• Au moment où les sociétés sont assaillies par une crise sanitaire extrêmement déstabilisante, ces mots du pape François appellent à nouveau au combat spirituel autant que politique.
    Cinq ans après l'encyclique Laudate si', le pape prolonge ici avec Carlo Petrini, fondateur du mouvement Slow Food, son exhortation à protéger notre « maison commune » des dégradations humaines et écologiques causées par notre système. Les deux hommes dénoncent ces autres virus que nous avons développés, une économie de marché sauvage, une injustice sociale violente. Mais ils entreprennent aussi, avec vigueur et profondeur, de dessiner les voies d'une écologie qui cesse d'être un slogan pour devenir un choix. Biodiversité, économie, migration, éducation, communautés : ces notions font l'objet d'une réflexion particulière, constructive et optimiste.
    Réunis par une même confiance dans un changement possible, le pape et le militant appellent toutes les compétences et les bonnes volontés à s'unir pour transformer notre vie et s'engager dans la défense d'une biodiversité indissociablement humaine et écologique. À ce titre, l'expérience des ethnies qui vivent en relation étroite avec la nature est essentielle à considérer : elles « ressentent nos propres ombres » que nous ne voyons pas nous-mêmes. Et les murs que nous construisons, à abattre.

  • Par le fondateur de Slow Food, Carlo Petrini.
    Dix mille jardins en Afrique, 10 000 produits en danger de disparition à embarquer sur notre « arche du goût », 10 000 liens à créer au sein du réseau que Slow Food et Terra Madre ont tissé dans le monde entier. La plus grande association mondiale engagée dans la science gastronomique donne ainsi la synthèse de ses prochains objectifs. Elle les transcrit dans son programme pour la « gastronomie libérée », sur ce chemin que les êtres humains ont encore à parcourir pour se réconcilier avec la Terre et se libérer du fléau de la faim et de la honte de la malnutrition.
    Un programme trop ambitieux, une nouvelle utopie ? En parlant de « gastronomie pour la libération », Carlo Petrini ne rêve pas : au contraire, il a plus que jamais les pieds sur terre. Il retrace l'expérience de Slow Food et de Terra Madre à travers les multiples histoires qui valorisent le travail des petits paysans, les productions traditionnelles, l'éducation à la qualité des aliments sous la bannière du « bon, propre et juste ». Slow Food et le réseau Terra Madre, grâce aux succès remportés aux quatre coins de la Terre, et souvent là où la spéculation agro-industrielle et la pauvreté avaient frappé fort, influencent déjà les grandes agences de la governance mondiale.
    Cette action doit être en première ligne de la lutte pour le droit à la nourriture, à l'eau et à la sauvegarde de la biodiversité : « Les aliments peuvent nous rendre libres, s'ils redeviennent «nos» aliments, par tous les moyens possibles et imaginables, au gré des différences de culture et de goût. Parce que la nourriture est liberté. »

  • "Bon, propre et juste !" Tel est depuis vingt-cinq ans le plaidoyer de Carlo Petrini, fondateur du mouvement Slow Food aujourd'hui présent dans plus de cent cinquante pays : permettre à toutes les générations d'accéder à une alimentation saine et diversifiée, valoriser la proximité et le lien direct entre producteur et consommateur, préserver le patrimoine naturel et gastronomique des régions, redonner une valeur et un juste prix aux aliments... Ambitieux et radical, ce programme aboutit en 2004 à la naissance de l'événement Terra Madre : venus du monde entier, paysans, producteurs, restaurateurs... se retrouvent par milliers tous les deux ans à Turin pour partager leurs expériences, leurs savoir-faire, leurs espérances. Autant de "communautés de la nourriture" qui oeuvrent partout dans le monde à maintenir ou recréer du lien social, des traditions, de la fraternité. Un réseau aussi modeste que puissant auquel chacun peut, à son niveau et à sa manière, contribuer. Traduit en plusieurs langues, best-seller en Italie, le livre de Carlo Petrini pose les bases de cette nouvelle approche politique, dans le bon sens du terme de la nourriture, alternative durable et à échelle humaine aux pseudo-solutions du modèle industriel dont nous connaissons, aujourd'hui, les impasses.

  • Slow food

    Carlo Petrini

    Le plaisir de prendre le temps de manger ou de préparer soi-même un repas se fait rare.
    Avec l'ère du fast-food, des aliment synthétiques et des emballages plastiques, nous avons perdu de vue ce qu'est le processus naturel de semer, faire pousser, récolter... La dégradation de la nourriture, avec ses dimensions culturelles économiques et politiques, constitue une grave menace pour notre bien-être et notre santé. Comment protéger notre bien commun et préserver l'avenir ? En 1986, Carlo Petrini, s'insurge contre la construction d'ur McDonald's au coeur de la Rome baroque.
    En 1989, il fonde à Paris l'association internationale Slow Food, dénonçant dans un manifeste les dérives de la malbouffe, et, plus globalement, militant pour la préservation des terroirs, des agricultures paysannes locales, des patrimoines gastronomiques, et pour l'éducation du goût. Cet ouvrage retrace les origines du mouvement. Il présente en quatre chapitres incisifs la vision de Carlo Petrini et les initiatives très concrètes mises en place en faveur de la biodiversité.
    Il y est notamment question de l' "Arche du Goût", qui incarne une volonté de sauvegarde, inspirée du livre du philosophe Michel Lacroix Le Principe de Noé ou l'Ethique de la sauvegarde. Avec Slow Food, une nouvelle forme de consumérisme particulièrement inventive et efficace est née, entre alterconsommation et écogastronomie.

  • Au-delà des préoccupations du " manger bien, manger mieux ", c'est l'idée même de gastronomie et de cuisine que Carlo Petrini veut révolutionner.
    Il nous entraîne aux quatre coins du monde à la rencontre des peuples, des paysans, des chefs cuisiniers, de produits rares, de recettes et de saveurs oubliées. Au fil des récits se clarifient les enjeux terribles qui se cachent derrière le simple acte de faire ses courses ou manger : des actes qui pèsent sur l'avenir de la société et de planète, asphyxiées par les effets de la mondialisation. Ce livre exaltant et plein d'espoir fonde une éthique de la gastronomie.
    Carlo Petrini propose une nouvelle définition de la qualité d'un produit alimentaire : c'est l'alliance nécessaire du Bon, du Propre et du Juste. Il s'agit d'adopter un comportement responsable en privilégiant la production et la consommation des aliments remarquables du point de vue gustatif, respectueux des typicités alimentaires, des écosystèmes et de la biodiversité, et assurant en même temps des conditions de vie équitables aux producteurs et aux communautés nourricières du monde.
    L'auteur appelle à un engagement personnel et collectif dans la " bataille " pour la souveraineté alimentaire. Un vaste réseau est en train de naître où se rencontrent des producteurs, des commerçants, des chercheurs, des chefs, des gourmets et des consommateurs.

  • Anglais Slow Food Nation

    Carlo Petrini

    By now most of us are aware of the threats looming in the food world. The best-selling Fast Food Nation and other recent books have alerted us to such dangers as genetically modified organisms, food-borne diseases, and industrial farming. Now it is time for answers, and Slow Food Nation steps up to the challenge. Here the charismatic leader of the Slow Food movement, Carlo Petrini, outlines many different routes by which we may take back control of our food. The three central principles of the Slow Food plan are these: food must be sustainably produced in ways that are sensitive to the environment, those who produce the food must be fairly treated, and the food must be healthful and delicious. In his travels around the world as ambassador for Slow Food, Petrini has witnessed firsthand the many ways that native peoples are feeding themselves without making use of the harmful methods of the industrial complex. He relates the wisdom to be gleaned from local cultures in such varied places as Mongolia, Chiapas, Sri Lanka, and Puglia. Amidst our crisis, it is critical that Americans look for insight from other cultures around the world and begin to build a new and better way of eating in our communities here.

  • Anglais Food & Freedom

    Carlo Petrini

    Inspiring the global fight to revolutionize the way food is grown, distributed, and eaten. In the almost thirty years since Carlo Petrini began the Slow Food organization, he has been constantly engaged in the fight for food justice. Beginning first in his native Italy and then expanding all over the world, the movement has created a powerful force for change. The essential argument of this book is that food is an avenue towards freedom. This uplifting and humanistic message is straightforward: if people can feed themselves, they can be free. In other words, if people can regain control over access to their food--how it is produced, by whom, and how it is distributed--then that can lead to a greater empowerment in all channels of life. Whether in the Amazon jungle talking with tribal elders or on rice paddies in rural Indonesia, the author engages the reader through the excitement of his journeys and the passion of his mission. Here, Petrini reports upon some of the success stories that he has observed firsthand. From Chiapas to Puglia, Morocco to North Carolina, he has witnessed the many ways different peoples have dealt with food problems. This book allows us to learn from these case studies and lays out models for the future.

  • Ce texte est né d'une conversation entre deux hommes venus d'horizons et de pays différents, l'écrivain chilien Luis Sepúlveda et le gastronome italien Carlo Petrini, défenseur du slow food et du «manger local». De l'Amazonie au coeur de l'Afrique, de l'expérience amère de l'exil à la communion collective de Terra Madre, les souvenirs et pensées de ces deux auteurs d'exception tissent une conversation qui passe en revue l'actualité et la littérature, la gastronomie et la politique, la défense de la nature et de la tradition. Rencontres, récits, histoires de grands leaders et de petits héros du quotidien, Petrini et Sepúlveda nous entraînent à leur suite dans cette quête du droit au plaisir qui est aujourd'hui le plus révolutionnaire, le plus démocratique, le plus humain des objectifs. Avec cependant la lenteur et la sagesse de l'escargot. Parce que nous aussi nous pouvons cesser de courir vers une destination inconnue, et recommencer pleinement à exister.

empty