• À la veille du 8 Mars 1979, Khomeiny appelle les femmes à se voiler dans les lieux publics. En signe de protestation, les Iraniennes envahissent par milliers les rues de Téhéran et d'autres grandes villes du pays : elles refusent de renoncer à leur liberté. En France, Simone de Beauvoir prend position en leur faveur au nom de l'universalité des droits des femmes.

    Dès les années 1960, l'écrivaine est connue des milieux iraniens francophones. Dans les années 1970, ses écrits commencent à être traduits en persan. Pourtant, sa pensée reste confidentielle. Aujourd'hui, les choses ont bien changé. Son image sert de médium à une jeunesse éprise de liberté pour dire à la fois son vécu, ses rêves et ses désirs.

    Dans notre voyage en Iran, sur les traces de Simone de Beauvoir, nous plongerons au coeur des questions que l'islamisme nous pose sur l'identité culturelle et religieuse dans son rapport au social et au politique. Questions brûlantes de notre époque où les mouvements néoconservateurs puisent leur force dans l'exacerbation des appartenances identitaires.

    La diabolisation de la liberté et de l'égalité est au centre de leur propagande.

  • Cet essai propose une réflexion sur l´islamisme dans ses rapports avec le religieux, le politique, le sexe et le genre dans les sociétés dites islamiques confrontées à la modernité. L´angle des rapports sociaux de sexe constitue une perspective privilégiée pour analyser l´idéologie islamiste et le rôle des divers acteurs sociopolitiques (islamistes et non-islamistes) dans son développement en tant qu´utopie sociale. L´expérience iranienne sert de laboratoire pour décortiquer les enjeux et les mécanismes du développement de cette idéologie. Elle met en lumière la nature totalitaire du projet sociopolitique porté par l´islamisme et ses conséquences sociopolitiques. Au-delà de l´Iran, cette analyse approfondit aussi les questions actuelles sur l´essor de l´islamisme et ouvre de nouvelles perspectives pour examiner les discours sur les conflits de civilisation.

empty