• En 2018, les territoires sous-dotés en médecins généralistes concernaient près de 6 % de la population, soit environ 3,8 millions de Français. Dans l'imaginaire collectif, le désert médical, c'est la campagne à perte de vue, des villages dépeuplés, sans écoles, sans services publics et quelques habitants obligés de s'exiler pour être soignés... Or, la réalité est tout autre : au-delà de territoires dépourvus d'offre sanitaire, les déserts sont partout, de la péri­natalité à la dépendance, en santé mentale, dans les maladies rares... La discordance entre besoin et offre en santé est ici retenue comme l'expression d'un désert médical. Comment notre société peut-elle laisser s'installer, parfois à son insu, ces déserts médicaux ? Comment la pandémie a-t-elle pu aggraver encore la situation et quelles leçons en tirer ? Pourquoi les solutions, dont la e-santé, ont-elles tant de mal à émerger ? En 10 questions simples et directes, ce livre propose un panorama et une nouvelle vision des déserts médicaux qui intéressera les collectivités, professionnels de santé et toute personne curieuse de la question des inégalités de santé.

  • Les réflexions menées depuis 25 ans par les chercheurs en dynamique concurrentielle ont trait pour l'essentiel aux pressions compétitives externes sur les actions et les réactions concurrentielles des firmes et sur les avantages supposés liés à ces comportements. Les contributions proposées restent ainsi fidèles à l'approche quasi paradigmatique « portérienne » de la stratégie de façon particulière et de la tradition néoclassique et son corollaire la rationalité des acteurs de façon générale. Bien que les avancées soient indéniables en matière de prise en compte du mouvement (les actions et les réactions), du rapprochement du contenu et du processus (conjugaison de la réflexion et du contexte) et du caractère concret des comportements concurrentiels, la majorité des travaux reste fondée sur la faible prise en compte de l'interaction des acteurs, sur le peu d'intérêt pour les facteurs psychologiques et sociologiques et sur la considération le plus souvent d'organisations relativement homogènes, de grande taille, opérant dans des secteurs connus, etc. Deux dimensions semblent avoir été négligées : le cognitif et l'émotionnel, susceptibles de permettre de mieux appréhender les fondements et les mécanismes des choix stratégiques opérés.
    Ces considérations sont au coeur de cet ouvrage qui met en exergue l'intérêt de conjuguer le rationnel (une appréciation dite objective de l'environnement), l'irrationnel et l'émotionnel (que ce soit via l'explicitation du sens donné aux nouvelles initiatives ou des actions orchestrées par pure imitation, par jalousie ou par orgueil).
    Cet objectif vise à satisfaire le lecteur académique - chercheur confirmé ou en formation, consultant, enseignant - mais également le stratège qui trouveront dans les développements proposés de nouvelles perspectives théoriques ainsi que des pistes tournées résolument vers l'action.

  • C´est à l´examen des contributions principales de Williamson que se consacre ce texte. Si l´économie des transactions a pu être considérée comme une rupture par rapport aux enseignements de la théorie néoclassique de la firme, il s´agit aujourd´hui de cerner l´ensemble des apports de Williamson, notamment aux sciences de gestion. La réflexion portera, dans un premier temps, sur la présentation des fondements ayant permis l´émergence de l´économie des coûts de transaction. Elle se consacrera, ensuite, à l´étude des caractéristiques principales des travaux de Williamson. Elle traitera, dans un troisième temps, des principaux apports théoriques de Williamson. L´accent sera ainsi mis sur sa théorie « réaliste » de la firme, sur la place des coûts de transactions dans les décisions des firmes, sur sa prise en compte de l´impact des droits des contrats sur les choix entre les différentes structures organisationnelles, etc. Elle analysera, enfin, les critiques adressées aux contributions de Williamson, tant sur les difficultés d´opérationnalisation de l´approche que sur l´absence de liens solides entre coûts de transactions/institutionnalisme et management/stratégie, ainsi que les réactions qu´elles ont suscitées tant de la part de Williamson lui-même que d´autres chercheurs.

  • L´objectif de ce texte est d´examiner les apports, tant théoriques que méthodologiques, de Pettigrew aux sciences des organisations et du management. Après la description des caractéristiques principales de sa démarche dont la finalité est l´appréciation des changements et des bouleversements que connaissent les organisations, nous exposerons dans la deuxième partie ses contributions méthodologiques les plus novatrices. La troisième partie est consacrée aux quelques insuffisances de ses travaux, à ses recherches récentes et aux perspectives qu´elles laissent entrevoir.

  • La nouvelle jeunesse de l'occasion Nouv.

    Il existe des marchés où ce qui est vendu est usagé, vieux - cassé, parfois. Longtemps repoussés aux marges de la cité, ces « drôles de marchés » étaient réservés aux miséreux ou aux passionnés. Ce temps-là est révolu ! Depuis le début des années 2000, la France s'est prise d'une passion démesurée pour l'ancien et la seconde main. Cet ouvrage propose de découvrir le fonctionnement des stars du e-commerce spécialisées dans l'occasion : eBay, Leboncoin, Vinted et tant d'autres. Mais il vous plongera aussi dans les coulisses des puces, vous initiera aux secrets des vide-greniers et des braderies, et vous accompagnera chez « ma tante » et Emmaüs. Qu'est-ce qui a changé chez les consommateurs qui se jettent avidement sur ces achats économiques, éthiques et ludiques ? Comment est gérée la logistique de particuliers à particuliers ? Pourquoi vaut-il mieux réparer que recycler ? Et l'engouement des enseignes traditionnelles (Carrefour, Décathlon, Ikea) pour les produits d'occasion est-il sincère ?

  • Tout est vendable, tout est échangeable, tel est le credo des "drôles de marchés". Parmi eux, les "marchés sans foi ni loi". Jetant aux orties le sacré, contournant la règle ou profitant de ses imperfections, ils sont peu visibles du grand public. Pourtant, les pratiques que l'on y découvre sont inédites et permettent souvent à des acteurs situés à la marge du système de se rencontrer. Ces "marchés sans foi ni loi" peuvent tout aussi bien être facteurs de désordre et de transgression que sources de créativité.

  • Le changement est la préoccupation première des dirigeants d´entreprise et des managers qui y voient un instrument au service de la performance et de l´adaptabilité de l´organisation (contraintes environnementales, innovation, dynamique entrepreneuriale). Beaucoup d´écrits ont été réalisés sur les fondements du changement (pourquoi changer) et sur les outils de la conduite du changement, mais peu de choses existent sur la façon de penser le changement avant son déploiement. Cette réflexion ex ante permet de rendre le changement compréhensible et bien accepté par ceux qui le subissent. L´ouvrage propose une méthodologie permettant de définir la stratégie, illustrée de nombreux cas réels détaillés.

empty