeur Alain Calender (CHU Lyon) et le psychiatre François Balta. https://metanature.fr/#. Il habite à Paris.
    Muriel Rojas Zamudio est psychanalyste, praticienne en médiations artistiques et art-thérapeute multiréférentielle, auteure de plusieurs ouvrages. Elle a également écrit des articles dans des revues spécialisées et tenu des chroniques sur le blog de Génération Tao ou encore du journal Le Point.

  • Fundamentals of Space Biology is the third textbook addressing Space Life Sciences in this Space Technology Library series. The first of these books focused on the psychological and psychiatric issues that affect people who live and work in space (Volume 16, Space Psychology and Psychiatry). The second book described the physiological and medical issues of living in a space environment (Volume 17, Fundamentals of Space Medicine). The objective of this third book was to review the effects of spaceflight on less complex biological systems, from single cells to animals and plants. Indeed, to better understand the changes at the function level, it is necessary to comprehend the changes at cellular and tissue levels. Studies of cell cultures, for example, allow the investigation of the indirect effects of gravity; i.e., those which occur not because of changes in the stimulation of dedicated gravity-sensing organs, but because of the new physical properties resulting from the reduction in gravitational force within the cell.

  • Sous la direction d'Indiana Collet-Barquero, professeure d'histoire du design, les étudiants de l'École nationale supérieure d'art de Limoges (Ensa) interrogent des figures majeures du design contemporain. Formation, pratique, technique, orientation esthétique ou politique sont autant de points d'accès au travail de création, autant d'occasions de mener des recherches en vue d'élaborer un propos. Cette édition restitue les échanges menés avec Gilles Clément et constitue une parfaite introduction au travail du jardinier, paysagiste, botaniste, entomologiste, biologiste et écrivain.

empty