Ginkgo

  • Les assemblées françaises sont peuplées de poètes qui, depuis la Révolution, nous racontent à leur manière deux siècles d'histoire démocratique. De Marie-Joseph Chénier à Léopold Sédar Senghor, de Robespierre à Edgar Faure en passant par Lamartine et Victor Hugo, nous découvrons au fil des pages cette étonnante assemblée littéraire. On trouve parmi eux des lyriques, occupés à célébrer les valeurs et les institutions de la République ; des polémiques, à la muse contestataire ou partageuse ; des bucoliques, amoureux de leur terroir et de leurs traditions ; des classiques, adeptes de l'art pour l'art qui savent se détacher un moment de la vie publique ; des satiriques, qui jouent avec les mots pour mieux tourner en dérision leurs adversaires... Toutes les tendances cohabitent au sein du très informel groupe parlementaire des députés poètes, dont les oeuvres multiples constituent un merveilleux témoignage d'humanisme.

  • Il ne faudrait pas détruire toutes les statues des Pères de la Nation, des Grands Timoniers, des Génies des Carpates... Vide, le socle appelle l'effigie d'un successeur : l'amnésie est redoutable.

    Non, il faudrait en convertir quelques unes en statues d'infamie placées au milieu des terrains vagues.

    Rien qui ne ressemble plus à un homme providentiel qu’un autre : dans la soixantaine de portraits qui composent le présent livre, le lecteur aura tôt fait de constater que les vieilles ficelles du pouvoir fonctionnent indépendamment de l’idéologie dont se réclame le chef.

    Impudents, sanguinaires et corrompus, ils ont pour beaucoup la même faiblesse cachée : le désir d’être appréciés pour autre chose que ce pouvoir qu’ils ont conquis, d’être considérés comme grands poètes ou écrivains, scientifiques ou philosophes...

    « Le Guide Suprême » et ses fiches détaillées permettra à l’apprenti dictateur de s’inspirer utilement de 60 modèles « remarquables » et peut-être, qui sait...

empty