• Chaque jour, en France, 10 000 emplois sont détruits... et
    10 000 emplois sont créés. Ce phénomène surprenant bouleverse
    la manière de penser le chômage, mais aussi les politiques pour
    le combattre.
    Non, le chômage n'est pas une fatalité liée à la mondialisation et
    au capitalisme financier ;
    non, un bon salaire n'est pas toujours l'ennemi de l'emploi ;
    non, la législation sur les licenciements ne protège pas l'emploi ;
    non, il ne faut pas trop attendre de la formation professionnelle ;
    non, le travail ne se «partage» pas, car il se recompose par
    d'incessants mouvements de création et de destruction
    d'emplois.
    À ce titre, un certain taux de chômage est nécessaire à la
    croissance. Voilà ce qu'enseignent les recherches les plus
    récentes, fondées sur des enquêtes de terrain conduites en
    France et dans de nombreux pays. Il est urgent d'évaluer les
    résultats des politiques publiques d'emploi à la lumière de ces
    découvertes. Car le temps n'est pas encore venu de dire que l'on
    a «tout essayé» pour combattre le chômage.
    À sa première parution, en 2004, le livre a été salué par une
    critique unanime et a reçu le prix «Mutations et travail»,
    le «Prix européen du livre d'économie», ainsi que le prix
    «Manpower de l'ouvrage de ressources humaines 2005».


empty