Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 14/08/2021

  • " ...C'est la deuxième fois que je monte en ligne. Je suis un survivant de l'enfer, déjà. Tant de copains sont tombés ou portés disparus. La bataille a commencé le 21 février. Il y a eu l'attente. Cette terrible attente pendant laquelle l'angoisse noue les tripes. Et puis, le bombardement intensif, en attendant d'envoyer les fantassins que nous sommes, au contact de l'ennemi... " Le caporal Louis Marsan a tout juste dix-neuf ans, alors qu'il se bat sur le front de Verdun où une terrible bataille a débuté le 21 février de cette année 1916. En récompense de sa bravoure dans les combats en Artois, il est nommé sergent et cité à l'ordre du régiment. Malgré son âge, il n'est déjà plus un "bleuet"... Une rencontre va bouleverser sa vie de jeune homme. Une veuve d'officier s'attache à lui, au cours d'un repos entre deux montées en ligne. Louis se pose alors des questions sur sa vie d'homme qui n'a jamais connu l'amour d'une femme. Lui qui est sûr désormais de ne pas mourir "bleuet", acceptera-t-il de mourir avant d'avoir connu l'amour ?
    Malgré toutes ces interrogations, Louis doit subir le quotidien d'un soldat au front et partager avec ses camarades, les horreurs d'une guerre qui leur fait oublier leur condition d'hommes...


    Graphisme et illustration 1ére de couverture réalisés par Florian Luiz..

  • Ce récit autobiographique de l'auteur est une narration, sur un ton léger et humoristique, de son parcours de coureur à pied, depuis les années 1980 jusqu'à 2018. Du premier semi-marathon en 1985 à son dernier marathon en 2017, Alain Jauhan nous emmène au gré de ses aventures sportives avec ses joies et ses douleurs, sans jamais se prendre pour ce qu'il n'est pas : un champion de la course à pied. Il se définit plus volontiers comme un coureur modeste qui se contente d'aller chercher ses limites de temps en temps, mais pas seulement, car courir est pour lui aussi un moyen de rester en forme et en bonne santé le plus longtemps possible.
    Aujourd'hui retraité de la fonction publique, l'administration des douanes, il continue à chausser ses runnings et à brûler le macadam ou arpenter divers chemins, juste pour le plaisir, en attendant une course « coup de coeur » qui lui fera mettre un dossard officiel et partager son goût pour la course à pied avec des centaines d'autres de ses semblables sportifs.

empty