• Je ne sais pas comment j'ai fait, mais je l'ai fait. M'emmêler. Me fondre. Me mélanger. Ses yeux dans les miens, sa bouche dans ma bouche. Et son reste dans mon reste. C'était la première fois.

    Agnès de Lestrade a publié son premier roman jeunesse en 2003 à L'École des loisirs. Depuis, elle est l'autrice de plus de 170 livres, parmi lesquels : Le chienchien à sa mémère (Sarbacane, 2016), Celui qui manque (Alice jeunesse, prix Tatoulu 2014) et, chez Talents Hauts, Ma mère est un hamster dans la collection Livres et égaux (2016).

  • La sorcière Rafistole est amoureuse d'Anatole, qui n'a d'yeux que pour Firmine.
    Nom d'un balai ! Il en faudra plus à Rafistole pour renoncer !
    La sorcière a plus d'un tour dans son chapeau...

  • Violette a sept frères et soeurs, et son plus grand souhait serait d'être fille unique. Sauf peut-être pour Moon, le petit dernier, qu'elle adore.
    En sortant de la voiture familiale qui dépose toute la tribu sur son lieu de vacances, Violette n'a qu'une idée : retrouver Roméo, son amoureux, qu'elle ne voit que durant les vacances scolaires.
    Les premières journées se passent paisiblement, à jouer et se baigner sous le soleil. Mais, le matin du 14 juillet, Moon est retrouvé mort au fond de la piscine... Qui a pu oublier de refermer la barrière de sécurité ? Folle de douleur, Violette cherche un coupable ; elle veut pouvoir haïr quelqu'un pendant le reste de sa vie. Son frère aîné, pourtant si raisonnable ? Les jumelles qui auraient pris un dernier bain avant d'aller dormir ? Un par un, Violette passe les membre de sa fratrie au crible.
    Mais la vérité est bien plus cruelle que tout ce qu'elle pouvait imaginer...
    Un texte extrêmement court et effilé comme un poignard. | Age conseillé : 13 ans et plus
    L'écriture d'Agnès de Lestrade nous emporte au bord de la mer, nous fait partager les émotions de Violette au sein de sa trop grande famille, avant de nous blesser, comme elle-même l'est pour toujours, avec la mort brutale de son petit frère.
    On découvre alors la force de la rancoeur, la violence des doutes. On partage la souffrance de Violette et on parcourt avec elle le long chemin qui mène, peut-être, vers le pardon.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - Prix Tatoulu Bleu 2014
    - Prix "Gayant Lecture" 2014
    - Sélection 2013-2014 de "Un cadeau , Un livre !" (APBD)
    - "Cette histoire magnifiquement écrite a beau aborder un thème difficile, elle se termine de façon presque joyeuse. Un tour de force qu'on salue en ajoutant Celui qui manque au nombre de nos coups de coeur jeunesse." - Journal de Montréal
    - "Les thèmes abordés dans ce roman, le deuil et la mort, sont sombres et difficiles, mais ils font partie de la vie. Agnès de Lestrade a choisi une fin heureuse, de manière à transmettre un message d'espoir. À travers cette lecture, on apprend donc "la vie", on s'y prépare." - Sentiers littéraires pour enfants
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Agnès de Lestrade aime écrire pour faire frissonner, rêver, grandir. Pour se protéger du monde en inventant le sien. Quand elle n'écrit pas, ne lit pas, ne rêve pas et ne boit pas du thé, elle invente des jeux de société pour faire rire, des chansons pour faire pleurer et elle a même trouvé le temps de fabriquer deux beaux enfants pour tester le tout sur eux. Son premier livre, La petite fille qui ne voulait plus cracher est paru en 2003 à L'école des loisirs. Depuis, elle a publié plus d'une vingtaine d'ouvrages, des romans et des albums chez plusieurs éditeurs : Nathan, Milan, Le Rouergue, La Joie de lire, Hatier, Tourbillon, Motus, L'Atelier du Poisson soluble, Le Rocher...
    L'album La grande fabrique de mots (Alice Jeunesse), dont elle a écrit le texte, a déjà été traduit dans 20 langues et vendu à plus de 120000 exemplaires (déjà 5 retirages en français et en néerlandais, 3 en espagnol et 7 en allemand). Elle a publié en 2012 La petite terre de papier (Alice Jeunesse), un magnifique album illustré par Charlotte Cottereau.

  • Un recueil de trois histoires :
    -Ce prince est tellement laid qu'aucune princesse ne veut l'épouser. tant pis, il va faire la cour à une jument ! (Le prince pas charmant)
    -Dur dur de devoir se cacher quand on a le chant pour unique passion. (Le prince qui chantait en secret)
    -Le roi Poil-à-gratter ne pense qu'à faire des blagues au gens. (Au pays des mille et une farces)

  • Victor l'inventeur

    ,

    lu par Thomas Soliverès

    Du matin au soir, Victor bricole de drôles de machines. Pour faire disparaître le malheur ou pour rendre la jolie Assama amoureuse de lui, il se creuse la tête. Que va-t-il encore inventer ?

    Bonnie est une fille, et alors ? Elle vit dans un ranch : pourquoi ne pourrait-elle pas devenir cow-boy ? Quand son père se blesse, Bonnie saute sur l'occasion pour faire ses preuves. Avec audace et habileté, elle sauve un jeune veau qui s'est perdu.
    Qui a brisé la verrière du gymnase ? Accusé à tort par le directeur de l'école, Gabriel mène l'enquête.
    Mais voilà qu'il découvre une étrange coupable : une petite voyageuse haute comme son pouce ! Doit-il la dénoncer ou lui rendre sa liberté ?

    Texte lu par Thomas Soliverès pour la fonction audio de l'ebook.

    Pour en savoir plus sur les différentes modalités de lecture des livres numériques Colibri, rendez-vous sur le site colibri.belin-education.com

  • Zélie, la petite chenille, fait sa rentrée à l'école primaire. Elle est surexcitée !
    Seulement, tout ne se passe pas comme prévu...
    Dès 6 ans.

  • Dans cet album, les crottes et leurs petits propriétaires défilent dans des présentations insolites et burlesques. Qui, du crocodile, du singe ou encore du rhinocéros, a fait la plus belle ? Seul un concours pourra les départager, mais le gagnant n'est pas toujours celui que l'on attend  ! Les mouches pourraient bien en faire leur festin.

  • Un détournement du conte traditionnel "Blanche-Neige et les Sept Nains". Ici, apparaît un huitième nain. Il s'appelle Charmeur, et il est fainéant, rustre et mal élevé. Ce qui l'intéresse, c'est surtout de conter fleurette à Blanche-Neige ! Et d'embrasser la belle. Mais c'est pour la bonne cause, puisque ce huitième nain est en fait... le prince charmant !

  • Trois histoires, trois univers, et trois fêtes de Noël hors du commun !
    - Kipetou et Kiveurien
    Les deux lutins Kiveurien et Kipetou sont voisins. Le jour où il commence à neiger, Kipetou invite Kiveurien à s'abriter dans son gros champignon. Kiveurien, malgré le froid, refuse. Il ne veut pas qu'on l'aide, il ne veut pas décorer le champignon de Kipetou, il refuse tout. Mais lorsque Kipetou arrive avec un livre et commence son histoire, Kiveurien écoute. Ce lutin arrivera-t-il à faire fondre le coeur de glace de Kiveurien ?
    Écrit par Agnès de Lestrade et illustré par Sébastien Mourrain
    - Qui conduira le traîneau du Père Noël ?
    Le jour où le Père Noël décide de distribuer ses jouets pour la première fois, un problème se présente : il n'a pas d'animaux pour tirer son traîneau. Bien décidé, il poste des annonces dans le monde entier, et des animaux de toutes sortes viennent l'aider. Oiseaux, kangourous, éléphants... aucun ne réussit à tirer correctement le traîneau. Le Père Noël commence à perdre espoir, et le 24 arrive bientôt !
    Écrit par Elsa Devernois et illustré par Kiko
    - Ce petit sapin-là...
    C'est l'histoire d'un petit sapin qui n'était pas assez grand pour voir au-delà de la forêt. Les autres sapins parlent sans arrêt du monde extérieur, des montagnes, du village et de ses maisons, et le petit sapin rêve. Malgré le temps qui passe, il n'est jamais assez grand pour dépasser les autres. Un jour un bûcheron entre dans la forêt et choisit de l'emmener. Le petit sapin découvre enfin ce monde qu'on lui a toujours décrit...
    Écrit par Nadine Brun-Cosme et illustré par Christine Davenier

  • Petit Fantôme vit à la fête foraine avec sa famille. Avec son père, il travaille au train fantôme pour effrayer les enfants. Mais ce qu'il voudrait, lui, c'est les faire rire... Car son rêve secret est d'être clown.
    Une histoire sur la différence, avec des illustrations hautes en couleur.

  • De A comme "atelier" à Z comme "zoo", un abécédaire de Noël... qui déménage !
    Après "L'Abécédaire à croquer" et "L'Abécédaire des super-héros", voici celui de Noël ! De nouveau, Agnès de Lestrade se concentre sur des thématiques qui parlent directement aux plus petits et nous offre une plongée inédite au pays du père Noël et de ses lutins !

  • Josette, c'est pas quelqu'un de chouette.Déjà Josette, c'est pas
    quelqu'un. Point. Josette,C'est le joli nom de la dépression. Avec
    retenue, humour et métaphores imagées par Sebastien Chebret, Agnès de
    Lestrade revient sur une période nuageuse de sa vie où les couleurs
    vont et viennent au fil des émotions. Sous forme d'abécédaire, les
    phases et ressentis de la dépression prennent progressivement
    l'apparence d'un manuel de combat contre Josette pour aboutir à une
    mise à mort folle, poétique et touchante. Comment tuer une Josette,
    de A à Z.

empty