Sciences humaines & sociales

  • En 1901, lors d'une grève des compositeurs à l'imprimerie Berger-Levrault à Nancy, quelques femmes membres du Syndicat des femmes typographes viennent occuper des postes laissés vacants par les grévistes. L'étude de cette affaire permet de s'interroger sur la constitution des identités militantes et éclaire, depuis son intérieur, les complexités et les paradoxes du mouvement féministe en France à travers l'une de ses inspiratrices charismatiques : Marguerite Durand. Grâce au dépouillement de sources inédites et à la relecture des archives féministes et syndicales, ce récit livre un journal détaillé des différentes étapes de l'affaire Berger-Levrault et en restitue la diversité des significations.

    Sommaire * Généalogie de la recherche et historiographie * Féminisme et typotes * La grève * De l'exclusion du SFT à sa réadmission

empty