• Jean-Max DRUICE est un cadre supérieur de la fonction publique d'État, méritant et reconnu par ses supérieurs hiérarchiques, le directeur régional et le préfet de région. Pour lui, l'ascenseur social a fonctionné. Issu d'un milieu modeste, ses parents lui ont transmis des valeurs professionnelles d'écoute, de sérieux, d'implication et de détermination qui l'ont conduit à devenir chef de service d'une direction régionale.
    Marié à une directrice adjointe des ressources humaines qui exerce dans le privé, il dresse un portrait très réaliste des codes que lui impose « la Préfectorale » et plus globalement du management dans la fonction publique. La réforme territoriale avec la construction des « grandes régions » va venir bouleverser ses convictions personnelles, sur ce qu'il s'était peut-être naïvement imaginé en termes de progression professionnelle.
    Avec beaucoup d'humour et de causticité, il relate comment son refus d'effectuer une mobilité géographique va progressivement le conduire à devoir à remettre en question son statut de chef de service. Isolé par ses supérieurs et sans activité, il est parfaitement conscient des impacts du stress et de son mal-être sur son physique et sa manière d'être, y compris avec sa famille, ce qui le rend très attachant.
    Parfois à la limite de la rupture, il réussit toujours à prendre le recul nécessaire et à analyser le fonctionnement d'un système managérial difficilement compréhensible. Son histoire se lit comme un journal, à l'image de celui de Bridget Jones : de jour en jour, son humour grinçant se révèle, tout comme se dessinent ses attentes profondes en matière de conciliation de carrière professionnelle et vie personnelle.
    Finalement contraint et forcé, il accepte le « Boxed-in » pour rester auprès des siens. Le « Boxed-in », c'est cette manière de « mettre en boîte », d'amener coût que coût n'importe quel salarié à occuper un poste vacant, quels que soient son grade, son expérience ou ses compétences, sans aucune recherche d'adéquation entre le profil de l'agent et celui du poste.
    Cette épreuve va lui permettre de réaliser vraiment, de quelle manière et dans quelles conditions il souhaite exercer son métier. Il sort grandi et plus fort de cette expérience : il se connaît mieux, il est extrêmement lucide sur son environnement professionnel que constitue la fonction publique et ses procédures managériales, il a beaucoup appris sur les relations à l'autre et avec ses proches.
    Ce livre est un témoignage fort et mordant, parfois émouvant, de ce que chaque salarié peut être amené à vivre comme restructuration au cours sa carrière professionnelle. Au travers de chacune des barrières d'autodéfense qu'il a mises en place, Jean-Max DRUICE montre comment la résilience à ce type de traumatisme et d'inconsidération professionnelles est possible et comment il sort grandi de cette épreuve.

empty