Littérature générale

  • Le Concile des singes

    Frederic Lepage

    Les chimpanzés et les hommes sont-ils génétiquement semblables au point qu'il faille les placer sur le même rameau de l'évolution ? Un congrès est organisé pour en décider. Les experts venus d'Afrique pour participer à ce débat houleux sont tous... des chimpanzés. Ils doivent trancher : acceptent-ils de devenir frères des hommes ?Les discussions s'enveniment : pouvoir, racisme, puissance, désir... chacun se passionne, tous s'invectivent et se querellent. On ne sait si tout cela s'achèvera en Davos de l'intelligence ou en Yalta des espèces.Villeurbanne, singe-reproducteur dans un centre d'expérimentation ; Congo, bonobo manipulateur, cynique, artisan pervers d'une effroyable machination ; Bianga, charmante et amoureuse ; et  Kasaï, chimpanzé benêt et impulsif, sont les héros de cette rencontre au sommet... de notre arbre généalogique.Frédéric Lepage signe là, à mi-chemin de La Ferme des animaux de Georges Orwell et de La Planète des singes de Pierre Boulle, un roman drôle et bouleversant. Qu'est-ce qui sépare vraiment l'homme de l'animal ? C'est la question posée par ce roman original, qui tend un miroir sans concessions à l'espèce humaine.Il fallait une belle dose de créativité pour revisiter de la sorte nos relations à l'animal. Allain Bougrain DubourgUn livre incroyable. On est fasciné, on se laisse entraîner parce que c'est drôle, c'est inventif. Une découverte ! Claude Sérillon


  • Alexandre Lafont est un super-héros du quotidien, un jeune homme toujours joyeux, décomplexé, youtubeur de talent, passionné de science et... épileptique. Sur YouTube, il se transforme en Epilepticman, un personnage qu'il a inventé, et qui part à la rencontre du public pour raconter avec beaucoup de tonus et de gaité la vie quotidienne d'un épileptique.

    Alexandre Lafont est un jeune homme moderne, toujours joyeux, décomplexé, youtubeur de talent, passionné de science et... épileptique.
    Sur YouTube, il se transforme en Epilepticman, un personnage qu'il a inventé, et qui part à la rencontre du public pour raconter avec beaucoup de tonus et de gaité la vie quotidienne d'un épileptique.
    On recense en France 500 000 épileptiques, dont la moitié a moins de vingt ans. Plus de 5% de la population est susceptible de subir une crise un jour ou l'autre. Cette maladie constitue ainsi le trouble neurologique le plus répandu après la migraine et la maladie d'Alzheimer.
    12 millions de personnes peuvent se trouver un jour en contact avec l'épilepsie. Il suffit pour cela d'estimer que chaque épileptique vit dans un foyer de trois personnes, s'attire la fidélité d'un ou deux amis, et subisse au moins une crise devant trois ou quatre témoins...
    Ce livre s'adresse aux jeunes épileptiques qui ne savent pas à quelle vie ils doivent se préparer, aux parents mal préparés, aux camarades de classe prêts à succomber aux idées reçues, aux voisins paniqués, aux médecins qui, parfois, n'osent pas nommée le mal.
    Alexandre Lafont nous invite à partager l'enfance, l'adolescence et la jeunesse d'un épileptique. Nous découvrons dans son récit ce qu'on appelle le grand mal, les discriminations, les traitements. Nous croisons des épileptiques célèbres, de Jules César à Dostoïevski en passant par Van Gogh. Nous faisons le point sur l'état des connaissances médicales. Avide de comprendre ce qui lui arrive, et d'explorer tous les détails, même les plus inattendus de sa maladie, l'auteur répond à des questions telles que : un épileptique peut-il avaler sa langue ? Les épileptiques peuvent-ils utiliser les jeux vidéo ? L'épilepsie est-elle contagieuse ? et bien d'autres... Il fait part de ses étonnements insolites, calculant par exemple le nombre de prélèvement sanguins qu'il faudrait pour le vider de son sang, ou analysant les notes qui constituent la mélodie des sirènes, selon qu'il s'agit de celle du Samu ou des pompiers...

empty