• Pour venger la mort de son père, le bandit Hernani conspire contre le roi d'Espagne don Carlos, futur Charles Quint. Mais tous deux sont épris de la même femme, doña Sol, promise à don Ruy Gomez. S'engage alors une confrontation entre les trois hommes dont l'issue tragique semble inéluctable.
    Appliquant les principes du drame romantique énoncés dans la Préface de Cromwell, entre mélange des genres et affranchissement des règles classiques, Hugo présente Hernani à la Comédie-Française le 25 février 1830. Jamais oeuvre n'aura été autant sifflée, huée, acclamée, parodiée. Bataille des mots et des hommes autant que des époques, il n'en fallait pas moins pour qu'advienne en France un théâtre nouveau.

    L'édition :
    o Sujets de bac
    o Microlectures
    /> o Les innovations du drame romantique
    o La réception d'Hernani
    o Groupements de textes :
    - le héros romantique
    - décors et dissimulations
    - représenter l'Histoire au théâtre
    o Culture artistique :
    - cahier photos couleurs : la figure du bandit ; costumes et décors dans le drame romantique
    - un livre un film : La Reine Margot, de Patrice Chéreau (1994).

  • La bête en elles Nouv.

    La bête en elles

    Camille Lysière

    Le bac en poche, Marie quitte sa province pour prendre un job d'été à Paris. Tous les possibles s'offrent à elle. Elle sera journaliste peut-être comme Olivier, l'ami de son père qui l'héberge avec sa femme pendant son séjour. L'homme se montre froid et distant d'abord. Puis il finit par lui prêter attention et Marie se réjouit de leurs tête-à-tête complices dans son bureau. Leur belle relation pourtant dérape. Quand Olivier s'invite dans sa chambre, elle se débat, mais cela ne suffit pas. Marie est dévastée. Aurait-elle séduit Olivier sans le vouloir ? Alors elle se tait. Elle étouffe sa honte et sa douleur qui font grossir la bête en elle. Marie n'est pas seule. Elle vit en 2009 ce que d'autres jeunes femmes de 17 ans comme elle ont vécu en un autre temps. Claudine en 1937, Isabelle en 1973 et Amandine en 1990. Traversant les époques, ce roman saisissant nous donne à lire la même histoire : le tragique et l'arbitraire du viol qui vient briser les destins.

  • Attends-moi le monde Nouv.

    Premier prix : Vous détestez la grisaille et la nuit qui tombe à 16 h 30 ? Vivez une année sans mois de novembre !

    Lorsqu'elle tombe sur un petit flyer vantant les mérites d'une tombola locale en ces termes, Camille comprend d'emblée qu'elle va jouer, et gagner. Durant ce mois de non-novembre, un étrange temps suspendu l'invite à emprunter quelques chemins inexplorés, tandis qu'alentour, le monde continue son petit manège habituel. En acceptant de perdre ses repères, d'abord un peu hésitante, puis entièrement chamboulée, Camille se laissera porter par l'étrangeté dont jaillira peu à peu la compréhension de sa propre histoire.

    « Je suis prise d'un vertige étourdissant. L'espace d'un instant, je me demande si je vais réussir à tenir debout, ou m'écrouler sur place. Mais je tiens bon - je veux ce lot. Je parviens jusqu'à l'homme, en ayant la sensation d'avoir gravi un volcan dont l'éruption est proche. Je transpire, je bouillonne, j'ai presque l'odeur du soufre dans les narines. Il me tend une enveloppe terriblement insignifiante d'un air joyeux, en me faisant la bise. J'ai l'impression d'être dans un mauvais jeu télévisé. Au passage, il me souffle six mots à l'oreille. - Vous seule devez ouvrir ce pli. Bien que murmurée, cette phrase est dite avec autorité. Le genre d'autorité qui ne se discute pas, tant elle semble évidente, et respectable. »

  • La vie dissimulée Nouv.

    Et brusquement, le monde rassurant s'écroule. Le père de Nina part, son frère s'endurcit, sa mère se met au lit. Elles vont désormais rester toutes les deux. Nina guette les infimes variations de la présence de sa mère, dans le souffle de sa respiration ensommeillée, dans les silences de sa mélancolie. L'étau se resserre, les instants de joie hors de la maison sont des moments volés. L'enfant le sait, sa mère est devenue incapable de survivre sans elle. Personne ne doit deviner ce qui leur manque. Parfois, lorsque Nina est seule, l'odeur de la forêt revient. Celle de bois pourri, de fougère et de mousse trempée.

    « Elle m'exaspère d'autant plus que je hais cette étreinte intérieure me saisissant dans le même temps, cette impression d'être injuste, mauvaise, dure face à son visage peiné, à la toute petite fille qu'elle paraît être à cet instant.

    - Maman, te couche pas trop tard...

    - T'inquiète pas, répond-elle avec son sourire à fendre mon coeur, cette tristesse qui reprend le pouvoir et se mêle à la tendresse furieuse que j'éprouve pour elle. Je la laisse seule et ferme la porte de ma chambre, m'allonge sur ma couette, coupable et courroucée de l'être. »

  • Au peril de la mer

    Dominique Fortier

    • Alto
    • 15 September 2015

    Aux belles heures de sa bibliothèque, le Mont-Saint-Michel était connu comme la Cité des livres. C'est là, entre les murs gris de l'abbaye, que trouva refuge, au quinzième siècle, un peintre hanté par le souvenir de celle qu'il aimait. C'est là, entre ciel et mer, que le retrouvera cinq cents ans plus tard une romancière qui cherche toujours le pays des livres. Ils se rencontreront sur les pages d'un calepin oublié sous la pluie.

    Avec ferveur et intelligence, Dominique Fortier grave dans notre esprit un texte en forme de révélation, qui a la solidité du roc et l'ivresse des navires aban-donnés. À la fois roman et carnet d'écriture, Au péril de la mer est un fabuleux hommage aux livres et à ceux qui les font.

  • « Elisabeth Segard entraîne le lecteur dans une merveilleuse chasse au trésor, celui de Napoléon. Ce roman, quasi initiatique, nous fait découvrir aussi l'univers extraordinaire de l'hôtel des Invalides avec des personnages attachants, fragiles et pourtant puissants. »
    Eric Giacometti


    Abdel est un ancien soldat, qui vit à l'hôtel des Invalides depuis vingt ans. Entre les parties de dames et les blagues de son copain Maurizio, ses journées s'écoulent paisiblement. Gab a neuf ans. Curieux et débrouillard, il vit seul avec sa mère Pélagie. Il aime les dinosaures et le pop-corn.

    Rien ne prédispose le vieux blessé de guerre et l'enfant à se rencontrer.
    Rien, sauf un livre, et le fantôme d'un petit tambour.
    Si fragiles et si forts est une formidable histoire de solidarité et d'espoir. On y rencontre des êtres cabossés par la vie. Certains ont perdu leur bras, leurs jambes, d'autres, leur père. Autour du rêve d'un enfant, ils se trouvent une quête commune.

    Elisabeth Segard est journaliste pour un grand quotidien régional. Elle vit à Tours. Si fragiles et si forts est son troisième roman.

  • Août à Paris, sa chaleur écrasante. Margot Louve vient d'avoir 17 ans. Elle est brillante et tous les possibles s'ouvriront à elle bientôt. Mais pour le moment, sa vie lui paraît étriquée. Pire, elle se sent invisible. Dans l'ombre d'une mère, actrice de théâtre en vue cultivant avec elle une distance délibérée et qu'elle rêverait de pouvoir appeler Maman. Fille d'un père dont on ne parle pas, parce qu'il a une autre vie, légitime celle-là. Alors Margot décide de faire craquer les coutures de son monde, de prendre la lumière à son tour. À ce journaliste puissant et respecté qui semble s'intéresser à elle vraiment, elle révèle le secret de sa famille.

     

    L'Affaire Margot est un roman d'apprentissage sensible sur le passage à l'âge adulte. Il explore les détours que prend l'amour entre une mère et sa fille.

     

    Extrait

     « Nous étions si nombreux, nous les enfants de ces doubles vies, à rêver de l'autre camp.

    Cette nuit-là, comme toutes les nuits depuis que nous avions croisé Madame Lapierre, je me suis réveillée le corps baigné d'une sueur glacée, avec un besoin impérieux de basculer de l'autre côté, de faire entrer en collision les deux sphères de nos vies. Je suis restée paralysée par l'envie de faire exploser cette routine - un désir fort, sauvage et excitant, qui pulsait en moi. »

     

    La presse en parle

    « L'affaire Margot dresse un portrait sensible de la complexité de l'amour familial. »

    Marie-Claire

     

    « Un premier roman étonnant et captivant, signé d'une autrice qui maîtrise sont art. »

    The New York Times

     

    « Révélation. L'un des événements de la rentrée littéraire américaine ! Le premier roman fascinant d'une autrice d'origine française. »

    Madame Figaro

  • En Guyane, le père d'Abel ramène un anaconda blessé qu'il confie à son fils. À partir de 8 ans

  • "Je m'appelle Rose Baron. J'ai 40 ans. Je suis experte en psychologie positive - la science du bonheur. Mon nouvel ouvrage Une vie heureuse : les dix commandements est n° 1 des ventes depuis plusieurs mois déjà. De conférences en plateaux télé, je distille la bonne parole et dévoile à mes semblables les secrets d'une vie harmonieuse et parfaitement heureuse. Je m'appelle Rose Baron. J'ai 40 ans... et je suis épouvantablement malheureuse."

    La vie de Rose Baron part en miettes. Son mari l'a quittée, son frère Raphaël est mort prématurément, et son médecin la pense en burn-out. Lors de la soirée d'anniversaire organisée pour ses 40 ans, elle fait momentanément disparaître tous ses soucis en buvant plus que de raison. Le lendemain, Rose reçoit un message anonyme.

    Un mystérieux M. lui adresse un ultimatum : "Rose Baron, tes commandements tu appliqueras !" À partir de cet énigmatique rappel à l'ordre, Rose, assistée de sa joyeuse et fidèle bande d'amis, va mener l'enquête : qu'a-t-elle fait pendant cette soirée d'anniversaire dont elle n'a plus aucun souvenir ? Qui est M. et que lui veut-il ?

  • France, été 2029.

    Une étrange maladie au nom imprononçable, appelée "Peste" par commodité, s'abat sur le pays. Mor-tifère et hautement contagieuse, elle intervient par vagues successives, bouleverse l'économie et les rapports sociaux, renverse la démocratie. Elle finit par se replier sur Paris, placé en confinement.

    De part et d'autre du cordon sanitaire, une mère et son grand fils observent des événements contrastés, elle dans son village que repeuplent les petits citadins écartés du virus, et lui prisonnier d'un Paris sinistré. Leur passé les oppose, leurs présents les éloignent aussi. Sous l'effet du fléau, un rapprochement inattendu s'opère peu à peu.

  • « Vous devez sauver la vie de trois inconnus en moins de quinze jours. Sinon, ce sera le néant. »

     

    Juliette, libraire passionnée, est abordée un jour par une étrange jeune femme qui lui prédit sa mort prochaine tout en lui délivrant ce sinistre avertissement. A-t-elle affaire à une folle ? Juliette, dotée depuis toujours d'une intuition infaillible, sent confusément qu'elle doit relever le défi. Le compte à rebours commence quand une première personne fait appel à elle, suivie rapidement d'une deuxième... Pour se sauver elle-même, Juliette se retrouve liée au destin de trois inconnus. Elle découvre alors qu'elle a plus à gagner que la vie dans ce mystérieux marché.

     

    Dans cette histoire haletante, entre la vie et la mort, Marilyse Trécourt raconte un amour qui peut survivre à tout.

  • Les chemins de Gaby, Marianne, et Juliette convergent inexorablement vers un même événement tragique : un attentat. Mais pas de revendication derrière ce complot-là. Une préparation plus rageuse que minutieuse. Un attentat domestique plus que politique.

    Gaby, la quarantaine, est amoureuse de Vasco, jeune ingénieur agronome. Elle supporte avec abnégation son égoïsme et sa goujaterie jusqu'à ce que le détail de trop la fasse exploser. Juliette, passionnée de pyrotechnie, prépare un projet terriblement secret. Marianne s'inquiète de la présence incongrue et menaçante d'une femme, devant chez elle. Et si cette silhouette grise avait quelque chose à voir avec la disparition tragique de son père ?

    L'instigatrice de l'attentat parviendra à ses fins. L'explosion aura bien lieu, influant sur le destin des trois femmes.

  • 1967. Jacob a huit ans et vit à Safi, une petite ville côtière du Maroc qui sent bon les épices et la sardine. Son meilleur ami, c'est Brahim. Ensemble, ils partagent tout et jouent aux osselets. Ils sont juif et musulman mais se vivent d'abord comme des Marocains. Pourtant, à la veille de la guerre des Six-Jours, les relations entre Israël et les pays arabes se tendent. Même si le conflit a lieu à des milliers de kilomètres, le climat entre les deux communautés se dégrade aussi à Safi. L'amitié de Brahim

    et Jacob résistera-t-elle ?

     

    Un roman tendre et fort qui porte sur la différence, la guerre et l'exil, le regard innocent de l'enfance.

  • « Un jour j'ai sorti un livre, je l'ai ouvert et c'était ça. Je restai planté un moment, lisant et comme un homme qui a trouvé de l'or à la décharge publique. J'ai posé le livre sur la table, les phrases filaient facilement à travers les pages comme un courant. Chaque ligne avait sa propre énergie et était suivie d'une semblable et la vraie substance de chaque ligne donnait sa forme à la page, une sensation de quelque chose sculpté dans le texte. Voilà enfin un homme qui n'avait pas peur de l'émotion. L'humour et la douleur mélangés avec une superbe simplicité. Le début du livre était un gigantesque miracle pour moi. J'avais une carte de la bibliothèque. Je sortis le livre et l'emportai dans ma chambre. Je me couchai sur mon lit et le lus. Et je compris bien avant de le terminer qu'il y avait là un homme qui avait changé l'écriture. Le livre était Demande à la poussière et l'auteur, John Fante. Il allait toute ma vie m'influencer dans mon travail. » (Charles Bukowski, 1979)« Une ligne, dix lignes, une page. On ouvre un livre de John Fante et l'on se dit que c'est ça. Que la vie est là, brute, brutale, brûlante. L'émotion à l'état pur. Des mots qui mordent dans le tendre. Et toute cette souffrance qui jaillit d'un volcan jamais éteint, jamais refroidi. » (André Clavel, L'Express)

  • Clotilde accepte un poste au sein d'un groupe néerlandais de cycles, Bike Wick. L'opportunité semble inespérée : il s'agit de développer l'activité en France et le patron, M. Van Der Klipp, lui donne carte blanche...

     

    Un an après son arrivée, Clotilde est parvenue à introduire des solutions innovantes, tout en gagnant l'estime de ses équipes. Quand M. Van Der Klipp annonce son départ et leur présente son remplaçant, Karl Liechtenstein, elle entend bien continuer sur sa lancée. Mais le style managérial de Karl Liechtenstein est pour le moins déconcertant, et la jeune femme se voit progressivement prise au piège dans un engrenage infernal.

     

     

    « Le récit illustre parfaitement la place du travail dans la construction de l'identité psychique de chacun de nous. Jamais neutre, il peut être soit constructeur, soit destructeur. Une grande leçon d'honnêteté et de courage ! »

    NICOLAS SANDRET, médecin, inspecteur régional du travail, attaché à la consultation de pathologie du travail à l'hôpital de Créteil.

     

    « Kikka réussit à parler d'un problème de société trop peu présent dans la littérature française. Elle y parvient avec brio, montrant ainsi que personne n'est à l'abri de cette descente aux enfers qu'est le harcèlement au travail. »

    ALEXANDRA, librairie Au fil des pages

  • Tout commence à six heures du matin, quand deux journalistes endormis travaillant pour la même radio échangent sans le savoir leurs téléphones portables. Francesca est une force de la nature, toujours en mouvement, toujours joyeuse : on l'appelle Wondy, de Wonder Woman. Alessandro est joueur et un peu maladroit, il se laisse embarquer par la fougue de Francesca et l'amour qui les lie bientôt. Avec elle, il apprend, jour après jour, à ressentir pleinement chaque émotion, à ne pas reculer devant les difficultés. Ensemble, ils ont à mener le plus terrible des combats : celui qui ne peut être gagné. Elle ne s'en relève pas. Mais c'est une mort qui ouvre sur la vie. Devenu messager de l'optimisme forcené de Francesca, Alessandro incarne aujourd'hui la foi et la résilience qui habitaient leur histoire.

    Avec pudeur et sincérité, Tu vis en moi témoigne de l'épreuve qu'est le cancer, pour ceux qui en meurent, pour ceux qui restent. Formidable hymne à la résilience, il célèbre la force qu'on trouve en soi dans ces moments douloureux, celle qu'on se découvre après, pour continuer à vivre autrement.

  • Starling

    Mélanie Taquet

    starling ['st:arhn] n (bird) étourneau (m)

    À trente et un ans, Emma vit comme un étourneau solitaire en quête d'une famille. Hypersensible et introspective, elle passe ses soirées à lire ou à se perdre sur Netflix, vagabonde dans Londres et écrit pour oublier les problèmes de sa vie.

    Quand la jeune femme accepte de suivre Chiara, sa meilleure amie et colocataire à une soirée au pub, elle est loin de se douter que Bilal, fantôme d'une relation interdite, va refaire une entrée fracassante dans sa vie et tout bouleverser sur son passage. Avec l'aide de Chiara et de son "carnet des petits bonheurs", Emma comprendra que la douleur s'apprivoise, et que grandir n'est pas une malédiction...

    Un roman tendre et percutant, une quête de soi qui nous embarque avec humour et émotion entre Londres, Prague et Paris.

  • Charles Darwin connaissait par coeur ses romans, Winston Churchill la lisait pendant le Blitz et Virginia Woolf la comparaît à Shakespeare. Aujourd'hui encore, Jane Austen (1775-1817) suscite dans le monde entier une véritable passion. Quel est son secret ?
    Il y a dans ses romans beaucoup de la vie qui a été la sienne : la campagne du Hampshire, le monde corseté de la gentry, les bals dans les manoirs, les jeunes filles promises au mariage, la domination des hommes, ces héritiers qui ont tous les droits. Quand Jane Austen commence à écrire, ses manuscrits essuient refus sur refus. Mais la jeune fille n'abandonne pas et se consacre corps et âme à la littérature, quitte à renoncer à fonder un foyer. Tout plutôt qu'un mariage sans amour. De 1811 à 1818, elle écrit six romans, dont les chefs-d'oeuvre Raison et Sentiments et Orgueil et Préjugés. Emportée par une maladie soudaine, elle n'assistera pas au succès de son oeuvre.
    Ce portrait vivant et délicat plaira à tous les inconditionnels de la romancière et convaincra ceux qui ne la connaissent pas encore de la découvrir.

  • Il va y avoir un tournage au village. ! Noémie aimerait bien faire du cinéma, mais comment devenir une star quand on porte des lunettes ?

  • Que le lecteur ne s'y trompe pas : en dépit de son titre, ce livre n'a rien d'une austère chronique. En prenant pour sujet la Saint-Barthélemy et les guerres de Religion qui ensanglantèrent la France du XVIe siècle, Mérimée, au plus fort de la ferveur romantique pour Walter Scott, s'attache à déjouer les codes du roman historique. Souhaitez-vous un portrait de Charles IX ? Allez plutôt « voir son buste au musée d'Angoulême », rétorque l'auteur.Vous attendez-vous à ce qu'apparaisse la reine Margot ? Vous serez déçu : « elle était un
    peu indisposée, et gardait la chambre»... C'est Bernard de Mergy, un parfait anonyme, qui occupe le devant de la scène : ce jeune huguenot, amoureux d'une comtesse catholique prompte au prosélytisme, est aux prises avec son propre frère, qui s'est converti. Dans cette oeuvre de jeunesse, qui est aussi son unique roman, Mérimée engage avec brio une réflexion sur cette question brûlante : comment les hommes en viennent-ils à s'entretuer monstrueusement ? Et nous offre une chronique d'un genre inédit - « un ouvrage plein d'esprit à la Voltaire », disait Stendhal.

  • Dans la paisible ville d'Avalon, un scandale vient d'ébranler le quotidien sans histoire de la communauté : George Woodbury, enseignant affable et respecté, père et époux bien-aimé, est accusé d'agression sexuelle envers de jeunes élèves. Comment les membres de la famille vont-ils composer avec cette situation ? Comment défendre quelqu'un qu'on aime tout en luttant contre la possibilité de sa culpabilité ? Sous des allures de page-turner, Des gens irréprochables interroge la culture du viol, le patriarcat et les privilèges de certaines élites masculines. Il explore avec subtilité les thèmes de la loyauté et de la trahison, au sein d'une famille fragilisée par le scandale.


    "Ne manquera pas de provoquer le débat" Library Journal

    "Intense, empathique et intelligent" Toronto Star

    "Un puissant page-turner" Cosmopolite

    "Un roman captivant, qui met en lumière la dynamique familiale sous une pression extrême" The Vancouver Sun

  • Peu de lecteurs connaissent encore Erckmann-Chatrian. Appréciés de George Sand et d'Alphonse de Lamartine, défendus par Victor Hugo, ils ont subi le sort des auteurs édités par Hetzel : désignés comme des écrivains régionalistes s'adressant uniquement à la jeunesse, ils sont passés de mode. Après avoir paru dans la Bibliothèque verte et sous forme d'extraits dans les manuels scolaires, leurs romans ont été oubliés. Pourtant, Émile Erckmann (1822-1899) et Alexandre Chatrian (1826-1890), auteurs lorrains, figurent parmi les écrivains les plus lus du XIXe siècle. Avec pour cadre la vie quotidienne d'une campagne reculée, celle des environs de Phalsbourg puis des petits villages de Lorraine et des Vosges, leurs écrits abondent de menus faits recueillis auprès des villageois. Mais ce réalisme alors en vogue s'y trouve nettement infléchi par un idéalisme volontaire voire optimiste : « Il faut que tout soit un peu idéaliste, car la réalité plate, telle qu'on la comprend et qu'on la pratique aujourd'hui est trop assommante » confie Erckmann. Leur prose s'en trouve enrichie à la fois de considérations métaphysiques, du recours à l'étrange et au fantastique mais aussi d'un didactisme républicain. Leur devise pourrait être « édifier et instruire ». La présente édition annotée de leurs oeuvres comprend trois recueils de contes - Contes fantastiques (1860), Contes de la montagne (1860) et Contes des bords du Rhin (1862) - et trois romans - L'Ami Fritz (1864), Histoire d'un conscrit de 1813 (1864), Waterloo (1865). Elle reprend la première édition de chaque oeuvre en volume et est accompagnée d'une introduction générale, de notices pour chaque partition, de notes explicatives, d'un dictionnaire des personnages, d'une bibliographie, d'une chronologie et d'index.

  • 21 avril 2015. Thomas, 38 ans, se retrouve par hasard devant la demeure familiale où il a vécu les plus belles années de son enfance. Alors qu'il s'aventure, nostalgique, dans la maison désormais abandonnée, sa grand-mère défunte lui apparaît et lui fait une proposition : revivre les vingt dernières années de sa vie. Le 21 avril 2015, il devra se présenter au même endroit et faire un choix : retourner à son ancienne vie ou rester dans sa « nouvelle » vie.
    Thomas accepte. Projeté dans son passé, il a 18 ans de nouveau, et tous ses souvenirs en tête. Mais refaire le parcours à l'envers n'est pas aussi simple...
    Dans une dimension parallèle, Thomas sera amené à prendre de nouvelles décisions. Aura-t-il le courage de tout recommencer ? Oubliera-t-il sa première vie, sa femme et ses enfants ? Saura-t-il éviter le chaos provoqué par le battement d'ailes du papillon ?

empty