• Nemo est né avec son siècle. Il a cinq ans lors de ses premières planches de 1905. Il en est donc l'ouverture, façon populaire et enfantine. McCay s'intéressait aux rêves. Avec Little Nemo, il crée peut-être la dernière oeuvre innocente dans le monde des rêves, juste avant la psychanalyse. Mais chez McCay, les métamorphoses ne sont pas seulement celles du rêve, elles bousculent aussi le medium bande dessinée. Et on rit dans Little Nemo. Avec Little Nemo, le rêveur absolu, Kaplan livre un essai remarquable sur l'oeuvre majeur de Winsor McCay, celui dont Art Spiegelman disait : "Ce type, c'est un génie !"

  • Nuit polaire Nouv.

empty