• Ce livre n'est pas un livre sur Michel Henry ni sur Maine de Biran. Il est un livre sur le rapport que le premier a cru devoir établir avec le second, mû par une nécessité proprement philosophique. Ce travail voudrait remplir un vide en montrant ce qui se joue dans la « lecture » que l'un fait de l'autre, car le biranisme de Henry ne se limite pas à la géniale interprétation qu'il donne de la pensée de Biran dans son premier opus.
    Loin cependant de constituer seulement une étude d'histoire de la philosophie contemporaine, il s'agit de retrouver le double engendrement de chacune de ces philosophies par la lecture de l'autre.

  • L'oeuvre de Maine de Biran est pour de multiples raisons, et pour son auteur même, problématique. Y a-t-il proprement oeuvre ? La brutalité de cette question trouve une première légitimité si l'on prend garde au caractère spécifique de l'écriture biranienne qui combine essais achevés, journal intime, correspondance, commentaires critiques, discours d'homme politique. Soucieuse de faire résonner dans l'oeuvre philosophique biranienne les tensions propres d'une expérience intérieure singulière qui vaut par-delà son individualité, l'intention de l'auteur est de faire entendre ce qui n'a pas été dit de M. de Biran, philosophe atypique, à la frontière entre deux siècles.
    À notre catalogue, sur Maine de Biran, Pierre Montebello, La Décomposition de la pensée.

  • La connaissance de soi

    Anne Devarieux

    • Uppr
    • 26 December 2016

    Le thème de la connaissance de soi thème privilégié de la philosophie et de la spiritualité pose question à de nombreux égards. Par exemple : quel est le « soi » à connaître ? Est-ce l'âme, le moi, l'individu, la personne ? Comment, d'ailleurs, les Anciens comprenaient-ils cette exigence, alors même qu'ils ignoraient notre conception moderne du « moi », du « sujet » ? On demandera également : quelle peut être la nature d'une telle connaissance et comment un « sujet » (moi) pourrait-il être en même temps « objet » de connaissance ? Et puis, se connaître soi-même, à supposer que cela soit possible, est-ce vraiment souhaitable ? Dans cet ouvrage, la philosophe Anne Devarieux démêle minutieusement la pelote de ces diverses questions et nous entraîne avec elle dans l'exploration passionnante de notre histoire philosophique et spirituelle.

  • Donner à entendre la voix singulière de Gabriel Tarde, l'audace métaphysique de celui qui fut philosophe « sans avoir cherché à l'être, sans y avoir pensé » (Henri Bergson), suivre les contours souvent déroutants d'une recherche atypique, comprendre la filiation philosophique dans laquelle on peut l'inscrire, mesurer l'actualité de l'intempestif, sa puissance de suggestivité et sa puissance à servir de modèle non moins que sa suggestibilité ou facilité à subir des exemples: tels auront été le voeu et le menu du colloque qui s'est tenu à l'université de Caen Normandie en 2016, avec la collaboration du Centre d'histoire de Sciences Po (Fondation nationale des sciences politiques) où sont déposées les archives Gabriel Tarde.

    Direct héritier des considérations biraniennes sur l'hypnose et le somnambulisme, qu'il étend aux rapports interpersonnels, Gabriel Tarde s'inscrit dans une ligne philosophique qui va de Leibniz à Deleuze en passant par Cournot, Maine de Biran, et Bergson.

    Ce volume propose des lectures en amont du penseur (avec des inédits), mais aussi en aval, dans ses échos, à partir des travaux déjà réalisés et poursuivis en France, outre-Manche, aux États-Unis ou en Europe. Penseur de la relation interpersonnelle et / ou infra-individuelle, Gabriel Tarde développe une théorie tout à fait originale de la causalité mentale: les deux forces élémentaires à l'oeuvre dans le monde en général et le monde social en particulier, la croyance et le désir, sont au fondement d'une logique (répartition des croyances) et d'une dynamique (répétition et invention, distribution des désirs) sociales qui obligent à dépasser le débat polémique stérile de l'individualisme et du sociologisme, et affectent des domaines aussi variés que la psychologie, la criminologie, l'économie, la cosmologie ou la futurologie.

empty