• Soudain, une femme n'a plus que quelques mois à vivre. Avec son compagnon, l'auteur, elle a près de cinquante ans de vie commune. Tous deux ont vécu l'aventure surréaliste auprès d'André Breton et leur conception de l'amour est en phase absolue avec leur adhésion au Mouvement qui a transformé en grande partie l'entendement humain depuis des décennies. Ils se sont trouvés à la faveur d'une incroyable série de circonstances qui rendent leur "rencontre" parfaitement emblématique de ce qu'est la "rencontre surréaliste" : Alfred Jarry, André Breton et la guerre d'Algérie y sont pour quelque chose ! Leur rapport à la mort est aussi radical que leur rapport à l'amour. Ni l'un ni l'autre ne peuvent supporter l'idée que la vie doive se terminer sous le contrôle total de la médecine et de l'acharnement thérapeutique qui, trop souvent, l'accompagne. Ils vont faire en sorte de brûler la politesse à la mort qui rôde. À la fois récit, essai, témoignage et provocation poétique, ce livre écrit "à chaud" par Alain Joubert, juste après la mort de sa compagne de toute une vie, est un bouleversant cri d'adieu et d'amour dont l'authenticité éclate aux yeux du lecteur.

  • « Le Grand Surréalisme, pour moi, n'a jamais voulu dire « majestueux » ou « imposant », mais simplement « grand » par l'envergure de ses intérêts, par l'empan de ses préoccupations ;; il s'agit de baliser le chemin qui mène vers l'émancipation totale attendue, par une approche aussi décisive que possible des obstacles qui s'opposent frontalement au devenir de la poésie et au triomphe de l'analogie universelle, probablement seule ouverture absolue au désir de l'homme, après l'amour bien entendu !
    L'entendement humain ou la clé des champs : c'est l'infini du temps qui nous habite. » Alain Joubert Il va y avoir un regain d'intérêt en 2016 pour (feu) le Mouvement surréaliste du fait de la prochaine publication par Gallimard de la correspondance d'André Breton.
    Les éditions Maurice Nadeau réédite de leur côté L'Histoire du Surréalisme de Maurice Nadeau en belle édition reliée.

  • La pratique du nu intégral est devenue monnaie courante chez les baigneuses, dès l'apparition du premier rayon de soleil. Ainsi, la piscine Deligny ressemble-t-elle maintenant davantage à un camp de nudistes qu'à un établissement de bains traditionnel. Mais la nouveauté du jour, c'est d'un homme qu'elle vient. Un grand gaillard aux muscles longs s'avance avec souplesse sur les planches du solarium, apparemment nu comme une table. Entre ses cuisses, on distingue très nettement une verge fort longue qui se balance doucement comme un palmier sous les vents chauds. Toutefois, si le regard prend la peine de s'attarder quelque peu sur cette partie de son anatomie, il constate alors avec intérêt que la mode de l'étui pénien vient de naître. A coup sûr, cette manière d'encapuchonner les attributs rencontrera un grand succès cet été sur les plages : le stylo-sexe ne manque pas de style !

  • Alain Joubert a découvert le surréalisme en 1952 et participera dès lors à toutes les activités du groupe jusqu'à son autodissolution en 1969. Il avait été frappé au sein du groupe du fait que les jeunes surréalistes se croyaient tenus de brandir un ou deux poèmes pour tout viatique. Pour pallier une véritable inflation poétique, il décidait de ne pas montrer au groupe ses poèmes. L'essentiel de son activité consistant dès lors en réflexions théorique et politique, courts pamphlets, essais portant sur la nature du théâtre et du cinéma ; mais pas de poèmes... L'Autre côté des nuages réunit pour la première fois l'ensemble de son oeuvre poétique, inédite pour l'essentiel.

  • Au début des années 2000, La Quinzaine littéraire de Maurice Nadeau a ouvert ses colonnes à une rubrique régulière d'Alain Joubert, intitulée La Boîte noire. Il y relatait une lecture particulière de certains romans noirs, - le plus souvent oubliés par la critique, s'interrogeant sur les liens avec d'autres oeuvres ou situations, sachant que chaque événement contient par nature sa boîte noire, révélatrice du "masqué", du "dissimulé" ou de "l'inconscient" qui ont provoqué son existence.
    Pour l'auteur, une vérité non exprimée s'y dissimule et un nouvel éclairage pouvait donc en dessiner les contours. Aux quinze chroniques ici réunies (2002-2004), se sont ajoutés deux textes également publiés par La Quinzaine littéraire dans ses numéros spéciaux d'été de "l'écrivain en colère" (été 2002) et du "roman policier" (été 2003). 17 photos de Nicole Espagnol accompagnent, dans une sorte d'écho visuel, chaque début de texte.

  • Buñuel, Ferreri, Fields, Forman, Greenaway, Hitchcok, Jarmusch, Kubrick, Polanski, Prévert, Renoir, Sternberg, pour ne citer que ceux-là... S'il n'y a pas à proprement parler de cinéma surréaliste, ces réalisateurs ont reflèté cependant l'état d'esprit des surréalistes. Alain Joubert a choisi de présenter dans cet ouvrage cent soixante-deux films des années vingt du siècle dernier à 2015,- célèbres ou moins connus - où percent le désir de révolutionner l'entendement humain. 320 PAGES RELIÉ - ISBN 9782862312729 Les 29 photocollages en noir et blanc de Pierre-André Sauvageot interprètent en les illustrant, les thèmes de la révolte, la subversion, l'amour fou, la passion, le merveilleux, l'onirisme, la force du mythe, l'exaltation d'un sacré non religieux, éros et thanatos, l'humour noir ou le non-sens, tout ce sur quoi se fondent les forces psychiques (automatisme, rêve, inconscient libérées du contrôle de la raison et en lutte contre les valeurs reçues.

  • Alain Joubert a découvert le surréalisme en 1952 et participera dès lors à toutes les activités du groupe jusqu'à son autodissolution en 1969. Il avait été frappé au sein du groupe du fait que les jeunes surréalistes se croyaient tenus de brandir un ou deux poèmes pour tout viatique. Pour pallier une véritable inflation poétique, il décidait de ne pas montrer au groupe ses poèmes.

    L'essentiel de son activité consistant dès lors en réflexions théorique et politique, courts pamphlets, essais portant sur la nature du théâtre et du cinéma?; mais pas de poèmes... L'Autre côté des nuages réunit pour la première fois l'ensemble de son oeuvre poétique, inédite pour l'essentiel.

  • UNE plaquette de ses dessins et poèmes en tchèque, Neilustrace, que leur envoie de Prague leur ami surréaliste Roman Erben ? Il n'en fallait pas plus pour que Nicole Espagnol et Alain Joubert élaborent un nouveau jeu surréaliste : la traduction OPTIQUE. «Te dire exactement comment nous pratiquâmes est impossible ; sans doute chacun de nous devait-il proposer un mot, un membre de phrase, une image que l'autre s'appropriait pour en modifier le sens, et réciproquement, jusqu'à ce que l'accord se fasse et que le poème optique de langue française prenne finalement forme à notre convenance. Nicole et moi éprouvâmes un grand plaisir à cet exercice, lequel nous permit de pouvoir enfin lire ce qui, dès lors, s'exprimait dans ta plaquette, à ton insu bien entendu ! »

  • L'Art du Nigeria dans les collections privées françaises propose une incursion dans la riche production artistique du Nigeria à travers un choix d'oeuvres toutes plus belles les unes que les autres provenant de collections privées françaises. L'exceptionnelle sélection ici présentée est le fruit du travail et de la passion du commissaire de l'exposition, Alain Lebas qui, grâce à la générosité de nombreux collectionneurs, a pu rassembler un ensemble unique de pièces magnifiques.
    Des auteurs de renommée internationale ont été invités à nous faire découvrir le Nigeria, ses populations et leurs cultures diversifiées. Une présentation de leur univers mythologique nous permet de mieux saisir la nature et l'importance des pièces exposées. Puis un retour historique sur l'apparition des pièces nigérianes sur le marché de l'art en France met en perspective plus de cinquante années d'intérêt et de collection.
    Finalement, quatre collectionneurs chevronnés nous livrent leur passion et l'émotion que suscitent en eux les oeuvres d'art du Nigeria. De très belles photos de la majorité des pièces présentées dans l'exposition et signées Hughes Dubois ne manqueront pas de ravir les amateurs aussi bien que les grands connaisseurs.

  • Les jeux avec but, ou GWAP, permettent de collecter des données ou de résoudre des problèmes trop complexes, ou trop coûteux en termes de moyens pour être résolus par des machines. Ces activités ludiques, qui représentent un type de jeu sérieux, sont délicates à concevoir, car elles doivent être à la fois attrayantes et utiles. Jeux et intelligence collective présente et analyse des GWAP à thématiques spécifiques (biologie, médecine, traitement automatique du langage, etc.). Il développe plus particulièrement le projet JeuxDeMots, un ensemble de GWAP dont l'objectif est de construire une grande base de connaissances lexicales à l'aide de jeux. L'étude de ces différents concepts permet de définir les critères qu'il est important de privilégier dans la conception d'un GWAP afin d'en faire un outil efficace pour l'acquisition de données exploitables ou la résolution de problèmes.

  • Human brains can be seen as knowledge processors in a distributed system. Each of them can achieve, conscious or not, a small part of a treatment too important to be done by one. These are also "hunter / gatherers" of knowledge.  Provided that the number of contributors is large enough, the results are usually better quality than if they were the result of the activity of a single person, even if it is a domain expert.  This type of activity is done via online games.

empty