Langue française

  • Un hiver à Majorque

    George Sand

    • Claae
    • 23 February 2018

    Alors que son amant, Chopin, est malade, George Sand décide de partir avec lui pour passer l'hiver dans un pays plus chaud
    « Nous arrivâmes à Palma au mois de novembre 1838, par une chaleur comparable à celle de notre mois de juin. Nous avions quitté Paris quinze jours auparavant par un temps extrêmement froid ; ce nous fut un grand plaisir, après avoir senti les premières atteintes de l'hiver, de laisser l'ennemi derrière nous. À ce plaisir se joignit celui de parcourir une ville très caractérisée, et qui possède plusieurs monuments de premier ordre comme beauté ou comme rareté. Mais la difficulté de nous établir vint nous préoccuper bientôt, et nous vîmes que les Espagnols qui nous avaient recommandé Majorque comme le pays le plus hospitalier et le plus fécond en ressources, s'étaient fait grandement illusion, ainsi que nous... »
    Un journal de bord qui met en avant les différences culturelles de l'époque
    EXTRAIT
    Deux touristes anglais découvrirent, il y a, je crois, une cinquantaine d'années, la vallée de Chamonix, ainsi que l'atteste une inscription taillée sur un quartier de roche, à l'entrée de la Mer de Glace. La prétention est un peu forte, si l'on considère la position géographique de ce vallon, mais légitime jusqu'à un certain point, si ces touristes, dont je n'ai pas retenu les noms, indiquèrent les premiers aux poètes et aux peintres ces sites romantiques où Byron rêva son admirable drame de Manfred. On peut dire en général, et en se plaçant au point de vue de la mode, que la Suisse n'a été découverte par le beau monde et par les artistes que depuis le siècle dernier. Jean-Jacques Rousseau est le véritable Christophe Colomb de la poésie alpestre, et, comme l'a très bien observé M. de Chateaubriand, il est le père du romantisme dans notre langue.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Femme de lettre française, George Sand a laissé derrière elle une oeuvre romanesque remarquable, assortie de contes, de nouvelles, de pièces théâtrales, de textes autobiographiques et d'une immense correspondance. Inspirée par les passions qui ont jalonné sa vie, elle s'est battue aussi bien pour son indépendance, sa liberté de penser que pour ses aspirations politiques républicaines.

  • Légendes rustiques

    George Sand

    • Claae
    • 23 February 2018

    Plongée en plein coeur du terroir
    Mon cher fils,
    Tu as recueilli diverses traditions, chansons et légendes, (...) car ces choses se perdent à mesure que le paysan s'éclaire, et il est bon de sauver de l'oubli qui marche vite, quelques versions de ce grand poème du merveilleux, dont l'humanité s'est nourrie si longtemps et dont les gens de campagne sont aujourd'hui, à leur insu, les derniers bardes...
    George Sand
    George Sand a écrit les Légendes rustiques à partir de récits fantastiques recueillis dans la campagne berrichonne par son fils Maurice.
    Un recueil d'histoires courtes fantastiques rédigées par une grande plume de la littérature française !
    EXTRAIT DE LES LAVEUSES DE NUIT OU LAVANDIÈRES
    Nous avons entendu souvent le battoir des laveuses de nuit résonner dans le silence autour des mares désertes. C'est à s'y tromper. C'est une espèce de grenouille qui produit ce bruit formidable. Mais c'est bien triste d'avoir fait cette puérile découverte et de ne plus pouvoir espérer l'apparition des terribles sorcières, tordant leurs haillons immondes, dans la brume des nuits de novembre, à la pâle clarté d'un croissant blafard reflété par les eaux.
    Cependant, j'ai eu l'émotion d'un récit sincère et assez effrayant sur ce sujet.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    George Sand (1804-1876) est le pseudonyme d'Amandine Aurore Lucile Dupin. Elle a écrit de nombreux romans, nouvelles, contes, pièces de théâtre, une autobiographie, des critiques littéraires et des textes politiques.

empty